La Resc se développe dans les hôpitaux rhônalpins
La RESC consiste à réduire la douleur par un simple toucher

La méthode RESC (ou Résonance Énergétique par Stimulation Cutanée), technique méconnue de prise en charge de la douleur issue de la médecine traditionnelle chinoise, fait son apparition dans les établissements de santé de Rhône-Alpes. Les explications d’Odile Rivoire, aide soignante à l’Infirmerie Protestante.

Qu’est ce que la RESC, cette technique encore méconnue en France ?

La Résonance Énergétique par Stimulation Cutanée ou plus simplement RESC est une méthode énergétique non médicamenteuse qui se fait par le toucher digital. On travaille principalement sur les liquides du corps. La RESC s’appuie sur les méridiens de la médecine traditionnelle chinoise, simplement en induisant par le toucher une résonnance sur les énergies. Pour donner un exemple visuel, c’est comme quand on pose le doigt sur un bol d’eau, cela crée une onde. Le fait de poser le doigt sur des méridiens énergétiques crée cette onde que l’on peut fluidifier ou améliorer.

Quels sont ses bienfaits ?

On essaye de détendre le patient, de réduire son stress. On relance l’énergie qui est en lui. Cette méthode travaille également sur la douleur du malade, notamment les douleurs aigües ou chroniques. La RESC aide aussi à la récupération énergétique et cette technique a une durée sur le temps. Etant donné qu’on travaille sur la peau du patient, on est sur la frontière entre l’intérieur et l’extérieur de l’être.

Une technique non traumatisante pour vaincre la douleur

A qui s’adresse t-elle ?

Je pense qu’elle s’adresse à tous, donc à chaque patient, quels que soit ses pathologies, son environnement et le stress auquel il est soumis.

D’où vient cette technique de soins ?

C’est un kinésithérapeute du Var, Patrick Fouchier, qui a est à l’origine de la RESC. Spécialiste en médecine traditionnelle chinoise mais aussi acupuncteur, il s’est aperçu que le fait de mettre des aiguilles dans le patient était déjà un traumatisme. Lors d’un séjour au Vietnam, il a découvert que les professionnels de santé travaillaient beaucoup avec le toucher. Il s’en est inspiré et a inventé la RESC. Patrick Fouchier travaillant majoritairement en PACA, c’est là que la méthode s’est d’abord développée, à l’hôpital de la Timone à Marseille, l’hôpital de Toulon ou encore l’hôpital Renée Sabran, sur la presqu’île de Giens.

La RESC fait son chemin dans les hôpitaux lyonnais

Est ce une technique connue et reconnue des professionnels de santé et du grand public ?

Elle est déjà expérimentée dans de nombreux hôpitaux, en région PACA mais pas seulement. A l’Infirmerie Protestante, elle est proposée dans le cadre d’un groupe mieux-être, en complément à la sophrologie et l’hypnose. Certains établissements des Hospices Civils de Lyon y ont également recours. L’hôpital de la Croix-Rousse, par exemple, compte plus de 50 personnes formées, que ce soit des anesthésistes, infirmières, aides soignants… En plus des HCL, plusieurs cliniques sont en formation actuellement comme la polyclinique de Rilleux. Et le grand public, du coup, commence à connaître la technique.

Quel message portez-vous auprès des patients et des professionnels ?

C’est une technique qui doit prendre de l’ampleur parce qu’elle peut apporter un bien être réel aux patients. Mais il faudrait aussi que l’on nous laisse les moyens de travailler plus longuement avec les patients et de façon plus libre.

A savoir


Mise au point en 1991 par Patrick Fouchier, la RESC est une technique mettant à profit la propagation des ondes dans les liquides humains. La pratique d’un toucher doux et l’écoute des échos entre deux points sont les principes de cette méthode. L’écoute des échos est appelée la « résonance énergétique ». Elle met en avant l’idée que l’homme est irrigué par une énergie qui anime les méridiens. Elle fait partie des méthodes dont le développement est soutenu par la Fondation Apicil, qui accompagne les projets permettant de soulager la douleur.

Chargement des commentaires facebook ...

1 COMMENT

  1. je suis dialysée depuis 3ans. j ai fait la connaissance d une infirmiere venant de Lyon oú elle pratique la méthode resc. elle m a fait 6 séances d un quart d heure et déjà je ressent des effets positif .La dialyse m a bousiller mon énergie et les douleurs permanentes ,musculaires, hypotention, le moral dans les baskets ,et elle est arrivée par sa méthode à me remettre sur pied.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here