Résurgence tuberculose enfants
Fièvre, toux et fatigue sont les principaux symptômes d'une maladie qui peut toucher tout le monde. ©Freepik

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, on meurt encore de la tuberculose, y compris en France. Selon l’OMS, 1,4 million de personnes sont décédées de cette maladie infectieuse en 2019 dans le monde. Touchant principalement les poumons, elle est l’une des dix premières causes de mortalité mondiale. Cette pathologie que l’on croit très souvent disparue connaît même une résurgence depuis une vingtaine d’années. Elle reste donc un enjeu majeur de santé publique. Explications.

Depuis 2000, l’Organisation Mondiale de la Santé estime que 60 millions de personnes ont pu être sauvées grâce au diagnostic et à un traitement efficace contre la tuberculose. Pourtant, malgré des idées reçues et comme la rougeole ou la scarlatine, cette maladie infectieuse sévit toujours, en particulier dans les parties du monde les plus défavorisées.

En effet, on compte cette maladie parmi les « maladies de pauvreté » puisqu’on la retrouve très souvent dans les pays où règne la malnutrition, de mauvaises conditions sanitaires et un manque de suivi médical. Le point sur une maladie trop méconnue avec le concours du Dr Grégory Roucher, médecin généraliste à Caluire-et-Cuire (Rhône).

 

Qu’est-ce que la tuberculose ?

C’est en 1882 qu’un médecin allemand, Robert Koch, identifie la bactérie responsable de la tuberculose : le bacille de Koch. Attaquant en grande majorité les poumons, le bacille de Koch peut également toucher d’autres parties du corps comme les reins, les os et le système nerveux.

Cependant, toutes les personnes infectées par la bactérie ne développent pas la maladie. En effet, selon l’OMS, plus d’un tiers de la population mondiale est atteinte de tuberculose latente, c’est-à-dire que la maladie ne se manifeste pas mais qu’ils ont la bactérie dans leur organisme. Seulement, 5 à 10 % des personnes contaminées la développeront. Cette maladie contagieuse se propage par voie aérienne.

 

Qui peut contracter la maladie ?

Les personnes les plus à risque de développer la maladie sont :

– celles ayant un système immunitaire affaibli notamment celles atteintes par le VIH.

– les personnes qui souffrent de diabète ou de malnutrition.

– les fumeurs ou consommateurs des drogues.

– les personnes sans domicile.

 

Quels sont les symptômes de la tuberculose ?

Lorsqu’une personne développe la tuberculose, plusieurs symptômes apparaissent : fièvre, toux, fatigue, essoufflement, douleurs dans la poitrine et l’abdomen… Si ces symptômes persistent pendant plusieurs semaines, il faut impérativement aller consulter un médecin qui réalisera plusieurs examens cliniques.

La tuberculose est une maladie dont on guérit si elle est détectée et prise en charge à temps.

 

Tuberculose : quels sont les traitements qui marchent ?

Auparavant, jusque dans les années 30, il n’existait aucun traitement qui permettait de guérir de la tuberculose. Aujourd’hui, le remède sur la prise quotidienne de plusieurs antibiotiques (isoniazide, pyrazinamide, rifampicine et éthambutol) pendant de nombreux mois. C’est un long processus de guérison qui se met alors en place. En effet, la durée de traitement dure au minimum six mois.

Et gare aux impairs : un mauvais suivi du traitement peut être responsable de l’apparition d’une forme de tuberculose multirésistante aux antibiotiques. En cas de tuberculose multirésistante, le traitement est rallongé de 18 à 24 mois.

Si le traitement est correctement suivi, il permet de guérir de la tuberculose tout en évitant d’éventuelles séquelles.

 

Existe-t-il un vaccin contre la tuberculose ?

Depuis 2007, le vaccin contre la tuberculose, appelé BCG (Bacille Calmette et Guérin), n’est plus obligatoire en France pour les enfants. De même pour les professionnels de santé, depuis 2019. Plusieurs raisons l’ont rendu non-obligatoire :

– son efficacité n’est pas de 100 %. Néanmoins, il reste très utile pour prévenir les jeunes enfants des formes graves de la tuberculose, plus particulièrement les méningites tuberculeuses. A contrario, il ne protège les adultes que dans un cas sur deux. Les recherches pour trouver un autre vaccin efficace contre la tuberculose se poursuivent.

– le vaccin présente des effets secondaires non négligeables. Mais ils sont généralement sans gravité (abcès, adénopathie, etc).

– le nombre de personnes touchées par la tuberculose est relativement bas en France, 10 cas sur 100 000.

 

Dans quel cadre le vaccin reste-t-il recommandé ?

Le vaccin BCG reste recommandé pour :

– les enfants vivant dans ces trois départements : l’Ile-de-France, Mayotte et Guyane où la maladie est plus répandue que dans les autres départements français.

– ceux vivants en milieux défavorisés.

– les enfants ayant des antécédents de tuberculose dans l’entourage familial.

– ceux ayant un parent originaire d’un pays où la tuberculose est très répandue.

– ceux qui vont séjourner pendant plus d’un mois dans un pays fortement touché par cette maladie.

 

Retrouvez la liste des médecins généralistes près de chez vous sur www.conseil-national.medecin.fr

 

À SAVOIR

Il est obligatoire de déclarer que l’on a contracté la tuberculose auprès des agences régionales de santé (ARS). La déclaration permet de prendre des mesures préventives pour limiter le risque de contamination.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here