Des précautions simples, notamment le port de lunettes, permet de réduire les risques de dégénération des yeux chez les enfants
Les enfants sont particulièrement sensibles aux UV durant l'été ©A.Voicu

Les lunettes se sont transformées en accessoires de mode…et ont fait oublier qu’avant tout, elles jouent un rôle essentiel à la protection et à la correction de nos yeux ! Aussi, il est important de choisir des verres adaptés aux rayons solaires, notamment durant la période estivale. Les conseils de Vincent et Laurent Torrilhon, opticiens dans le Rhône.

Pourquoi protéger ses yeux du soleil ? Quels dangers présentent les rayons du soleil pour les yeux ?

Vincent Torrilhon : Le premier danger…ce sont les UV. En effet, ils sont insensibles, invisibles et surtout avec des conséquences graves sur la rétine et le cristallin, principalement, puisqu’ils causent des pathologies dégénératives. L’œil ne s’habitue pas à la protection UV, car il n’a pas de réflexe anti UV. Les dégâts que provoquent les UV, on ne les voit pas venir, car c’est d’une façon très insidieuse qu’ils « opèrent ». C’est pourquoi il est essentiel de se protéger des UV, sachant que tous les verres solaires ne protègent pas à 100 % des UV. Enfin, sachez aussi que la cornée est le premier filtre de l’œil. Si elle est exposée au soleil sans protection pendant plus d’une heure, elle peut souffrir d’inflammation (kératite).

Les multiples dangers des UV pour les yeux

A partir de quel âge doit-on se protéger ?

Un opticien lyonnais donne ses conseils pour protéger vos yeux cet été
Vincent Torrilhon, opticien à Lyon ©P.Von Ober

Laurent Torrilhon : Le plus tôt possible, soit dès que l’on voit le soleil…D’ailleurs, nous alertons régulièrement les parents lorsqu’ils promènent leurs enfants en poussette. L’enfant a le visage face au ciel…et donc, ses yeux sont ultra réceptifs aux UV. A partir de 6 mois, nous conseillons donc de leur faire porter des petites lunettes. En effet, jusqu’à l’âge de 10 ans, l’œil est plus sensible que l’œil adulte et plus d’UV parviennent à la rétine. Il s’avère aussi judicieux pour les enfants, de choisir des petites lunettes « sécurisées » de façon à ce que l’enfant puisse les mettre à la bouche sans danger ou les tripoter sans qu’elles ne cassent tout en assurant une protection optimale. Rappelons que les rayons UV peuvent favoriser l’apparition précoce de la cataracte, caractérisée par une opacification du cristallin…et que ce dernier, avant l’âge de 10 ans, n’est pas encore totalement formé et ne filtre pas convenablement la lumière.

L’environnement, l’altitude, la latitude (désert, mer…) influent-ils sur le rayonnement du soleil et doit-on adapter ses verres solaires au lieu de résidence ?

Vincent Torrilhon : L’intensité des UV augmente avec l’altitude. Nous recommandons d’avoir des équipements qui filtrent la lumière et si possible, que les verres soient polarisés, parce qu’ils éliminent toute la lumière qui est réverbérée. Enfin, évoquons aussi le problème des infrarouges (rayons de forte énergie). Il est important de savoir que s’ils ne sont pas dangereux pour les yeux, ils peuvent engendrer de la sécheresse par la chaleur qu’ils provoquent. Par exemple, dans des zones très exposés (montagne et mer), il existe des phénomènes de dessèchement et irritation de la cornée. D’ailleurs, nous conseillons d’avoir une monture très enveloppante pour la mer et la montagne pour garantir une protection optimale.

Choisir des verres de qualité

Comment choisir ses verres solaires ? Qu’est-ce qui fait qu’un verre solaire protège plus ou moins bien ?

Laurent Torrilhon : Ce n’est pas la teinte d’un verre qui fait sa protection, mais sa qualité. Un verre très foncé avec peu de protection UV se révèle même être dangereux puisqu’il va dilater la pupille et, de plein fouet, elle va recevoir les UV. Notez que l’on peut être protégé avec des verres transparents. Il faut avant tout une protection 100 % UV. Le choix de la teinte du verre assure un confort visuel et permet de moins générer de fatigue.

Et si on pratique un sport ?

Vincent Torrilhon : Pour la pratique d’un sport, il existe des verres anti choc. On peut prendre une balle de golf, le verre ne casse pas, n’explose pas sur l’œil. Il existe aussi des équipements complets pour absorber les chocs, avec une fonction anti choc total.

A SAVOIR

  • Sous l’eau, jusqu’à quelle profondeur les UV sont aussi intenses qu’à la surface ? 50 cm
  • Combien, en pourcentage, le sable réfléchit-il les UV ? 15%
  • Quelle est l’incidence de l’altitude sur l’intensité des UV ? Tous les 300 mètres, la quantité d’UV augmente de 4 %
  • Etre à l’ombre protège-t-il des UV ? Non, l’intensité des UV est seulement réduite de 50 %
Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here