Anorexie, boulimie, hyperphagie… Les Troubles du Comportement Alimentaire ont explosé avec la crise sanitaire.
Les troubles du comportement alimentaire, exacerbés durant la crise sanitaire, touchent principalement les jeunes femmes. ©Freepik

Anorexie, boulimie, hyperphagie… les Troubles du Comportement Alimentaire regroupent un ensemble de pathologies psychiatriques dont les conséquences sont souvent aussi taboues que graves pour la santé. De plus en plus de Français, pourtant, y sont confrontés, un phénomène que la crise sanitaire, avec ses confinements et ses aspects anxiogènes, semble avoir aggravé. Invitée dans l’émission Votre Santé sur BFM Lyon, Marie-Cécile Tourette, présidente de l’association Solidarité Anorexie Boulimie 69 revient sur le sujet à l’occasion de la journée internationale des troubles du comportement alimentaire, ce jeudi 2 juin.

Les troubles du comportement alimentaire, souvent abrégé en TCA, sont des troubles psychiatriques conduisant à des pratiques alimentaires dangereuses. Les TCA les plus connus sont l’anorexie et la boulimie, mais il en existe bien d’autres. Selon l’Assurance Maladie, 10% des Français seraient concernés. Et ils seraient toujours plus nombreux : depuis mai 2020, on constate une augmentation de 30% des consultations médicales liées aux TCA, un chiffre inquiétant.  

Marie-Cécile Tourette, invitée jeudi 2 juin sur le plateau de l’émission Votre Santé, coanimée par Élodie Poyade et Pascal Auclair sur BFM TV, nous en dit plus sur les troubles alimentaires et la manière de les traiter. Concernée par l’anorexie depuis le développement du trouble chez sa propre fille, elle devient présidente de l’association Solidarité Anorexie Boulimie 69 en mars 2020 pour aider les personnes souffrant de TCA ainsi que leurs proches par l’intermédiaire de groupes de parole.

Quel est le profil des personnes atteintes de Trouble du Comportement Alimentaire ?

Bien que les Troubles du Comportement Alimentaire puissent toucher tout le monde, on remarque tout de même que les principales victimes sont surtout les jeunes adolescentes. On constate également que ces troubles se développent de plus en plus tôt, dès l’âge de 8 ans. Mais on trouve aussi des enfants dès l’âge de 8 ans et des personnes jusqu’à l’âge de 50 ans. Les troubles, on le voit, débutent de plus en plus jeune.

Y a-t-il des facteurs qui favorisent leurs développements ?

De nos jours, les propos tenus par certaines personnalités sur les réseaux sociaux sont susceptibles d’être une cause d’influence pour beaucoup de jeunes. L’image de la beauté sur Internet est en effet souvent associée à la maigreur, dans le cas de l’anorexie par exemple.

Comportement alimentaire : soyez attentifs aux changements !

Anorexie et boulimie sont souvent des sujets tabous. Quels sont les signes qui alertent ?

Dans les familles, on est souvent les derniers au courant. C’est quelque chose qu’on ne voit pas arriver, une maladie qui s’installe de façon insidieuse. Personnellement, dans le cas de ma fille, elle était très obsédée par rapport au poids, elle voulait absolument en perdre alors qu’elle n’en n’avait pas besoin du tout. Elle était obsédée par les régimes, donc elle avait installé une application de compteur de calories, ce que je trouve dangereux pour les adolescents. C’est comme ça que l’anorexie s’est installée physiquement, sachant que mentalement c’était déjà plus ancien.

Pour les parents, il y a peut-être quelques signes qui peuvent nous alerter. Par exemple le changement d’attitude au moment des repas : ils veulent éviter les repas de famille, refusent les invitations avec les amis… Ça peut aussi être en disant « Je n’ai pas trop faim », ou en évitant certains groupes d’aliments, surtout maintenant avec le régime végétarien.

Comment avez-vous personnellement réagi ?

J’ai eu la chance, si l’on peut dire, que ma fille ne soit pas dans le déni. Elle s’est rendu compte elle-même qu’elle avait un problème avec la nourriture et qu’il y avait une obsession derrière. Elle s’est rendu compte qu’elle comptait les calories même dans les films qu’on regardait à la télé, et ça l’a alertée elle-même. Moi, je voyais bien qu’il y avait quelques petits soucis au niveau des repas. Nous avons pu en discuter toutes les deux et j’ai contacté un centre TCA à Lyon pour pouvoir avoir un rendez-vous de consultation pour poser un diagnostic.

« Plus on s’y prend tôt, plus c’est efficace »

Vers qui faut-il se tourner pour avoir de l’aide ?

L’association est faite pour donner des informations aux personnes ne sachant pas comment procéder pour une prise en charge. Nous organisons des groupes de parole en visioconférence une fois par mois le vendredi soir et des réunions publiques le samedi matin tous les 2 mois.

Il est important d’aller voir d’abord son médecin traitant pour pouvoir en discuter, puis lui demander un courrier pour pouvoir obtenir un rendez-vous dans un centre TCA afin de pouvoir poser un diagnostic. Ce diagnostic pourra rassurer aussi, puisque peut-être que le problème ne sera pas un trouble du comportement alimentaire. S’il y a un trouble alimentaire, il y aura une prise en charge par la suite. On conseille souvent une prise en charge pluridisciplinaire, donc psychologue, psychiatre, diététicien… On peut également utiliser la sophrologie, il y a d’autres alternatives.

Peut-on guérir d’un TCA ?

Oui. Mais il faut savoir que plus on s’y prend tôt, plus c’est efficace, parce que ce sont des pathologies qui s’installent vraiment de façon insidieuse. Le risque est de tomber dans la chronicité. Il y a aussi un risque de rechute. On dit qu’en moyenne la guérison se fait entre 5 et 7 ans, mais il y a quelques personnes pour lesquelles ça peut durer 20 ans… Mais la guérison est possible, il faut vraiment l’entendre et encourager nos enfants qui souffrent de troubles alimentaires. La famille a une importance : il faut accompagner son enfant.

Retrouvez ici le replay de l’émission du 2 juin 2022.

À SAVOIR
L’émission Votre Santé est à suivre chaque jeudi en direct à 17h45 sur BFM Lyon. L’émission est ensuite diffusée le jeudi soir ainsi que tout le week-end en multidiffusion sur la chaîne locale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here