contrôle port masque transports en commun Lyon
22 000 contrôles de port du masque sont réalisés chaque jour dans les transports en commun sur le réseau lyonnais (TCL). ©MG_MaSante

Après une opération massive dans les rues de Lyon hier, c’est dans les transports en commun que des dizaines de contrôleurs et de policiers ont effectué une opération contrôle des masques. Objectif : traquer les récalcitrants à cette mesure barrière, de nouveau obligatoire dans les lieux publics. Bus, métro, tramways… Plus de 22 000 contrôles renforcés sont réalisés chaque jour sur le réseau de transports en commun de la Métropole de Lyon.

Dans le quartier Part-Dieu ce vendredi, les usagers ont dû franchir une barrière de policiers et de contrôleurs avant d’accéder aux transports en commun lyonnais. En ligne de mire : le non-respect du port du masque. Ni sous le menton, ni sous le nez. Au total, une dizaine de verbalisations et rappels à l’ordre ont ainsi été effectués.

Une piqûre de rappel puisque le port du masque est en vigueur dans les transports en commun depuis un an et demi. Seul changement notable : le masque devait également être porté par les enfants, dès 6 ans.

 

Renforcement des contrôles dans les transports lyonnais

verbalisation non port masque
250 agents de contrôle sont mobilisés quotidiennement pour réaliser ces opérations dans les transports en commun ©MG/MaSante

Ce type de contrôle sera de plus en plus fréquent pour contrer le relâchement en cette cinquième vague. Le variant Omicron est trois fois plus contagieux que son prédécesseur Delta. L’idée qu’il soit moins virulent pousserait à une moindre vigilance. « Partout où l’on croise quelqu’un, il y a un risque. Le virus Omicron n’est pas inoffensif ! Il entraîne également des cas sérieux d’infections et des hospitalisations », rappelle Ivan Boucher, préfet délégué pour la défense et la sécurité dans le Rhône.

Au total, 250 personnels de sécurité sont mobilisés au quotidien pour s’assurer du respect du port du masque sur le réseau de transports en commun lyonnais (TCL). 22 000 contrôles sont réalisés chaque jour. Les interventions de plus grande ampleur comme celle de ce vendredi 7 janvier avec la police, seraient au nombre de 1000 par an. Pour rappel, les récalcitrants au port du masque risquent 135 euros d’amende.

 

Port du masque : mesure respectée dans les stations de métro

métro station masque port
Les taux de verbalisations pour non-respect du port du masque sont faibles dans les métros lyonnais ©MG/MaSante

Le port du masque étant une habitude ancrée dans les moeurs depuis plus d’un an, les laisser-allers restent minoritaires. « Les résultats  des contrôles dans le métro sont généralement satisfaisants, même s’il y a une marge de progression. Je félicite tous les usagers car je n’ai vu personne ne pas le porter. Plus on arrive vers l’air extérieur en revanche, plus il y a du relâchement mais cela reste une petite minorité », se réjouit Ivan Boucher. 

Les Rhodaniens sont en effet conscients de l’importance de cette mesure barrière dans ces lieux clos. Si la distanciation sociale et l’aération des transports ne sont pas toujours possibles, le masque est indispensable pour limiter la propagation du virus. « Il est vrai que la vaccination est importante mais les mesures barrières les plus simples sont souvent les plus efficaces« , ajoute le délégué au Préfet.

 

Casse-tête pour les contrôleurs de la SNCF

sncf masque port lyon gare
Avec les contrôles, les files d’attente s’allongent dans les gares lyonnaises ©MG/MaSAnte

Les contrôles sont également renforcés dans toutes les gares de la Métropole de Lyon.

Vérification du titre de transport, d’identité, du port du masque et du pass sanitaire… Ces opérations ne sont toutefois pas toujours simples à réaliser pour le personnel de sécurité. Elles risquent par ailleurs de se complexifier d’avantage dans les prochains jours, avec les nouvelles mesures sur le pass sanitaire qui pourrait devenir un pass vaccinal.

À SAVOIR

Seuls les masques de type chirurgical, FFP2 ou en tissu certifiés sont efficaces contre la transmission directe du virus. Pour rappel, cette mesure barrière doit être portée par toutes les personnes en contact pour être efficiente. Le port du masque ne soustrait toutefois pas à la distanciation sociale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here