Rhône-Alpes Auvergne : la cancérologie à bonne école

0
155

Portée par le cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA), l’école de cancérologie Rhône-Alpes Auvergne vient d’être lancée. De Lyon à Clermont-Ferrand, ce projet ambitieux vise à fédérer tous les acteurs pour imposer la future grande région parmi les principaux centres de recherche européens en cancérologie.

Pour acter la création de l’école de cancérologie Rhône-Alpes Auvergne, 80 étudiants et jeunes professionnels de la santé des deux régions étaient réunis dans le cadre des Oncoriales à Andrézieux, dans la Loire. Ces derniers étaient invités à rencontrer et à échanger avec les leaders en matière de cancérologie afin de croiser leurs visions sur les avancées de la cancérologie et partager les perspectives en termes de compétences attendues et de besoins complémentaires en offres et outils de formation pour l’avenir. Avec ce premier évènement, l’école de cancérologie a posé les bases d’un travail qui ne fait que commencer.

Une université virtuelle

L’école de cancérologie Rhône-Alpes Auvergne est une première en France. Dans un pays où l’enseignement est cloisonné, cette école est « une université hors campus » rappelle le Pr Véronique Trillet-Lenoir, présidente du comité de direction du CLARA. Elle ne remplacera pas les formations déjà existantes mais apportera un complément dans des domaines précis.
L’école de cancérologie Rhône-Alpes Auvergne ne se confine pas dans les murs d’un bâtiment. Une école virtuelle donc, dont le rôle est davantage d’apporter la connaissance et permettre la recherche que de distribuer des diplômes. Ce concept s’inscrit également dans une dynamique interdisciplinaire car la lutte contre le cancer rassemble non seulement la cancérologie et la biologie mais nécessite également une approche sociologique.

Recherche de pointe en cancérologie

Après une première réunion de travail, l’école de cancérologie Rhône-Alpes Auvergne s’est déjà dotée de nombreux objectifs.
En tout premier lieu, cette formation devrait permettre de garantir une recherche de pointe en matière de cancérologie et ainsi pérenniser les avancées dans ce domaine des deux régions. Cette école a également pour but de créer un réseau regroupant toutes les structures, tous les étudiants et professionnels du territoire Rhône-Alpes Auvergne afin de mutualiser les ressources et les compétences et de « décloisonner un modèle d’enseignement trop rigide » explique l’équipe de communication de l’école.
Lors des Oncoriales, des projets concrets ont également été évoqués. Comme la mise en place de modules de formations ciblées ou encore l’amélioration de la visibilité et l’attractivité des formations des universités régionales. La création de ce pôle de recherche devrait également permettre de renforcer les liens avec les laboratoires à l’international. Mais comme l’explique les membres de l’équipe de communication de l’école : « tout reste à faire ».

A savoir

Le cancer est la première cause de décès en France. Fondé en 2003, le CLARA est financé par les pouvoirs publics (Institut National du Cancer, Collectivités territoriales et le Fonds Européen de Développement Régional). Il s’inscrit dans le cadre des Plans Cancers nationaux et vise à développer la Recherche en oncologie en Rhône-Alpes et Auvergne. La création de l’école de cancérologie Rhône-Alpes est également éminemment politique puisqu’elle fait partie des premiers projets d’envergures communs aux régions Rhône-Alpes Auvergne.

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here