masque rentrée 2021 vaccination Covid-19 variant delta
Le port du masque dans les établissements scolaires est obligatoire pour les enfants, dès 6 ans. ©CANVA

Cahiers, trousses, goûter… et masque ! Tandis que dans la région, plus de 1 500 000 élèves ont repris le chemin de l’école, le protocole sanitaire peut devenir une source d’angoisse pour les enfants et leurs parents. Comment les rassurer ? Peut-on vraiment les vacciner sans risque ? Que faire pour limiter le risque de contamination à la maison ? Alors que la rentrée scolaire bat son plein et que la virulence du variant Delta peut clairement faire son lit dans les écoles, le Dr Anne Béguin, pédiatre à Lyon, fait le point dans l’émission Votre Santé. 

Sous la menace du variant Delta, la rentrée 2021 ne se fait pas comme les autres années pour les jeunes Auverhonalpins. Bien qu’un jeune sur deux soit déjà vacciné dans la région, l’envie de se retrouver risque de compliquer les gestes barrières, surtout chez les plus petits.

Le Dr Anne Béguin, pédiatre lyonnaise a répondu à cette préoccupation de nombreux enfants et parents à travers des conseils avisés, dans l’émission Votre Santé de ce jeudi 2 septembre sur BFM Lyon. Un rendez-vous santé hebdomadaire animé par Élodie Poyade et Pascal Auclair, rédacteur en chef du groupe Ma Santé.

 

Rentrée et variant Delta : gérer l’angoisse des enfants 

Les gestes barrières, le port du masque… La rentrée sous un protocole sanitaire stricte est-elle une source d’angoisse pour les enfants ? 

Pour certains enfants oui, mais aussi pour certains parents voire des familles entières. Les enfants comprennent toutefois bien les raisons de ce protocole et portent bien leurs masques. Si la situation est expliquée tranquillement et sans stress, ils vont continuer à s’amuser en cours de récréation.

 

Pour calmer leur angoisse, la solution est donc de leur parler ?

Il est important de répondre à leurs questions et, surtout, de ne pas devancer la question en donnant des informations qu’ils n’ont pas demandé. Le risque est de transmettre son propre stress à l’enfant. Si au contraire l’enfant pose une question, il faut y répondre simplement.

 

“Il faut absolument que les enfants soient vaccinés”

L’un des grands enjeux de cette rentrée est la vaccination contre la Covid-19, notamment pour les 12-17 ans. Êtes-vous favorables à la vaccination des enfants ? Si oui, à partir de quel âge ?

Oui, nous sommes favorables à la vaccination des enfants. Pour le moment, nous le recommandons aux 12-17 ans car il n’y a pas assez d’études concernant la vaccination des plus jeunes, mais elles sont en cours.

La vaccination des jeunes est nécessaire car le variant Delta est très contagieux et va concerner les enfants. Si la population adulte est très bien vaccinée, on risque d’avoir une maladie qui deviendra pédiatrique. Il faut donc absolument qu’à un moment donné, les enfants soient vaccinés.

 

Comprenez-vous les réticences de beaucoup de parents à la vaccination de leurs enfants ? 

Oui, ces réticences sont normales et ce sont aux pédiatres d’y répondre. Notre rôle est de rassurer. Nous connaissons les études et savons qu’il n’y a pas de risque. Ce travail d’explication aide beaucoup, je pense. Dans mon quotidien, je réalise que les personnes nous font confiance. Si on explique calmement aux parents en leur disant que nous sommes favorables à la vaccination, cela permet de faire avancer les choses.

 

Avez-vous eu des cas de Covid chez vos jeunes patients ? La maladie se traduit-elle différemment chez les enfants par rapport aux adultes ? 

Il y en a mais il est difficile de faire la différence avec les cas de rhinopathies qui sont habituellement fréquents. L’interrogatoire avec les familles et la présence d’un entourage nous guide. Nous avons plus de cas avec le variant Delta mais la différence n’est pas très marquée.

 

Covid-19 : “les enfants vont être contaminés, c’est sûr”

Le variant Delta étant plus contagieux, les cas chez les enfants sont de plus en plus nombreux. Faut-il s’inquiéter de la reprise de la rentrée scolaire ? L’épidémie va t-elle forcément reprendre avec ce brassage ? 

Les enfants vont être contaminés, c’est sûr. C’est pour cela qu’il faut maintenir les gestes barrières et le port du masque tout comme la vaccination. Nous savons malgré tout que les enfants sont peu malades. La vraie difficulté est donc la dissémination du virus et la fermeture des classes. La fermeture des classes est en effet le véritable problème pour les enfants. Cela a été dramatique pour tous ceux qui se sont retrouvés chez eux. Cela arrivera, c’est sûr, mais j’espère qu’il y aura le moins de fermeture de classes possible si les gestes barrières sont bien appliqués.

 

Quels conseils pourriez-vous donner aux parents pour éviter une contamination dans le foyer familial ? 

La première chose est le respect du port du masque quand on est contaminé. Si un adulte se sait positif à la Covid-19, il faut absolument qu’il porte son masque à la maison. Cela paraît basique mais ce n’est pourtant pas respecté. J’ai pu maintes fois le constater, notamment en téléconsultation et le problème est que les contaminations vont très vites au sein du foyer familial.

 

Le dépistage chez les enfants est-il important pour éviter les contaminations ? 

Oui, mais pas de façon excessive car cela peut créer du stress. Si un enfant doit être testé tous les mois, il risque de mal le supporter. Il faut donc le faire avec parcimonie et avec des arguments concernant la contamination d’un adulte. Très souvent dans les familles, on va rechercher le virus chez l’enfant parce qu’il y a un adulte contaminateur dans la famille.

 

Rentrée 2021 : des bons conseils pour toute l’année !

En dehors de la protection contre la Covid-19, avez-vous des conseils pour les parents pour une bonne hygiène de vie des enfants ? 
  • En ce qui concerne le sommeil, il est important de rétablir un rythme. Pour cela il vaut mieux les réveiller plus tôt le matin plutôt que d’essayer de les faire dormir de bonne heure le soir alors qu’ils n’ont pas sommeil. Ensuite, privilégier un temps de calme avant d’aller dormir, sans écran. L’enfant doit avoir un temps de tranquillité, de lecture par exemple, ou simplement de calme, dans son lit sans rien faire, avant d’éteindre la lumière pour qu’il s’endorme.
  • Pour l’alimentation, il faut prendre quatre repas par jour en insistant sur le petit-déjeuner. La prise du petit déjeuner est parfois difficile donc il faut peut-être réveiller l’enfant plus tôt et s’installer avec lui pour manger.
  • Concernant l’hygiène, les parents doivent brosser les dents des enfants jusqu’à leurs 3 ans. Ils doivent aussi vérifier le brossage jusqu’à 6 ans. Cela est très important car ce n’est pas forcément bien fait.
  • L’activité physique doit quant à elle être quotidienne. Les enfants ont souvent un peu trop d’activités péri-scolaires, il n’est pas nécessaire d’en avoir une dizaine. Aller à pied à l’école, prendre les escaliers plutôt que les escalators… Cela peut être des choses simples qui permettent de faire bouger les enfants et les parents.

À SAVOIR

Tous les samedis du mois de septembre, sur le parvis du centre commercial de La Part Dieu, LA CROIX ROUGE et l’Agence régionAle de santé organisent des vaccinations de masse contre la Covid-19. Elles se font sans rendez-vous, de 11h à 18h. Il suffit de se présenter avec la carte vitale et une pièce d’identité. Pour les moins de 16 ans, une autorisation parentale est également nécessaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here