Soleil : les jeunes oublient de se protéger !

0
168
Les jeunes adultes sont souvent les moins raisonnables face aux dangers du soleil pour la peau. ©Leo Sorlin

Face au soleil qui brille de plus en plus fort, les conduites à risque se multiplient, le plus souvent dans l’ignorance des conséquences. Petit rappel des bons gestes à adopter pour une séance bronzage sans soucis.

70% de l’exposition au soleil se fait avant 15 ans

La mode du bronzage, le développement des loisirs de plein air et les dégradations de l’environnement ont fait augmenter de manière inquiétante les cas de mélanomes, y compris chez les jeunes adultes.
Selon l’Académie nationale de médecine, au cours d’une vie, 70% de l’exposition totale au soleil se fait avant l’âge de 15 ans.
C’est également pendant cette période de l’enfance à l’adolescence que la peau est la plus sensible au soleil. Pour prévenir les risques liés au soleil, les parents doivent éduquer leurs enfants.

Un peu de bon sens, beaucoup de crème solaire

  • les nourrissons de moins de 12 mois ne doivent jamais être exposés au soleil.
  • il faut protéger les enfants lors des activités de plein air (chapeau, tee-shirt, lunettes de soleil).
  • l’application renouvelée d’une crème solaire est conseillée, mais elle ne dispense pas des autres protections.
  • les personnes à peau claire ne doivent pas s’exposer au soleil entre 12h et 16h, et être vêtues aux heures de grand ensoleillement.
  • il faut bannir les accélérateurs de bronzage.
  • quel que soit l’âge ou le type de peau, il faut s’exposer au soleil avec modération et protection.

Choisir la bonne crème et penser lunettes de soleil

Selon le professeur Luc Thomas, dermatologue au CHU de Lyon, les protections solaires inférieures à l’index 30 sont illusoires.
Explication : en laboratoire, pour calculer les indices de protection, on utilise 1 gramme de crème pour 10 cm2 de peau. En pratique, la quantité de crème appliquée sur la peau est bien en-deçà de ces quantités et son efficacité moindre.
Pour une protection maximale, il faut donc renouveler l’application toutes les 2 heures. Pour les enfants préférez les présentations en sprays colorés qui permettent de veiller à ce que l’étalage soit bien homogène.
Méfiez-vous des mentions « écran total » qui ne sont qu’un leurre. Il n’existe pas de protection intégrale, les crèmes solaires n’étant qu’une barrière contre les coups de soleil. Leur utilisation ne diminue pas les risques de cancer de la peau.
Il faut donc savoir limiter son temps d’exposition pour se prémunir contre cette maladie qui peut être mortelle.

Bien mal nommé parasol

Sachez enfin que le parasol ne protège pas votre enfant des méfaits du soleil. Croire son enfant à l’abri des coups de soleil parce qu’il fait la sieste sous le parasol familial est donc une grave erreur.
En effet, la réverbération du soleil se fait sur tous les sols clairs et favorise la formation des coups de soleil.
En revanche, l’eau ne reflète rien. C’est son effet rafraîchissant qui, en atténuant les sensations de brûlures du soleil, la rende dangereuse.

Catherine Foulsham
(Source : Le Syndicat National des Dermatologues)

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here