L'orgasme de la femme n'a plus de tabou
Le plaisir féminin se découvre à tout âge avec un bon partenaire.. ©vdvyver

Les recherches sur le plaisir en matière de sexualité furent majoritairement orientées vers le sexe masculin. C’est seulement depuis quelques années que le plaisir féminin s’avère réellement étudié, revendiqué. En effet, les sens s’éduquent, le plaisir s’apprend… en le découvrant, et le tout avec beaucoup d’amour. Alors, qu’est ce qui affole les corps ? Découverte avec Ophélie Carré, sexothérapeute fonctionnelle à Lyon.

En quoi consiste votre activité de sexothérapeute fonctionnel ?

Je m’adresse aux femmes et aux hommes qui, pour diverses raisons (stress, routine…), n’ont pas ou plus, une sexualité épanouie. Je ne suis pas médecin et c’est pour cette raison que je suis sexothérapeute et non sexologue. Mes champs d’actions sont donc la sexualité fonctionnelle et positive. N’étant pas psychologue, je ne fais pas de psychologie, et lorsque je décerne des problèmes à ce niveau, j’oriente les personnes vers des professionnels de cette branche. Mon rôle consiste donc à développer le potentiel sexuel d’une personne en vue d’une vie intime équilibrée, sans quête de la performance tout en ayant à l’esprit une responsabilité sociale.

Qu’est-ce-que le plaisir féminin ?

Le plaisir féminin fut digne d’intérêt il n’y a pas si longtemps que cela. N’oublions pas que le sexe est caché. Connaissez-vous beaucoup de femmes qui observent leur sexe dans leur miroir pour le comprendre ? Les femmes qui consultent, pour la majorité ne connaissent pas leur sexe. Quant à la science, la femme est étudiée sous l’angle de ses organes « reproducteurs » (ovaire, utérus…) mais son plaisir n’est pas « décrypté ». Le plaisir masculin, oui…
D’ailleurs, combien croient encore aujourd’hui, qu’il existe un orgasme vaginal et un orgasme clitoridien ? Combien savent que le clitoris est un organe tout aussi gros qu’un pénis, que la plus grosse partie de l’organe se situe en interne ? De ce fait, on pense simplement à stimuler ce qui est extérieur, ce qui est judicieux puisqu’il possède des ramifications nerveuses, mais le clitoris enserre aussi le vagin !

Expérimenter le plaisir

Aussi comment découvrir le plaisir ?

Je conseille aux hommes qui souhaitent donner du plaisir à leur partenaire féminine d’explorer son corps comme une terre inconnue et aux femmes, d’exprimer leurs besoins. Souvent, elles se taisent, imaginant que le partenaire connait tout. Cependant, chacune ressent à sa façon. L’homme ne peut pas se calquer sur ce qu’il a apprit d’une ancienne relation. Pourquoi également, ne pas opter pour la masturbation afin de savoir comment les femmes ressentent leurs corps ? Est-ce les caresses des seins qui vont les stimuler, plutôt que l’intérieur des cuisses ou le ventre… ? Un mot : expérimenter le plaisir. Partir à sa recherche et donc connaître son anatomie. On peut dire qu’un apprentissage est nécessaire pour avoir du plaisir. Et bien sûr, être bien dans sa tête est essentiel.

L’orgasme est-il obligatoire ?

Ah, la tyrannie de l’orgasme ! Jouir à tout prix. Je dis toujours ne pas être obsédée par l’orgasme, mais plutôt, vivre, ressentir son corps, être en totale connexion avec son plaisir. Ensuite, l’orgasme arrive sans qu’on s’y attende ! Pour aider, je préconise aux femmes de contracter le périnée, car il permet d’avoir plus de sensation, il favorise les « appels de sang » et donc l’orgasme.

Désir et plaisir féminin

Parfois, dans le couple, il n’y a plus de désir, que conseillez-vous ?

Des choses simples et logiques : proposer à son partenaire un rendez-vous loin de la maison, sans enfant, et le programmer à l’avance. S’octroyer des moments réservé au couple me paraît une évidence. Une chose qui fonctionne bien également est le partage d’activités où il y a de l’adrénaline… cette hormone du plaisir rapproche ! Je recommande aux femmes d’arrêter de vouloir être toujours la femme parfaite. Je préconise également de prendre soin de soi, d’oser aller vers sa féminité, de l’affirmer, de la confirmer.

Avez-vous des exercices pour une sexualité épanouie à conseiller pour nos internautes ?

Oui, des exercices simples. Placez-vous de profil, face au miroir, respirer et basculer le bassin d’avant en arrière.
Ensuite, pliez les genoux : lorsque vous poussez le bassin vers l’avant vous soufflez et quand le bassin va en arrière, vous respirez.

A SAVOIR

Publié par les éditions Eyrolles, Questions Sexo est récemment sorti en librairie. Écrit par un collège de sexologues et de gynécologues, ce guide précieux répond sans tabou à toutes les questions que l’on peut se poser sur le sexe en l’abordant à travers ses dimensions anatomiques, psychologiques et sociales. Quelles sont les clés d’une sexualité épanouie ? Comment améliorer désir et plaisir ? Est-il normal d’avoir des fantasmes ? Quelles sont les zones érogènes chez l’homme et la femme ? Quand faut-il consulter un sexologue ? Comment éduquer les jeunes à la sexualité ? La pornographie devrait-elle être interdite ?Un ouvrage très complet pour mieux comprendre tous les mécanismes du sexe, à tous les âges de la vie.

 

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here