De Lyon à Valence, de Chambéry à Bourg-en-Bresse, avec 57 cas recensés pour 100 000 habitants, la varicelle connait une recrudescence depuis quelques jours en Rhône-Alpes comme dans dix autres foyers régionaux en France. A la clé, fièvre, boutons et démangeaisons….

L’épidémie de varicelle qui sévit dans la région Rhône-Alpes est particulièrement virulente en ce début juillet. Le bulletin d’informations de Sentinelles, l’antenne régionale en charge de la surveillance épidémiologique, décompte 57 cas de varicelle pour 100 000 habitants, soit un chiffre bien supérieur au taux d’incidence des cas de varicelle (32/100 000 habitants) vus en consultation de médecine générale la semaine dernière

La varicelle très virulente en Alsace et Bretagne

Selon les statistiques de la Sentinelle, l’Alsace arrive largement en tête avec 90 cas recensés pour 100 000 habitants. Cette région est donc le premier foyer de prolifération de la varicelle, suivi par la Bretagne (89 cas pour 100 000 habitants) et la région PACA (74 cas pour 100 000 habitants), l’Auvergne, la Franche-Comté et le Centre figurant également sur la liste des onze foyers régionaux où les experts du réseau Sentinelles jugent l’activité épidémique “forte“.
En Rhône-Alpes, Les départements du Rhône, de la Savoie, de l’Ain, de la Drôme et, dans une moindre mesure de l’Ardèche, sont particulièrement touchés par cette épidémie. En revanche, les départements de la Loire, de la Haute-Savoie et de l’Isère restent pour l’instant épargnés.

A SAVOIR

La varicelle, du virus VZV, est une maladie contagieuse qui se transmet par contact direct. Cette maladie infantile provoque d’abord une fièvre modérée et de la toux dans un premier temps, puis vésicules et démangeaisons sur tout le corps par la suite. Ces vésicules forment des croûtes avant de disparaître. Une fois l’individu atteint par la varicelle, il est immunisé à vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here