Une femme en quête de bien-être devant la mer.
Méditation, yoga, sophrologie... Les médecines douces sont entrés dans les moeurs d'une société qui n'a jamais autant eu besoin de cultiver son bien-être. ©Freepik

Minés par la morosité ambiante, liée aussi bien à la période d’après-fêtes qu’aux affres d’une crise sanitaire interminable, les Français rêvent de bien-être. Ça tombe bien, le salon Bien-être & médecine douce, organisé du 28 au 30 janvier à Lyon-Eurexpo, leur offre le remède naturel… à toutes leurs envies de découvertes. Explications.

Lancé en 2019, le salon Bien-être & médecine douce revient à Lyon-Eurexpo après un an d’absence. L’épidémie de Covid-19 est passée par là, impactant le marché mais lui apportant au passage un bénéfice insoupçonné. Alors que le moral des Français est en berne, la quête de bien-être n’a jamais été aussi importante. De quoi donner envie d’aller à la rencontre des experts en solutions wellness et autres thérapies douces qui formeront le coeur de ce salon leader en France. Les explications de Vadhana Kath, cheville ouvrière de l’événement organisé conjointement au salon Thermalies, du vendredi 28 au dimanche 30 janvier.

 

L’engouement pour les médecines douces est-il toujours aussi fort ?

Oui, du fait d’un phénomène de fond, celui de l’attrait pour les médecines alternatives. On a pu mesurer cet engouement dès la première édition lyonnaise du salon, en 2019. Il s’est confirmé l’année suivante, juste avant la crise. On voit que ces pratiques que sont l’acupuncture, l’homéopathie, l’ostéopathie, l’hypnose ou la naturopathie intéressent de plus en plus de Français. Ils cherchent en effet à en savoir plus sur les moyens de se soigner autrement, en utilisant des remèdes plus naturels et en prenant mieux soin de leur santé.

 

Quelle est la place des médecines douces par rapport à la médecine conventionnelle ?

Les médecines douces sont de mieux en mieux reconnues. L’hypnose, la sophrologie ou encore l’acupuncture entrent petit à petit dans les hôpitaux. Ces pratiques entrent dans les moeurs, sans pour autant remplacer la médecine traditionnelle. Cela reste des médecines complémentaires, avec à la clé une aide supplémentaire dont on aurait bien tort de se priver. Surtout en ce moment, tant il existe une foule de solutions naturelles pour booster notre immunité !

 

Le bien-être boosté par la crise sanitaire

La crise sanitaire a-t-elle influencé le marché du bien-être et des médecines douces?

Oui, elle a clairement renforcé son attractivité. Ne serait-ce que parce que durant des mois, personne n’a pu pratiquer. Les gens, isolés, ont eu du mal à s’informer et à découvrir de nouvelles pratiques. Et aussi parce que l’on a plus que jamais besoin de bien-être. Depuis deux ans, nous baignons dans un contexte anxiogène et morose. On a envie de se détendre, de déstresser, de s’évader. C’est quelque chose que l’on constate fortement sur nos salons.

 

Quelles seront les autres tendances révélées par ce salon 2022 ?

La présence de trois écoles de naturopathie montre un élément nouveau : nombre de gens souhaitent se reconvertir vers des métiers du bien-être, qu’il s’agisse d’aromathérapie, de phytothérapie, etc. Ce sont des disciplines en plein essor, et donc des métiers en plein boom. Les gens veulent donner un autre sens à leur vie professionnelle. La crise sanitaire a en effet généré beaucoup de questionnements. Ces métiers attirent et on peut trouver beaucoup de réponses à ces questions sur notre salon !

 

L’alimentation saine au coeur du salon

Quels seront les produits stars du secteur bien-être ?

Avec les cosmétiques bio, les produits qui tournent autour d’une alimentation plus saine. On assiste à un développement très fort du sans gluten, sans additifs, sans conservateurs… Et bien que nous soyons dans la capitale de la gastronomie, notre salon est aussi celui d’une alimentation résolument saine ! L’offre de restauration, autour d’une cuisine ayurvédique et végétarienne, sera donc en cohérence avec ce positionnement.

 

Un conseil pour les visiteurs du salon ?

Bien profiter d’un programme de conférence étoffé, de 120 exposants prêts à répondre à leurs questions et, surtout, de notre forum santé au naturel. Il s’agit d’un espace proposé à des petits groupes d’une quinzaine de personnes autour de sujets détente, comme la méditation, le Qi Gong, l’automassage…

 

Comment éviter les dérives éventuelles ?

Nous sommes parfaitement conscients que les dérives existent. C’est pour cela que nous sommes extrêmement vigilants sur l’offre proposée à nos visiteurs. Nous avons mis en place un système de sélection des exposants, avec un comité chargé d’examiner scrupuleusement toutes les candidatures. C’est fondamental pour nous.

 

 

À SAVOIR

La troisième édition du salon Bien-être & médecine douce est organisée du 28 au 30 janvier 2022 à Lyon-Eurexpo, de 10h à 19h (dimanche de 10h à 18h). Cette année, le salon est couplé à celui des Thermalies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here