Dangereuse à l'âge adulte, la scoliose doit être prise en charge dès l'enfance.©Shutterstock

Face aux affres de la scoliose, un traitement révolutionnaire a été développé par des chirurgiens de l’Hôpital Femme Mère Enfant de Lyon et du CHU de Grenoble, pour la contrer avant qu’il ne soit trop tard, dès l’enfance. Le point avec le Dr Vincent Cunin, chirurgien orthopédique à l’HFME.

La scoliose est une pathologie de la colonne vertébrale qui touche entre 3 et 5% des enfants en France. Si elle ne présente pas de symptôme à l’enfance, elle peut s’avérer dangereuse à l’âge adulte. Il est donc nécessaire de la traiter le plus tôt possible, durant l’enfance.

Le Dr. Vincent CUNIN, chirurgien orthopédique à l’hôpital Femme Mère Enfant, à Lyon, propose depuis 2015 une technique révolutionnaire aux enfants victimes d’une scoliose sévère. Il s’agit d’une alternative à la chirurgie de l’arthrodèse, utilisée depuis des décennies. Appliquée pour corriger la déformation de la structure dorsale, l’arthrodèse consiste à bloquer les vertèbres déformées de la colonne dorsale. Après cette opération, la malformation est corrigée et la courbure du dos redevient plus ou moins normale. Cependant, les mouvements du dos ne sont plus aussi fluides qu’auparavant, car celui-ci devient rigide.

C’est pour contrer cet effet secondaire handicapant de l’opération que la technique VBT (Vertebral Body Tethering) a été déployée, à destination des jeunes patients.

 

La VBT, une intervention efficace mais complexe

La VBT ou “modulation de croissance” est une opération de chirurgie de la scoliose qui se base sur la croissance pour corriger la déformation. Lorsque l’enfant grandit, sa colonne vertébrale s’allonge et se déploie, des implants permettent d’assurer que celle-ci se fait dans le bon axe. Pour cela, des vis rattachées à un « câble de tension » sont placées au niveau des vertèbres à l’aide d’un écran. Ce sont les images captées par une caméra qui guident les gestes du chirurgien. Il s’agit donc d’une intervention complexe et délicate.

 

La VBT, une alternative à l’arthrodèse

L’arthrodèse bloque les parties opérées de la colonne vertébrale car elles sont soudées entre elles. La conséquence est une perte des mouvements du dos, partielle ou complète, de façon définitive. « C’est une technique intrusive car elle nécessite l’ouverture du dos de l’enfant pour enlever les vertèbres abîmées. C’est une chirurgie très agressive pour les patients. Selon moi, il s’agit d’un traitement palliatif. » précise le Dr. Cunin.  

 

Scoliose : qui peut avoir recours à la VBT ?

Il faut être âgée entre 8 et 10 ans idéalement pour que l’opération chirurgicale ait plus de chance d’être efficace. Avant cet âge, l’intervention peut être dangereuse et après cet âge, les enfants arrivent souvent à la puberté. La VBT, ne peut donc plus être réalisée puisqu’elle se base sur la croissance de l’enfant. Pour le Dr. Cunin, « l’âge maximal pour l’opération serait donc compris entre 12 et 14 ans, à l’adolescence. » Les patients atteints d’une fragilité osseuse ne peuvent pas réaliser cette opération.

 

La scoliose : dangereuse à l’âge adulte

Les symptômes et douleurs liés à la scoliose ne se manifestent pas durant l’enfance, même quand celle-ci est à un stade avancée. Seule la déformation est visible. C’est à l’adolescence que les douleurs peuvent apparaître. Plus on vieillit, plus les symptômes sont conséquents et les dangers importants. « Les risques sont nombreux à partir de 60 ans : arthrose, déformation cardiaque ou celle des poumons. » explique le Dr. Cunin.  

Les effets secondaires de l’opération de la VBT

Il s’agit d’une intervention complexe. Mise à part la pratique de sport déconseillée pendant deux mois, d’autres effets secondaires peuvent survenir. Les complications peuvent être des difficultés respiratoires, vasculaires ou encore de l’hypertension. Mais le Dr. Cunin rassure : « ces problèmes sont en général éphémères et se dissipent en l’espace de quelques jours ».

 

Consultez la liste de tous les chirurgiens orthopédiques sur www.conseil-national.medecin.fr

 

À SAVOIR

La scoliose fait partie des maladies bénéficiant de l’affection de longue durée (ALD) donc d’un remboursement à 100 % de l’Assurance maladie. La prise en charge des frais de l’opération chirurgicale de la VBT est totale. Pour en savoir plus, prenez conseil auprès de votre spécialiste.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,

    Le mois de juin est décrété mois international du dépistage de la scoliose.
    Cette année, pendant un mois, l’association Scoliose et Partage (www.scoliose.org ) intensifie sa communication pour sensibiliser au dépistage de cette pathologie auprès de la presse, des professionnels de santé et du grand public.
    La scoliose est une déformation permanente de la colonne vertébrale et touche environ 3% des enfants et des adolescents. Toutes n’évoluent pas de la même manière. Cette maladie peut apparaitre aussi à l’âge adulte au moment de la ménopause par exemple. Suite à une dégénérescence osseuse, il n’est pas rare qu’une scoliose apparaisse à ce moment là.
    Les filles sont plus touchées que les garçons : environ 80% des cas.
    Il est essentiel qu’une scoliose soit détectée le plus tôt possible chez les enfants et les adolescents afin de pouvoir mettre en place un traitement dans les meilleurs délais. Ceci permet de le rendre plus efficace et éviter le plus possible les conséquences de la scoliose à l’âge adulte. Une scoliose mal ou pas soignée peut causer de grosses douleurs chroniques mais aussi des problèmes neurologiques et dans les cas les plus sévères des soucis respiratoires et cardiaques.
    Aujourd’hui encore, des personnes contactent l’association et témoignent d’un dépistage tardif en raison d’une méconnaissance de cette pathologie et du moyen pourtant simple de la dépister.
    C’est pourquoi Scoliose et Partage se bat pour mieux faire connaitre et reconnaitre la scoliose mais également pour la mise en place d’un dépistage de la scoliose.
    A cet effet elle a créé une brochure validée par le Ministère de la santé, .afin de sensibiliser les parents à l’importance du dépistage et leur apprendre à regarder eux même le dos des enfants.
    Vous pourrez découvrir la plaquette de l’association sur ce lien http://www.scoliose.org/asso_fichiers/brochure_depistage_SP.pdf .
    Elle est distribuée par le biais des infirmières et médecins scolaires sur autorisation de certaines académies. Elle est également à disposition dans des cabinets médicaux, des pharmacies, etc ..
    Des affiches vont être diffusées dans les centres médicaux (hôpitaux, centres de rééducation, cabinets de kinésithérapie, etc.).
    Nous nous permettons de vous contacter, car nous pensons que vous aussi vous serez sensible à informer sur l’importance du dépistage.
    Vous trouverez sur ce lien http://www.scoliose.org/asso_fichiers/DOSSIER_PRESSE_2021.pdf un dossier de presse expliquant ce qu’est une scoliose et la présentation de l’association Scoliose et Partage.
    Vous pourrez découvrir également sur ce lien l’affiche de cette démarche http://www.scoliose.org/asso_fichiers/AFFICHE_depistage_2021.pdf
    Vous remerciant par avance de votre soutien dans notre démarche et restant à votre disposition pour tout renseignement supplémentaire,

    Bien cordialement

    Christine CHENOT

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here