Puces : comment protéger votre animal et votre habitat ?

0
138
Il ne suffit pas de traiter votre animal, pensez aussi à l'environnement © DR

Seulement 5% des puces sont sur votre animal, tandis que les 95% se trouvent dans votre habitat. Cette donnée explique ainsi l’échec récurrent de certains traitements. Le Dr Hélène Savariau, vétérinaire à la Côte-Saint-André (Isère), explique pourquoi il est essentiel d’effectuer un traitement global.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les puces ne sautent pas d’un animal à l’autre, ou du moins, cela nécessiterait un contact très rapproché entre les animaux. Les puces qui viennent coloniser le pelage de votre animal sont en général des puces pré-adultes qui se trouvent dans l’environnement : dans votre maison ou à l’extérieur, notamment pendant les périodes chaudes et tempérées. « Cependant, lorsque les hivers sont doux, il faut aussi traiter pendant cette période », explique le Dr Savariau.
Lorsque la puce est accrochée à votre animal, elle pond alors des œufs qui vont tomber dans votre habitat. Ces œufs se transforment en larves qui vont se loger entre les lattes des parquets, dans les tapis ou les moquettes. Les larves peuvent aussi se retrouver dans votre armoire car votre chat aime y dormir, et vous pouvez les déplacer sous vos chaussures sans le savoir. C’est pour cela que l’éradication totale des puces peut parfois prendre du temps. Devenues nymphes puis pré-adultes, elles deviennent définitivement adultes lorsqu’elles s’accrochent à l’animal qui passe à proximité. Le problème est que les larves de puces peuvent survivre pendant plusieurs mois alors même qu’il n’y a pas d’animal dans les parages. Vous pouvez donc emménager dans un nouveau logement et être entouré de puces sans le savoir. « Tant que l’environnement n’est pas traité, les puces ne sont donc pas définitivement éliminées », affirme le vétérinaire.

Comment détecter la présence de puces ?

Les larves de puces sont difficilement détectables à l’œil nu. Toutefois, il est possible de repérer leur présence grâce à leurs déjections. Ces déjections ressemblent à des petites boules noires. Si vous les mettez sur un sopalin et que vous les écrasez, vous verrez qu’elles contiennent du sang. Fait rare mais possible lorsque les puces sont présentes en masse : elles piquent parfois les humains, notamment au niveau des mollets.

Comment éliminer définitivement les puces ?

Pour éliminer les puces durablement, traitez tout d’abord votre animal. Au choix : shampoing, pipette, comprimé ou collier. « Demandez conseil à votre vétérinaire en fonction du comportement de votre animal. Si par exemple votre chien aime beaucoup se baigner, mieux vaut préférer un comprimé qui permettra de conserver toute l’efficacité du traitement plutôt qu’une pipette dont l’effet s’estompera au bout de 15 jours », assure le vétérinaire. En revanche, l’avantage des pipettes contenant un inhibiteur de croissance est qu’elles agissent sur l’environnement. Lorsque la puce tombe de l’animal, elle va répandre le produit et stopper le cycle de croissance des larves. Attention, ne donnez jamais de pipette pour chien à votre chat, car les molécules utilisées peuvent être fatales pour votre félin.
Traitez ensuite votre environnement à l’aide d’un spray ou d’un diffuseur anti-parasitaire. Le traitement ne peut s’effectuer qu’en l’absence des animaux et des habitants de la maison. L’avantage du spray est qu’il vous permettra d’atteindre des zones plus difficiles.

A SAVOIR

Dès lors qu’un animal est contaminé, vous devez traiter aussi l’environnement et tous les animaux de la maison, même ceux qui ne sortent pas. Si votre animal va dans la voiture, pensez également à la traiter. Et n’oubliez pas, la prévention est le maître mot !

 

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here