Le nouveau vaccin contre la dengue mis au point par Sanofi Pasteur suscite de nombreux espoirs à travers le monde. Comme au Mexique, qui a déjà signé un accord d’intention avec le groupe pharmaceutique français.

C’est désormais officiel : Sanofi Pasteur a élaboré avec succès le tout premier vaccin contre la dengue, au terme de deux décennies de recherches et de plus de 300 millions d’euros d’investissement. L’annonce a été rendue publique à l’occasion de la visite de la ministre de la Santé Marisol Touraine, jeudi 9 juillet, dans les locaux du nouveau site de production du groupe pharmaceutique lyonnais, à Neuville-sur-Saône, en présence d’une délégation mexicaine conduite par le ministre de la Santé de l’Etat d’Amérique Centrale, le docteur Mercedes Juan Lopez.

Un accord d’intention signé avec le Mexique

Le Mexique, qui a participé aux essais cliniques du vaccin pendant les trois phases de développement, n’a jamais caché son intention de rajouter le vaccin contre la dengue à son portefeuille de vaccinations invoquant un « enjeu de santé publique ». Intérêt qui s’est naturellement concrétisé par la signature, en marge de la visite du site de Neuville, d’un accord d’intention entre l’Etat mexicain et Sanofi Pasteur.
En attendant les autorisations officielles de mise sur le marché du vaccin, la ministre Marisol Touraine a salué ce « formidable espoir pour des millions de gens sur la planète. En luttant contre ces maladies, nous améliorons nos capacités de vivre ensemble », a-t-elle ajouté.

La maladie tropicale la plus répandue après le paludisme

Présente dans les zones tropicales et subtropicales du globe, la dengue est une maladie due à un virus transmis par les moustiques, qui existe sous 4 formes distinctes (type 1 à 4). En progression constante, elle est une menace pour près de la moitié de la population mondiale, avec selon l’OMS plus de 390 millions de cas d’infection chaque année, dont 500 000 nécessitant une hospitalisation. Soit derrière le paludisme l’une des principales priorités de santé publique dans de nombreux pays d’Asie et d’Amérique latine, mais également dans les territoires français d’Outre Mer, comme l’a rappelé Marisol Touraine.
De nombreux facteurs contribuent à l’expansion de la dengue, notamment l’urbanisation et le développement du tourisme international qui facilitent la diffusion et la circulation de cette maladie. « Le développement d’un vaccin contre la dengue est au cœur de notre mission de santé publique. Notre objectif est de faire de la dengue la prochaine maladie évitable grâce à la vaccination et ainsi soutenir l’ambition de l’OMS de réduire de 50% la mortalité de la dengue et de 25% sa morbidité d’ici 2020 », explique Olivier Charmeil, PDG de Sanofi Pasteur.

Le vaccin sera produit sur le site flambant neuf de Sanofi-Pasteur à Neuville-sur-Saône.©Sanofi-Pasteur
Le vaccin sera produit sur le site flambant neuf de Sanofi à Neuville-sur-Saône.©sanofipasteur

A savoir

Le groupe Sanofi Pasteur a développé plus de 20 vaccins contre le choléra, la coqueluche, la diphtérie, l’encéphalite japonaise, la fièvre jaune, la grippe, l’hépatite A et B, les infections à Haemophilus influenzae (type b), les infections à méningocoques, les infections à pneumocoques, les oreillons, la poliomyélite, la rage, la rougeole, la rubéole, le tétanos, la tuberculose, le typhoïde, et la variole.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here