Rhume des foins : les astuces pour passer entre les pollens

0
582
Allergie la plus courante, le rhume des foins touche un quart des Français. ©Pixabay

Rhume des foins ? Les beaux jours sont là, et avec eux une recrudescence de risques d’allergies aux pollens des graminées, dont la plus courante est le rhume des foins. Quelques trucs et astuces pour y échapper, à l’heure où certains départements comme le Rhône passent en alerte rouge.

Asthme, éternuements, yeux rouges et écoulements du nez… Pas de doute, les pollens de graminées sont de retour. Le beau temps et la hausse des températures ont amplifié le risque d’allergie. Le Rhône est passé en alerte rouge en début juin, tandis que l’ensemble de la région est en vigilance orange. Quelques astuces pour réduire les symptômes de l’allergie.

 

Fermer les vitres en voiture

Lors des déplacements en voiture, l’exposition aux pollens présents dans l’air s’accroît. En ville, la pollution renforce les risques d’allergies et favorise l’irritation des muqueuses nasales et oculaires.

 

Aérer son domicile

L’air intérieur est plus pollué qu’en extérieur ! Penser à ouvrir ses fenêtres au bonnes heures. Pour réduire la quantité de pollens dans l’atmosphère intérieure, aérer son domicile avant le lever et après le coucher du soleil (lorsque les températures sont les plus basses), pendant au moins 10 minutes.

 

Se laver le corps et les cheveux au coucher

Si on prend volontiers une douche en période de grande chaleur, se rincer permet surtout d’éliminer les grains de pollens accrochés à la peau. Se brosser les cheveux et retirer ses vêtements d’extérieur sont également des gestes à adopter pour échapper aux crises d’allergies chez soi.

 

Éviter les contacts prolongés avec l’extérieur

Rester dehors ou laisser son linge sécher à l’extérieur augmente la proportion de pollen transporté chez soi. Pour s’en prémunir, éviter de pratiquer des activités en plein air ou privilégier le début ou la fin de journée.

 

Se protéger les yeux

Le vent dépose le pollen un peu partout sur le corps, en particulier les muqueuses. Porter des lunettes (de vue ou de soleil) permet de préserver ses yeux.

 

Se nettoyer du nez

Les particules microscopiques viennent souvent se nicher dans le nez, premier filtre dans l’exercice de la respiration. Penser à se moucher en rentrant et à nettoyer son nez avec du sérum physiologique ou à l’eau claire.

 

Faire régulièrement le ménage

Aspirer souvent les sols mais aussi la moquette, les tapis ou le canapé, le pollen s’incrustant plus facilement dans les tissus. Laver régulièrement le linge de maison (draps, taies d’oreillers, couvertures) permet de s’en débarrasser.

 

À savoir

Nous ne réagissons pas aux pollens de toutes les espèces. Les pollens les plus allergisants sont ceux des graminées, de l’ambroisie, du bouleau ou du cyprès. Les symptômes les plus courants de l’allergie se situent au niveau des voies respiratoires et oculaires (rougeurs, démangeaisons et écoulements nasaux ou oculaires, éternuements…). Pour rappel, seul un professionnel de santé est habilité à émettre le diagnostic de l’allergie.

 

Une carte nationale regroupant les niveaux de risques allergiques au pollen par département est disponible via le site www.pollens.fr.

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here