pandémie troubles cognitifs attention mémoire Covid long Covid-19 psychosomatiques_ Ra-sante
Les symptômes du Covid long seraient-ils en partie psychosomatiques ? C'est le postulat défendu par une étude publiée en novembre 2021 dans une revue médicale réputée, mais dont les résultats doivent être analysés avec des pincettes. ©shutterstock_Tijana-Moraca-scaled

Confinements, isolement, climat anxiogène ou sentiment d’insécurité… Et si certains troubles cognitifs du Covid long étaient liés à la crise sanitaire plutôt qu’au virus ? Cette pandémie inédite assimilée à une « guerre » par le gouvernement a profondément impacté la santé mentale des Français. À la clé, une explosion de troubles psychiques, psychiatriques et cognitifs, en Auvergne-Rhône-Alpes, comme dans toute la France. La maladie de la Covid-19 est-elle donc la réelle responsable ? Quelques scientifiques déclareraient même que certains symptômes du Covid long seraient psychosomatiques…

Un quart des personnes infectées par la Covid-19 seraient atteintes de troubles cognitifs plusieurs mois après leur rémission. Pour certains, le SARS-CoV2 est réellement la cause de leurs affections cognitives. Pour d’autres, le virus ne serait peut-être pas le vrai coupable. Ces troubles pourraient même être faussement associés à une infection au virus si on en croit les résultats d’une récente étude de novembre 2021, parue dans la célèbre revue médicale Journal of the American Medical Association (Jama).

 

« Covid long » : et si le virus n’était pas responsable ?

Les personnes pensant à tort avoir été malades de la Covid-19 seraient plus nombreuses à déclarer un Covid long que les réels malades. « Les résultats de cette analyse transversale d’une vaste cohorte basée sur la population française suggèrent que les symptômes physiques persistants après l’infection au Covid-19 peuvent être davantage associés à la croyance d’avoir été infecté par le SRAS-CoV-2 qu’avec une infection Covid-19 confirmée en laboratoire », concluent ainsi les chercheurs. Le Covid long serait-il psychosomatique ?

 

Des troubles cognitifs potentiellement liés à une autre pathologie

Selon Xavier Briffault, certains symptômes cognitifs pourraient en fait être le résultat d’autres pathologies. « Les symptômes que décrivent certaines personnes pensant être atteintes de Covid long sont réels mais pas toujours imputables au virus. Il est essentiel de prendre en compte la dimension psychologique et sociale très importante dans le phénomène de Covid long. On pense directement au virus en cas de symptôme nouveau mais ils peuvent être liés à d’autres pathologies, notamment psychiatriques. Les troubles dépressifs et anxio dépressifs et de stress aigu sont deux fois plus nombreux depuis la crise sanitaire. Certaines affections cognitives peuvent cacher une dépression. L’épuisement, la souffrance morale, les douleurs physiques, les problèmes de concentration, de mémoire etc. sont des signes de dépression pouvant être confondus à tort avec ceux d’un Covid long », détaille le spécialiste en santé mentale et cognitive.

 

« Le risque est de voir émerger une multitude de Covid long sans diagnostic »

La santé mentale serait-elle la véritable coupable de certains symptômes cognitifs associés au Covid long ? Les périodes de confinement et le caractère inédit de cette pandémie ont en tous cas entraîné une explosion de troubles psychiques. En particulier chez les jeunes.

Un changement soudain de rythme qui a également impacté les personnes atteintes de pathologies chroniques. L’arrêt brutal des certains soins ont été difficiles à vivre, notamment pour les plus fragiles. Les associations d’aidants dénoncent en outre la dégradation de l’état de santé de plusieurs malades.

« Le risque est de voir émerger une multitude de personnes se plaignant de Covid long sans diagnostic positif et pour lesquels on risque de ne pas avoir de prise en charge adaptée », alerte le spécialiste en santé mentale. Et d’ajouter tout de même : « nous y arriverons. Il est vrai que la situation est inédite. Mais l’investissement mondial des chercheurs et des laboratoires pour lutter contre cette pandémie et ses conséquences l’est aussi ». Une note d’espoir, alors que la situation sanitaire recommence à se dégrader en France et dans le reste du monde… malgré la vaccination de la majorité de la population.

 

À SAVOIR

Le terme de « Covid long” regroupe différentes affections physiques et/ou psychologiques liées à une infection à la Covid-19. LEs témoignages de malades concernés ont propulsé et vulgarisé l’expression à travers les réseaux sociaux. Les professionnels de santé l’utilisent désormais, sans réel consensus toutefois, sur la caractérisation de cette forme de la maladie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here