L’hôpital Femme Mère Enfant à Lyon-Bron a récemment proposé des ateliers de prévention pour informer les parents sur la Mort Inattendue du Nourrisson (MIN). Ce drame, qui touche chaque année près de 500 familles en France, pourrait être souvent évité avec quelques précautions.

Depuis une dizaine d’années, le nombre de morts inattendues du nourrisson (MIN) stagne en France. On dénombre encore environ 500 cas par an chez les enfants de moins de 1 an. Les efforts de recherche se poursuivent afin de mieux comprendre les causes de ces décès. Les enquêtes récentes montrent que 100 à 150 de ces décès pourraient être évités annuellement si les parents étaient mieux informés sur les conditions de couchage qui diminuent les risques pendant le sommeil, et si le matériel vendu au public était plus en adéquation avec les recommandations. Face à ce constat, l’ANCReMIN (Association Nationale des Centres de Référence de la Mort Inattendue du Nourrisson) a pris l’initiative d’instaurer pour la première fois une journée nationale de prévention de la mort inattendue du nourrisson.

Objectif: 150 décès en moins par an

L’objectif de cette action est de sensibiliser les parents et les professionnels de santé aux différentes mesures de prévention concernant en particulier l’environnement de sommeil et le couchage des nourrissons. Dans ce cadre,  des ateliers interactifs ont été récemment proposés au rez-de-chaussée de l’hôpital Femme Mère Enfant. Dans ce cadre, des professionnels de santé ont animé deux ateliers « chambre du bébé » avec mise en situation grâce à du matériel de couchage et à des « poupons » ainsi qu’un atelier “photos”, les participants devant positionner sur un support mural ou un « arbre de vie » différentes photos représentant du matériel de puériculture et des habitudes de couchage (partage du lit…) en les triant entre ce qui peut être “protecteur” et ce qui peut être « à risque ».

A savoir

Le Centre de Référence de la Mort Inattendue du Nourrisson (CRMIN) fait partie des trois Centres de Référence de la Région Rhône Alpes (un centre à Grenoble et un à St-Etienne). Rattaché au Service des Urgences Pédiatriques de l’hôpital Femme Mère Enfant à Bron (Pr Etienne JAVOUHEY), il couvre les départements du Rhône, de l’Ain, de l’Ardèche, de la Drôme, et le Nord-Isère. Chaque année, 15 à 20 cas de MIN sont recensés sur cette zone géographique. Le CRMIN est chargé d’organiser la prise en charge des enfants décédés et de leur famille, en coordination avec les services de secours (pompiers, SAMU), la police ou la gendarmerie. Le CRMIN coordonne par ailleurs l’enseignement ainsi que les efforts de recherche et de prévention autour de la MIN. Une consultation de prévention est assurée par le médecin responsable du CRMIN (Dr Béatrice KUGENER) pour les familles désireuses d’un avis spécialisé sur leurs antécédents familiaux ou inquiètes en raison de signes d’alertes chez leur bébé.

 

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here