Se laver les mains régulièrement permet de se protéger soi-même et les autres de plusieurs maladies. ©Unsplash

L’épidémie de Covid-19 en est la triste illustration : bactéries, microbes, virus… des milliers de parasites fourmillent sur nos doigts, avec à la clé une cohorte de maladies potentielles. Un risque qui pourrait être réduit grâce à une bonne hygiène et, bien entendu, le respect des fameux gestes barrières. Quelques conseils pour des mains plus saines, à l’heure où une enquête Ifop témoigne d’un net relâchement en la matière.

La journée mondiale du lavage des mains ne fait plus sourire personne. En cette période épidémique, la sensibilisation à ce geste d’hygiène on ne peut plus simple n’a jamais revêtu autant d’importance. Oui, ce geste anodin et, avant l’apparition du Covid-19, trop souvent oublié, est essentiel pour notre santé.

80 % des microbes se transmettent par les mains selon l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé). Sans cesse en contact avec notre environnement, les micro-organismes de toutes sortes y pullulent. Rien d’étonnant, donc, à ce que le coronavirus en fasse l’un de ses modes de contagion préféré.

Selon une étude Ifop (*) à l’occasion de la journée mondiale du lavage des mains, ce jeudi 15 octobre, cette prise de conscience serait pourtant en régression. “A l’heure où la « deuxième vague » du Covid-19 coïncide avec la saison des infections virales hivernales (grippes, bronchiolites, gastroentérites…), le principal intérêt de cette enquête est de montrer un net relâchement depuis cet été dans le respect de ces gestes barrières, notamment chez les jeunes et les « anti-masques » qui sont de loin les plus réticents au respect des consignes d’hygiène des mains”, explique François Krauss, directeur du pôle Actualités de l’Ifop.

 

Un relâchement flagrant des gestes barrières

Premier enseignement, les Français ne sont plus que 63% à se laver les mains en arrivant chez eux, contre 86% en mars, lorsque l’anxiété était à son paroxysme ! Ils ne sont plus que 65% à le faire au moment de passer à table, contre 81% en mars, et 37% après s’être mouchés, contre 56% en mars et… 25% l’an dernier.

Le relâchement est aussi réel, bien qu’un peu moindre, en ce qui concerne le sortir des toilettes. 77% ne lavent les mains après être allés aux WC, contre 81% en mars dernier… et 71% avant la crise sanitaire.

Les premiers coupables sont les jeunes, “catégorie de Français déjà très « réfractaires » à l’application des gestes barrières que les évolutions (à la baisse) sont les plus fortes : -25 points chez les 25 à 34 ans en ce qui concerne le lavage systématique en rentrant de son domicile, – 28 points chez les jeunes de moins de 25 ans en ce qui concerne le lavage avant de passer à table”. Autres mauvais élèves, les anti-masques : “le respect des consignes en matière d’hygiène des mains est toujours plus faible chez les Français opposés au port du masque dans les lieux publics que chez ceux qui le trouvent justifié”.

 

Un lavage efficace pour une hygiène irréprochable

Pour un nettoyage efficace, utiliser un savon (de préférence liquide) et de l’eau. Penser à bien frotter entre les doigts et sous les ongles. Un lavage complet des mains dure environ 30 secondes. Ne pas oublier de les sécher avec une serviette propre : les mains transportent jusqu’à 1000 bactéries de plus lorsqu’elles sont humides. 

Un autre usage s’est généralisée avec la crise sanitaire, celui du gel hydroalcooliques. Parfait pour éliminer efficacement les parasites, le gel ne remplace pas intégralement le savon et peut aussi fragiliser la barrière dermo-protectrice des mains. 

 

Nos mains : des nids à bactéries 

Sur les poignées de portes, téléphones, claviers d’ordinateurs ou stylos… les bactéries sont partout ! Pour une bonne hygiène, il faut se laver les mains plus souvent qu’on ne le croit. Plusieurs gestes que nous faisons au quotidien sont des risques pris pour notre santé. Si certains attitudes sont automatiques (à la sortie des toilettes ou avant de manger), cela ne suffit pas. Nul besoin de stresser à chaque mouvement, il suffit d’adopter de bonnes pratiques. 

 

10 lavages-réflexes à adopter pour des mains saines

  • Après avoir toussé, éternué ou s’être mouché
  • Au retour de chaque sortie à l’extérieur 
  • Après avoir caressé ou joué avec un animal
  • Lors de chaque descente de transports en commun 
  • Lorsque l’on a utilisé un vélo ou une trottinette électrique publiques
  • Avant et après s’être occupé d’un bébé ou d’une personne dépendante
  • Avant et après chaque repas
  • Après avoir fait le ménage 
  • À la sortie des toilettes, publiques et privées. 
  • Après s’être rendu dans une clinique ou un hôpital.

 

* Étude Ifop pour Unbottled réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 6 au 7 octobre 2020 auprès d’un échantillon de 1 014 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

 

À SAVOIR

Les bactéries ne sont pas toujours là où on le croit ! La petite monnaie que l’on garde au fond de sa poche ou encore le bureau sur lequel on travaille contiendraient plus de bactéries que la cuvette des toilettes ! Même s’ils sont invisibles, les parasites sont partout. Se laver les mains est essentiel pour s’en protéger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here