La tendance à une multiplication du nombre de myopes, notamment chez les jeunes, ne devraient pas s'inverser. ©Shutterstock

Véritable pandémie, la myopie explose depuis les années 2000. Les causes de cette expansion ? L’allongement de la durée des études, le nombre d’heures passé sur nos écrans en intérieur, et le manque de lumière naturelle. Focus sur ce fléau mondial avec le Dr Marc Vareilles, ophtalmologue à Grenoble.

Une étude massive baptisée I-Share est en cours en France afin de mesurer la prévalence de la myopie chez les jeunes âgés de 25 à 29 ans. Le constat est sans appel : sur près de 60 000 jeunes examinés, la moitié serait myope.

Si ce trouble de la vision n’est pas gênant pour la majorité des personnes qui en sont porteuses, il peut entraîner de sérieuses complications dans les cas extrêmes.

 

Myopie : une progression constante

La myopie : c’est quoi ?

La myopie n’est pas vraiment une maladie, c’est un trouble réfractif : le patient voit flou de loin. Cela est dû à un allongement du diamètre de l’œil. On mesure la longueur de l’œil par la distance entre la cornée (avant de l’œil) et la rétine (fond de l’œil). Chez le myope, celle-ci est supérieure à la normale et l’image ne se forme plus sur la rétine, mais en avant de celle-ci.

 

Quelles sont les causes de la myopie ?

Il y a bien sûr des facteurs génétiques, des familles de myopes. Un enfant aurait une chance sur 2 de devenir myope si ses deux parents le sont.

Mais ce qu’on pense être responsable de l’augmentation massive du nombre de myopes, ce sont les facteurs environnementaux. On estime que la pandémie de myopie que l’on retrouve aujourd’hui, et notamment dans les pays asiatiques, est due à une adaptation à la vision de près. La proportion de myopes est considérable chez les personnes qui font de grandes études, qui lisent, qui passent du temps sur les écrans de smartphones, de tablettes, d’ordinateurs. C’est comme cela qu’on explique l’évolution actuelle.

Des études sont menées, notamment en Asie, sur de grandes cohortes de patients suivis depuis leur plus jeune âge pendant des années en fonction du nombre d’années d’études qu’ils font, afin de confirmer ces hypothèses.

Il est aussi probable que le temps passé en intérieur, à la lumière artificielle, favorise la myopie. La réduction du temps passé à l’extérieur chez les plus jeunes, et le manque de lumière naturelle seraient des facteurs contribuant à l’apparition de la myopie. Là encore, cela demande des études sur le long terme pour affirmer cela de façon formelle.

 

Peut-on guérir la myopie ?

En aucun cas on ne guérit la myopie. On peut la corriger avec des lunettes, des lentilles, ou une intervention chirurgicale au laser visant à modifier la puissance de la cornée (on taille la cornée avec un laser pour diminuer sa puissance). Cela n’est pas définitif, la myopie peut revenir même après une intervention. C’est pour cela qu’avant d’envisager une intervention au laser, on attend que la myopie se soit stabilisée.

En général, la myopie évolue sur une dizaine d’années. Par exemple, si on commence à être myope à 18 ans, elle va évoluer jusqu’à 28 ans à peu près (cela est une moyenne) avant de se stabiliser. Un suivi régulier une fois par an ou tous les 2 ans permet de contrôler son évolutivité.

 

Demain : tous myopes ?

Pourquoi sommes-nous de plus en plus myopes ?

Il y a un siècle, peu de gens accédaient aux études supérieures. L’évolution de la myopie semble être en corrélation avec l’allongement de la durée des études supérieures.

 

Comment enrayer l’épidémie ?

Si l’hypothèse de l’adaptation de la vision de près s’avère juste, il faudra corriger les personnes, grâce au port de lunettes, pour la réalisation des travaux rapprochés (lecture, écrans). Cela leur évitera de forcer et d’accommoder leur vision de près dans le but de diminuer l’incidence de la myopie. Les recherches sont actuellement faites en ce sens.

Il faut également favoriser les activités de plein air plusieurs fois par semaine chez l’enfant et l’adolescent.

La tendance actuelle est bien à l’expansion, mais on n’a pas encore assez de recul. Si l’on veut avoir des études véritablement fiables, il faut étudier un certain nombre de personnes dès leur plus jeune âge et jusqu’à l’âge de 30 ou 35 ans pour voir comment cela évolue en fonction du niveau d’études, de leur environnement et de ce qu’ils font de leur vision de près.

 

Retrouvez la liste de tous les ophtalmologues de votre ville ou de votre quartier sur www.conseil-national.medecin.fr

 

À SAVOIR

39 % de la population française serait myope. La majorité des personnes myopes est porteuse de lunettes correctrices ou de lentilles de contact. Les interventions pour myopie sont encore minoritaires, et représentent seulement un dixième des corrections pour myopie. En Asie, le taux de jeunes myopes s’élève à 20 %. On estime que le nombre de myopes dans le monde va doubler d’ici 2050.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here