Traitement mini-invasif utilisant des ultrasons focalisés, l’Ablathermie, bouleverse la prise en charge des cancers de la prostate. Les grands gagnants ? Les malades. Tous les établissements de Rhône-Alpes qui traitent le cancer de la prostate sans chirurgie ni radiothérapie.

 

Lorsqu’il est dépisté à temps, les médecins disposent de solutions pour traiter le cancer de la prostate de façon efficace. Revers de la médaille, ces traitements essentiellement radicaux ont des effets secondaires souvent « dégradants » à l’image de la chirurgie (prostatectomie totale) qui reste en France, le traitement de référence.

 L’Ablatherm®, une technique sans chirurgie

Pourtant, d’autres traitements existent comme l’Ablathermie, traitement par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) mis au point par la société Edap.
L’Ablatherm®, utilise les ultrasons focalisés de haute intensité pour détruire les tumeurs localisées de la prostate sans chirurgie et est, actuellement, la meilleure réponse pour conserver la continence (98%) et l’érection (87%) avec le maximum de succès (85%)*.
La thérapie non invasive dure environ 2 heures et s’effectue sous anesthésie locale ou générale (dans un futur proche, l’approche focale devrait abaisser cette durée à 20 minutes). L’Ablatherm® permet une destruction des tissus tumoraux par des ultrasons de haute intensité produisant au point focal une chaleur intense (80 à 100°C) qui détruit instantanément et de façon définitive le tissu à l’intérieur de la zone ciblée.

A qui s’adresse l’Ablathermie

Utilisé avec succès depuis 1993, le traitement par ultrasons focalisés de haute intensité s’adresse aux patients atteints d’un cancer localisé de la prostate (stade où le cancer est maintenu à l’intérieur de la glande) qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas recevoir une chirurgie, une radiothérapie ou une hormonothérapie.

Où en Rhône-Alpes ?
8 centres hospitaliers équipés d’un Ablatherm

 

  • Hôpital Edouard-Herriot :
    Département d’Urologie, 5 place d’Arsonval, Lyon 3e – 04 72 11 05 83.
  • Clinique mutualiste Eugène-André :
    Service d’Urologie, 107 rue Trarieux, Lyon 3e – 04 72 68 40 00.
  • Centre hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc :
    Service d’Urologie, 20 quai Claude-Bernard, Lyon 7e – 04 78 61 81 25.
  • Clinique du Val-d’Ouest :
    39 Chenim de la Vernique à Ecully – 04 72 19 31 84.
  • Centre hospitalier de Chambéry :
    Service d’urologie, 7 square Massalaz à Chambéry – 04 79 96 51 42.
  • Clinique Mutualiste :
    3 rue Le Verrier à Saint-Etienne – 04 77 12 12 12.
  • Clinique des Bains :
    Service d’Urologie, 32 rue Thiers à Grenoble – 04 76 28 50 50.
  • CHU de Grenoble :
    Hôpital A. Michalon, Bd de la Chantourne à La Tronche – 04 76 76 54 76.

Catherine Foulsham

Chargement des commentaires facebook ...

4 COMMENTS

  1. […] Les ultrasons focalisés de haute intensité ou Ablathermie sont un traitement local conservateur de la prostate. Généralement une seule séance suffit et, en cas de récidive, le traitement peut être répété. De même, il est possible d’appliquer ce traitement sur une prostate déjà irradiée (hors Curiethérapie) si une récidive localisée est prouvée. Une avancée médicale importante, car jusqu’à présent, il n’existait pas de deuxième chance pour ces patients en échec. […]

  2. je rencontre le mardi 10/08/2010 mon urologue a tarbes pour le resultat d’une irm passee a toulouse le 19/07/2010 .la biopsie a revelee un cancer
    je suis favorable au traitement ablatherm hifu.mon urologue a sourit ironiquement lorsque je lui en ai parle qui decide?

  3. J’ai subit cette intervention il y a cinq ans à l’Institut Bordet à Bruxelles par le Professeur Vanvelthovent qui s’est très bien déroulée et m’a donné entière satisfaction.
    J’ai 79 ans et je puis sincèrement recommander cette méthode

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here