Les chercheurs de CTI-Biotech excellent dans la culture cellulaire
Fondé en 2009 à Meyzieu, près de Lyon, le CTI-Biotech est spécialisé dans les biotechnologies ©DR

La société CTI-Biotech a officialisé un accord de coopération avec le japonais Nikoderm Research. Cette alliance, créatrice d’emplois, va renforcer le statut de leader de la Métropole de Lyon dans le domaine des biotechnologies.

Quelques jours après le congrès mondial IN COSMETICS, organisé à Paris, une délégation de dirigeants de Nikkol Group et Nikoderm Research se sont rendus à Lyon pour officialiser un accord stratégique avec la société lyonnaise CTI-Biotech, collaboration franco-japonaise “à haute valeur ajoutée“. Une cérémonie de signature à l’Hôtel de Ville de Lyon et une visite du CTI-Biotech – Institut de Recherche en Thérapie Cellulaire – ont été organisés en présence de l’Ambassadeur du Japon, Yoichi Suzuki, du Président de Grand Lyon, Gérard Collomb, et de parlementaires de la région.

Créer de nouveaux produits de beauté et santé

Ce partenariat prévoit de nouveaux emplois avec l’ouverture du bureau et du laboratoire collaboratif CTI-Biotech / Nikoderm Research et doit permettre aux deux acteurs de se renforcer respectivement sur les marchés asiatiques et européens. Grâce à cet accord, l’institut de recherche français et le groupe japonais souhaitent concevoir de nouvelles techniques innovantes dans leurs domaines d’expertise. L’objectif : consolider leur avance technologique dans l’acquisition de données précises sur la sécurité des produits et leur efficacité pour développer de nouveaux produits de beauté et santé.
« Le partenariat avec le CTI-Biotech et l’installation d’un bureau de liaison européen, va permettre à Nikoderm Research de développer des collaborations avec les laboratoires académiques et les Universités. A terme, l’objectif de nos équipes est de se rapprocher le plus possible de la réalité physiologique cutanée et de faciliter le développement de nouvelles molécules actives qui pourront être utilisées dans le traitement de maladies cutanées (dermatologie), et dans les domaines cosmétique et pharmaceutique » explique Daiki Kyotani, manager général de Nikoderm Research.
« Cet accord confirme notre positionnement d’acteur incontournable dans l’ingénierie tissulaire en 3-dimensions et la production de bioassays cellulaires humanisés pour la recherche pharmaceutique et dermato-cosmétique. Grâce à ce partenariat nous nous ouvrons vers de nouveaux marchés en Asie et Nikoderm Research se renforce en Europe », précise le professeur Colin McGuckin, président et directeur scientifique du CTI-Biotech.

De la peau humaine reconstruite

L’évaluation de l’irritation et des autres impacts physiques est nécessaire pour tous les produits qui entrent en contact avec la peau : cosmétiques, quasi-médicaments, produits pharmaceutiques, les produits chimiques, matières premières dérivées de produits naturels ou matières premières synthétiques. Dans ce secteur, l’acquisition de données stratégiques en matière de sécurité et d’efficacité est donc essentiel dans le développement de nouveaux produits.
Fort de ce constat, le CTI-Biotech et Nikkol Group, tous deux à la pointe en R&D en matière de nouvelles méthodes de test sans modèles animaux, vont donc signer un accord de partenariat de recherche et développement. Au Japon, Nikoderm Research a introduit pour la première fois des modèles très fonctionnels de la peau humaine reconstruite, qui ont été approuvé dans un premier temps dans l’Union européenne. Le groupe japonais s’est ensuite rapproché d’institutions spécialisées dans les tests dermatologiques et d’évaluations en France, aux États-Unis et au Brésil. C’est dans ce cadre que s’inscrit le partenariat stratégique avec le CTI-Biotech, l’un des fleurons lyonnais de Lyon Biopôle, le pôle de compétitivité animateur et guichet unique de la santé en région Rhône-Alpes.

A SAVOIR

Jeune entreprise innovante spécialisée dans les biotechnologies, le CTI-Biotech s’est spécialisé dans les recherches sur les cellules souches, l’ingénierie tissulaire, la production de modèles cellulaires innovants (in vitro et ex vivo) pour la recherche biomédicale, pharmaceutique et dermato-cosmétique mais également pour des dispositifs médicaux appliqués à la thérapie cellulaire.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here