Podologue: prendre soin de ses pieds pour soulager la douleur

0
290
Le pied, un membre à protéger et soigner !
Conseils d'une pédicure-podologue pour avoir des pieds en pleine santé ©DR

Douleurs chroniques au pied, à la cheville, au genou, au bassin, au dos… Avez-vous pensé à faire examiner vos pieds par un pédicure-podologue ? Une affection, aussi minime soit-elle ou de mauvais appuis plantaires peuvent avoir des répercussions sur notre appareil locomoteur. Les explications de Olivia André, pédicure-podologue à Divonne-les-Bains (Ain).

Pourquoi consulter un pédicure-podologue ?

Pour une bonne hygiène des pieds, en cas de maux épidermiques ou de douleurs. A titre préventif, il est conseillé de consulter une fois par an un pédicure-podologue. Notre domaine de compétences est large : nous traitons aussi bien les affections cutanées et unguéales que les troubles morphostatiques et dynamiques du pied. Avoir mal au pied, de mauvais appuis, peuvent modifier notre posture, notre démarche, puis provoquer ailleurs des douleurs secondaires : au dos, à la hanche, au genou, à la cheville. Rappelons qu’au contact du sol, ce sont nos pieds qui règlent l’équilibre de notre corps tant au niveau articulaire, capsuloligamentaire que musculaire.

Quelles sont les affections les plus fréquentes en pédicurie ?

En pédicurie, les affections que nous traitons sont épidermiques (verrues plantaires, cors, durillons, excès de callosités, talons fendillés ou crevassés, etc.) ou unguéales (ongles incarnés ou incrustés, mycoses, etc.). Le patient peut alors ressentir comme un échauffement ou comme une piqûre d’aiguilles, voire comme s’il marchait sur des clous. Toutes ces atteintes du pied semblent anodines mais si elles ne sont pas traitées à temps, elles peuvent éventuellement s’infecter et modifier les points d’appui par la gêne douloureuse qu’elles provoquent. Nous disposons d’instruments stérilisés, précis et adaptés pour les soigner (râpe, bistouri, fraise, …). Nos interventions restent toutefois locales et se limitent aux couches cornées et unguéales du pied. Nous les complétons par des conseils de chaussage et de soins réguliers, voire quotidiens. 

Pédicure-podologue, un seul et même métier 

De quelle manière intervenez-vous en podologie ?

Prendre soin de ses pieds, un bon moyen de rester en bonne santé
Olivia André, pédicure-podologue dans l’Ain ©DR

Nous pratiquons des soins manuels en pédicurie comme nous traitons aussi les autres douleurs ou gênes, en podologie : crampes, instabilité, tendinite, gonalgie, pubalgie, sciatique, etc. Quelquefois les maux sont liés. Quand on a une déformation ou une malformation du pied par exemple, la pression de chaussures inadaptées peut provoquer des affections épidermiques. C’est parfois le cas, lorsque l’on souffre d’un hallux valgus (déviation du gros orteil).
Une douleur au pied peut également survenir lors de la marche ou de la pratique d’un sport. En podologie, notre prise en charge est pluridisciplinaire et nous sommes impliqués dans les parcours de soins en rhumatologie, en pédiatrie et en gériatrie. Quel que soit le motif de consultation, nous procédons systématiquement à un examen postural et dynamique du pied. Nous avons la compétence de distinguer les pathologies locales – et ses interactions sur le squelette -, de celles relevant d’une maladie systémique. Pour soulager le patient, nous pouvons alors être amenés à réaliser des semelles orthopédiques sur mesure (orthèses). Celles que je fabrique sont surtout biomécaniques, c’est-à-dire qu’elles vont agir dans les trois dimensions et pas seulement sur un plan vertical. Par exemple, prenons le cas d’un patient venu consulter pour une gonalgie externe avec pincement articulaire du genou : l’orthèse biomécanique va redresser le pied, diminuer le pincement articulaire (et donc l’usure du cartilage) et ainsi stopper la douleur du genou.

Trouver chaussure… à son pied !

Pour éviter les affections du pied et leurs conséquences, que conseillez-vous en général ?

Notre rôle n’est effectivement pas que curatif, il est aussi préventif. Je suis convaincue que beaucoup d’affections du pied résultent d’un mauvais chaussant, et ce, dès le plus jeune âge. Je recommande d’ailleurs souvent aux parents d’éviter que leurs enfants se transmettent leurs paires de chaussures. J’explique à l’ensemble de mes patients que cela ne sert à rien de mettre des chaussures qui font mal ou qui ne sont pas adaptées, parce que ce n’est pas le soulier qui va se déformer en premier mais leur pied !

A SAVOIR

Le pédicure-podologue bénéficie de la libre réception des patients et du droit au diagnostic. Il a seule qualité pour pratiquer des soins de prévention et d’hygiène du pied, confectionner et appliquer les semelles destinées à prévenir ou à soulager les affections épidermiques. Il peut adapter, dans le cadre d’un renouvellement, les prescriptions médicales initiales d’orthèses plantaires datant de moins de trois ans, dans des conditions fixées par décret et sauf opposition du médecin *.

  
*source : extraits de textes cités en référence sur le site de l’Ordre National des Pédicures-Podologues
 
 
 

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here