vaccin vaccination enfant 5-11 ans Covid-19
Le vaccin contre la Covid-19 s'ouvre dès ce mercredi 22 décembre aux enfants de 5-11 ans, quel que soit leur état de santé. ©Freepik

Feu vert pour la vaccination des enfants de 5 à 11 ans. Le ministre de la Santé l’avait évoqué il y a quelques jours. La décision est à présent officielle. Dès ce mercredi 22 décembre, la vaccination contre la Covid-19 est ouverte à cette tranche d’âge, sans restrictions. Une mesure supplémentaire pour tenter d’endiguer la cinquième vague qui prend de plus en plus d’ampleur avec le variant Omicron. Mais la vaccination des enfants est-elle réellement efficace ? Quels en sont les risques ? Les effets secondaires ? Les réponses du Dr Jean Stagnara, pédiatre lyonnais. 

Faut-il faire vacciner mon enfant alors que le variant Omicron continue sa progression ? Une décision cruciale à la veille des fêtes de fin d’année marquée par l’accélération des contaminations. Conformément à l’avis de la Haute autorité de santé (HAS), les 5-11 ans sont désormais éligibles à la vaccination contre la Covid-19. Réservé aux enfants atteints de pathologies graves, la vaccin est accessible dès ce mercredi 22 décembre à tous les enfants de cette tranche d’âge, quel que soit leur état de santé.

Face à cette cinquième vague, la vaccination des enfants de l’école primaire, apparaît ainsi comme une des solutions à la flambée du taux d’incidence et des hospitalisations, dans les hôpitaux lyonnais notamment. Pour tout savoir sur cette nouvelle campagne vaccinale, interview du Docteur Jean Stagnara, pédiatre à Lyon. 

 

Covid-19 chez les enfants : peu de formes graves mais hausse des contaminations

Les enfants sont-ils plus touchés par la Covid-19 qu’auparavant ?

vaccination enfants
Dr Jean Stagnara, pédiatre lyonnais.

Ils sont manifestement plus touchés, le virus circule de façon importante chez les enfants. Il est donc utile de démarrer la vaccination dans cette population. Le variant Omicron est plus contagieux et plus contaminant que les autres.

Il y aurait toutefois des formes et des complications moins graves que pour d’autres variants. Chez l’enfant, il y a heureusement peu de formes graves.

Depuis le début de l’épidémie, trente décès ont été recensés chez les enfants. Ce sont trente de trop mais le chiffre n’est pas très élevé, ce qui montre que les enfants sont, jusqu’à présent, relativement épargnés par les formes sévères et notamment létales.

 

La vaccination des enfants est-elle réellement efficace ?

Les enquêtes faîtes aux États-Unis ou en Israël montrent que la vaccination est bien supportée par les enfants et qu’elle permet d’obtenir des couvertures immunologiques satisfaisantes.

Plus nos enfants seront vaccinés et plus le retour à l’école sera simple et la scolarité tranquille. Et surtout, cela permettra de ne pas revivre ce que nous avons vécu précédemment avec les fermetures des classes etc.

 

Le schéma vaccinal des enfants est-il différent de celui des adultes ?
Il y quelques différences. L’écart entre les deux doses est plus rapproché : il est de 21 à 28 jours chez les enfants contre quatre semaines chez l’adulte. La dose est également moins forte que celle des adultes.

Il est toutefois recommandé de faire un dépistage sérologique de la Covid-19 afin de déterminé s’ils ont déjà été contaminé auparavant. Si tel est le cas, une seule dose sera alors recommandé, comme c’est le cas chez l’adulte.

 

Vaccination Covid-19 : « les effets indésirables sont moindres que chez l’adulte« 

Le vaccin pédiatrique est trois fois moins dosé que celui des adultes. Y a-t-il des risques de surdosage ?

Non, pas à ma connaissance. Chez l’adulte, d’ailleurs, selon les différents vaccins, le dosage est plus ou moins important. Et cela est en général bien supporté. L’avantage de l’enfant est qu’il possède une meilleure réponse immunitaire. Avec des doses plus faibles, ils auront donc une bonne réponse immunitaire. Dans le cas de dosage plus élevé, cela n’a pas entraîné de problème particulier.

 

Quels sont les effets secondaires du vaccin Covid-19 chez les enfants ?

Les effets indésirables sont moindres que chez l’adulte. Cela peut être un peu de fièvre, de la toux ou encore un état de fatigue générale. On cite également des cas de PIMS (un syndrome inflammatoire post-Covid-19 observé chez les enfants). Ce serait la seule contre-indication de la vaccination anti-Covid chez les enfants. Cette complication est toutefois rarissime et doit être expertisée.

 

L’autorisation parentale est-elle obligatoire pour la vaccination ?

Celle d’un seul parent peut suffire, mais elle est en effet obligatoire.
Il est important de noter que cette vaccination contre la Covid-19 doit se faire de manière progressive chez les enfants. On doit d’abord commencer par les enfants à risques atteints par exemple de trisomie 21, de déficit immunitaire, de cardiopathies ou de maladies pulmonaires ou encore de surpoids ou d’obésité. Puis, chez tous les enfants, il faudrait commencer par les enfants âgés de 11 ans qui seront prochainement aux collèges, qui sont des zones plus à risques.

 

Le pédiatre, toujours de bon conseil…

Les parents sont-ils favorables à la vaccination de leurs enfants ?

Ils sont en général assez favorables. Ils nous demandent d’ailleurs quand les enfants pourront se faire vacciner. Ceux que je rencontre et qui font cette demande sont toutefois des parents pro-vaccination. Mais il y a certainement des parents qui sont réticents. Il n’y a pas d’urgence à vacciner les enfants mais il faut la démarrer. Ce sera bénéfique à la fois pour les enfants et pour la population générale.

Les parents sont très sensibles aux recommandations de leur médecins, et non pas à celles du gouvernement, des industries pharmaceutiques ou de la caisse d’assurance maladie. S’ils vont discuter avec leur pédiatre, celui-ci saura alors leur convaincre du bien fondé de la vaccination.

Les enfants vaccinés peuvent-ils transmettre le virus de la Covid-19 ?

La vaccination diminue le taux de transmission, mais pas de manière absolue ! Le vaccin n’empêche donc pas les mesures barrières : le port du masque, le lavage des mains et la distanciation sociale. La vaccination représente un moyen de plus pour se protéger du virus mais n’empêche pas totalement la transmission du virus.

 

La sortie de crise sanitaire passera-t-elle par les enfants ?

La sortie de crise passe par la vaccination des enfants mais également par celle de tous ceux qui ne sont pas encore vaccinés. 20% de la population générale n’est pas encore vaccinée ! Il n’est pas logique de vacciner des enfants dont les parents ou grands-parents ne sont pas vaccinés contre la Covid-19. Il ne faudrait pas faire les choses à l’envers…

 

À SAVOIR

Les enfants de 5 à 11 ans peuvent désormais se faire vacciner dans les centres de vaccination prévus à cet effet, dans les établissements de santé, les services spécialisés ou dans les cabinets de médecine de ville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here