Pic de pollution sur Lyon : des nouvelles mesures sont appliquées
Pic de pollution sur Lyon : des nouvelles mesures sont appliquées. Image d'illustration © Pixabay

La qualité de l’air se dégrade à Lyon et dans le Rhône, placés en alerte pollution. La préfecture du Rhône a relancé plusieurs mesures restrictives ce mardi 24 novembre pour faire face au pic de pollution aux particules fines : circulation différenciée, réduction de la vitesse sur les axes routiers, stationnement gratuit pour les résidents… Tour d’horizon des différentes mesures en vigueur pour atténuer un épisode qui pourrait s’achever dès mercredi.

Le confinement n’aura pas permis d’éviter les pics de pollution. Depuis dimanche 22 novembre, l’agglomération lyonnaise voit sa qualité de l’air fortement dégradée. Selon l’observatoire de l’air ATMO Auvergne Rhône-Alpes, le territoire connaît une hausse importante des niveaux de particules fines. 

Plus précisément, ce pic de pollution concerne les particules PM10 (inférieures à 10 micro-mètres). « Ce sont des polluants majoritairement émis par le chauffage, notamment les systèmes non performants alimentés en bois » précise l’observatoire ATMO Auvergne Rhône-Alpes. 

Sur une échelle de 0 (très bon) à 100 (médiocre), la qualité de l’air avoisine les 95% sur Lyon. Un score incitant la Préfecture du Rhône à prendre des mesures restrictives pour limiter les effets néfastes de la pollution.  

Niveau de la qualité de l'air sur la métropole
Niveau de la qualité de l’air sur la métropole © Capture d’écran ATMO Auvergne Rhône Alpes

 

Circulation différenciée sur Lyon : les vignettes 4 et 5 ne peuvent pas circuler lors du pic de pollution

Seuls les véhicules qui disposent de la vignette Crit’Air de classe « zéro émission moteur », de classe 1, de classe 2 ou de classe 3 peuvent circuler à l’intérieur de Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire.

Pas d’inquiétudes si jamais vous n’avez pas encore eu l’occasion d’acquérir une vignette Crit’Air. La Préfecture du Rhône souligne qu’il est toujours possible d’en acquérir une via une démarche en ligne ici. 

Cette restriction ne s’applique toutefois pas aux zones suivantes :

  • Boulevard Périphérique Nord
  • Voies métropolitaines ex A7 (M7) et ex A6 (M6)
  • Tunnel sous Fourvière
  • Les itinéraires suivants :
    • celui permettant l’accès au parc relais IUT Feyssine entre le boulevard Laurent bonnevay et le boulevard périphérique
    • celui permettant d’accéder et de quitter le parc-relais de Vaise par le quai Raoul Carré, le quai Sédaillan, le quai du Commerce, le quai de la gare d’eau, la rue de Saint-Cyr et la rue du 24 mars 1852
    • celui entre le boulevard périphérique Nord et le parc-relais de Vaise par la rue de Bourgogne et la rue du 24 mars 1852
    • celui entre l’A7 et le parking de la gare de Lyon-Perrache empruntant les bretelles de l’échangeur autoroutier de Perrache et le Cours de vERDUN rÉCAMIER
    • celui permettant d’accéder et de quitter le parc relais Gorge de Loup par la rue du Bourbonnais, l’avenue Sidoine Apollinaire, la rue du Professeur Guérin, la rue Sergent Michel Berthet et la rue de la Pépinière Royale
    • celui entre l’échangeur de l’A42 et le parc-relais Mermoz-Pinel par l’avenue Jean Mermoz

 

Réduction des vitesses sur les axes routiers

Le trafic routier, lors du confinement, a baissé de 20 à 25%. Insuffisant visiblement pour enrayer la pollution. Toujours selon l’observatoire ATMO A24 novembuvergne Rhône-Alpes, le trafic routier participe à 15% de l’augmentation des particules fines. Les mesures visent aussi les axes routiers du département.

La baisse de 20km/h s’applique à tout les axes où la vitesse est normalement de 90km/h. Les routes à 80km/h sont limitées à 70km/h. 

 

Stationnement gratuit pour Lyon et Villeurbanne, les transports en commun sont plébiscitées

Les mairies de Lyon et Villeurbanne ont décidés de rendre gratuit le stationnement municipal le temps des mesures pour les résidents. L’objectif est d’encourager les habitants à ne pas utiliser leurs véhicules.

La métropole de Lyon incite les habitants à utiliser les services de covoiturage et les transports en commun. Dans ce sens, le ticket « Tick’Air » est mis en place jusqu’à la fin des mesures : 3 euros par jour pour voyager en illimité sur le réseau TCL.

 

Pollution de l’air : les recommandations pour les habitants

La Préfecture du Rhône rappelle qu’il reste primordial d’apporter une vigilance particulière aux personnes vulnérables et sensibles. L’activité physique intense est à éviter le temps du pic de pollution.

De plus, l’observatoire ATMO Auvergne Rhône-Alpes appelle à limiter le chauffage au bois, cause principale de ce pic. Le chauffage doit utiliser des combustibles secs et de qualité et ne pas dépasser les 20 degrés.

 

Fin du pic de pollution mercredi ?

L’épisode de pollution devrait se finir dès ce mercredi 24 novembre. Selon l’ATMO Auvergne Rhône-Alpes, le renforcement d’un vent du sud « sur le sillon rhôdanien » balayera les particules fines. 

 

À SAVOIR

La pollution de l’air est un sujet qui inquiète de plus en plus les Lyonnais. Dans un but constant d’améliorer la qualité de l’air de la région, l’ATMO Auvergne-Rhône-Alpes, observatoire de la qualité de l’air, s’est alliée à l’INSA. L’objectif sera de mieux repérer les pics de pollution. Pour l’heure, l’observatoire régional propose aux habitants de découvrir par eux-mêmes la qualité de l’air autour d’eux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here