Du 7 au 12 juin a lieu la semaine nationale de prévention de santé du pied. ©chevanon_Freepik

Vos pieds sont-ils en bonne santé ? Entre chaussures inadaptées, douleurs chroniques, pathologies cutanées ou encore déformations, une consultation chez un podologue peut faire du bien et s’avère même fréquemment nécessaire. Meriem Kouidri, podologue à Lyon, met les pieds dans le plat et profite de la semaine nationale dédiée au soin et à la santé du pied pour délivrer de précieux conseils.

Cors, ampoules, déformations… Oubliés sous le poids du corps, les pieds sont souvent mal traités. Selon une enquête de l’Observatoire de la Santé du pied, 73 % des personnes ont mal aux pieds. Un fléau passé sous silence. Quand consulter ? Comment prendre soin de ses pieds ? Quelle solution pour des pieds odorants ?

À l’occasion de la semaine nationale de santé du pied, du 7 au 12 juin, Meriem Kouidri, pédicure-podologue à Lyon, a répondu à toutes ces questions dans l’émission Votre Santé sur BFM Lyon, ce jeudi 3 juin. Un rendez-vous hebdomadaire animé par Élodie Poyade et Pascal Auclair, rédacteur en chef du groupe Ma Santé.

 

Quelles sont les principales pathologies du pied ?

La plus connue est l’hallux valgus, la déformation du gros orteil vers l’intérieur du pied. Ensuite, il y a le cors plantaire qui est une affection très douloureuse pendant la marche. Il existe également l’ongle incarné, très douloureux, que l’on soigne énormément.

 

On parle souvent des “pieds plats”. Est-ce un motif de consultation ? Avoir les pieds plats peut-il entraîner des problèmes ? 

Pas forcément. Parfois, un pied plat peut être structurellement normal, autant qu’avoir des yeux noirs ou bleus. D’autres fois, un pied plat peut être pathologique. Dans ce cas, il est souvent un peu tordu et on voit fréquemment des patients marcher dans l’intérieur du pied. À ce moment là, on peut dire qu’il s’agit d’un pied hypotonique (en manque de tonus) et il serait favorable d’aller voir un podologue pour le traiter.

 

Pied : 60% des enfants sont mal chaussés !

Les pathologies du pied sont-elles différentes chez l’enfant de chez l’adulte ?

Oui, le pied de l’enfant est très spécifique par rapport à celui de l’adulte. Il demande beaucoup de stimulations, tels que le changement de sols en marchant sur l’herbe, par exemple. On demande également aux parents de faire des chatouilles à l’enfant pour stimuler la voute plantaire. Chez l’adulte, le côté sensoriel est déjà atteint. On va donc plutôt proposer des chaussures adaptées en fonction de la pratique sportive ou du métier exercé.


Quand faut-il consulter un podologue pour un enfant qui a des pieds plats ? 

Cela dépend de l’âge de l’enfant. À partir de 7 ans, le podologue peut intervenir si un enfant se plaint de ne pas marcher assez vite, assez loin ou de ne pas pouvoir courir avec ses amis. Aux alentours de 3-4 ans, il est normal qu’un enfant ait des pieds plats.

 

Santé du pied : consulter au moins une fois par an

Quand faut-il consulter un podologue ? Avant d’avoir un problème ou une fois qu’il est apparu ? 

Plutôt en prévention. Une fois par an, voir un podologue peut être intéressant pour déceler s’il y a des problèmes à traiter au niveau des appuis plantaires, des téguments (tissus de la peau) et des ongles. S’il y a des soucis à traiter, il peut donc être intéressant de consulter régulièrement le podologue.

 

Quelle pathologie nécessite le plus de consultations chez le podologue ? 

C’est très varié. Les patients viennent consulter pour différentes pathologies, telles que des douleurs chroniques au niveau des genoux (gonalgies) ou des chevilles. Au niveau des téguments (tissus de la peau), il y a également des consultations pour des cors plantaires, des crevasses… À l’approche de la période d’été par exemple, on veut avoir des pieds confortables, notamment pour mettre des sandales. On va alors aller chez le podologue pour vérifier que tout va bien.

 

Faut-il une ordonnance de son médecin pour voir un podologue ? Autrement dit, la consultation est-elle prise en charge par la Sécurité sociale ?

Il y a des soins pris en charge par la Sécurité sociale, d’autres par les mutuelles. Il est bien sûr favorable d’aller voir son médecin traitant en amont, et ensuite de se rendre chez le podologue avec une prescription.

 

Vieillissement, sport, transpiration… Les pieds, souvent fragilisés

MeriemKouidri, podologue lyonnaise. répond aux questions de Pascal Auclair, rédacteur en chef du groupe Ma Santé, sur BFMLyon. ©BFMLyon

Le pied a t-il tendance à vieillir, comme les autres organes ? 

Les personnes âgées se plaignent souvent de douleurs articulaires. Comme le reste du corps, le pied vieillit aussi, et s’élargit. Donc on va conseiller un meilleur chaussage, adapté à la personne âgée et à son mode de vie et à l’activité qu’elle pratique.


Quand on fait du sport régulièrement, on voit souvent apparaître de la corne sous les pieds. Faut-il la garder ou au contraire la retirer progressivement ?

Cela dépend. Pour les grands coureurs de course à pied, le podologue va essayer de faire un soin sans aller trop loin dans le retrait de cette corne qui protège la peau. Par contre, si cette corne est trop épaisse, il faudra la faire retirer par un pédicure-podologue.

 

Comment faire quand on sent des pieds ?

Tout d’abord, il faut se laver les pieds tous les jours. Il faut également privilégier des chaussettes avec des fibres naturelles et des chaussures avec un intérieur en cuir pour laisser respirer le pied. Au delà de cela, il est important de consulter un médecin traitant pour comprendre d’où cela peut venir car ce n’est pas toujours qu’au niveau des pieds que l’on transpire. Cela peut aussi intervenir au niveau des mains. Dans ce cas, le traitement va passer par des soins médicamenteux. Enfin, il existe également des crèmes pour réguler la transpiration et donc l’odeur des pieds.

 

Soin du pied : des bons réflexes au quotidien

Quels conseils peut-on donner pour des pieds en pleine forme ? 

Premièrement, se laver les pieds tous les jours. Ensuite, essayer d’appliquer de la crème hydratante régulièrement sur ses pieds. Et varier le chaussage, ne pas toujours mettre les mêmes chaussures, varier entre chaussures de sport et chaussures de ville. Enfin, consulter un pédicure-podologue au moins une fois par an, pour mieux se connaître et adapter ses chaussures et le traitement de ses pieds.

 

À SAVOIR

Durant toute la semaine de sensibilisation à la santé du pied, du 7 au 12 juin, des téléconsultations gratuites sont disponibles. Pour s’inscrire, rendez-vous sur le site de lUnion française de la Santé du pied et la pateforme de prise de rendez-vous Maiia.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here