Le vrai-faux de la procréation médicalement assistée

1
203

Beaucoup de préjugés et d’idées fausses circulent autour de la procréation médicalement assistée. Pour bien comprendre le processus de la PMA et ses incidences, les explications d’Anne Boucher et Béatrice Dorphin, respectivement médecin et biologiste au centre d’assistance médicale à la procréation du centre hospitalier Alpes-Léman, à côté de Bonneville, en Haute-Savoie.

Beaucoup de préjugés et d’idées fausses circulent autour de la procréation médicalement assistée. Pour bien comprendre le processus de la PMA et ses incidences, les explications d’Anne Boucher et Béatrice Dorphin, respectivement médecin et biologiste au centre d’assistance médicale à la procréation du centre hospitalier Alpes-Léman, à côté de Bonneville, en Haute-Savoie.

L’échec n’est pas naturel : faux

L’échec dans une tentative de tomber enceinte n’est pas en soi un problème : le taux d’infertilité naturelle lui-même est de 25%.

Un échec, ça s’explique forcément : faux

Il demeure toujours, aujourd’hui, une proportion d’infertilités inexpliquées : environ un quart.

L’assistance médicale à la procréation réussit aussi bien que la naturelle : vrai

C’est en tout cas ce que disent les chiffres statistiques. Les taux de réussite atteints aujourd’hui par certains centres sont de 25 à 30% toutes techniques confondues, ce qui se rapproche du taux de grossesse naturelle de 25%. Les taux de grossesses réussies se rapprochent statistiquement également entre ovocytes frais et ovocytes congelés. Ce n’était pas le cas il y a encore trois ans.

L’homme sert à quelque chose pendant ces processus : vrai

Monsieur a un rôle plein et entier. De soutien psychologique, de présence permanente aux rendez-vous car l’accord des deux est toujours nécessaire. De plus, au-delà de son apport biologique, il peut lui aussi avoir à recourir à une opération, par exemple de la chirurgie testiculaire en cas d’altération sévère.

La procréation médicalement assistée est un processus solitaire : faux.

Certains centres proposent un suivi par un ou une psychologue également sexologue, non obligatoire.

Fumer nuit à la réussite de la procédure : vrai

Il faut cesser de fumer pendant les mois de tentative. Du tabac, mais aussi du cannabis. Et de manière plus générale l’hygiène de vie importe : alcool, stupéfiants, mais aussi produits cosmétiques, produits toxiques côtoyés au travail doivent être surveillés.

Pollutions en tous genres peuvent nuire au succès : vrai, mais…

L’hygiène de vie influe bien sur la réussite de la procédure. Malheureusement, il y a des pollutions et perturbations dont on ne peut s’extraire : produits dans la nourriture, pollution de l’air… Mais un pic de pollution local n’est pas à craindre particulièrement. Il n’y a pas d ‘infertilité supérieure au centre de Contamine-sur-Arve, par exemple, situé dans une vallée fréquemment polluée, qu’ailleurs.

Retrouvez la liste de tous les gynécologues et médecins spécialistes de l’infertilité sur www.conseil-national.medecin.fr

Paillettes de sperme congelé dans l'azote liquide
Paillettes de sperme congelé dans l’azote liquide

A savoir

Du 8 au 10 mai 2015, l’hôtel Barceló Sants de Barcelone accueillera inviTRA, le salon international de la procréation assistée. Pour répondre à la demande de nombreux couples confrontés à un problème d’infertilité, une quarantaine de cliniques et centres spécialisés en procréation médicalement assistée seront rassemblés durant trois jours. La Catalogne concentre 20% des cliniques de procréation assistée en Europe. L’entrée au salon est totalement gratuit, il vous suffit de vous inscrire avant sur http://www.invitra.fr/tickets/

Chargement des commentaires facebook ...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here