La pratique de la sophrologie est source de bienfaits physiques et psychologiques. ©Pixabay

À l’heure où l’intérêt pour le psychisme et le bien-être est grandissant, zoom sur la pratique de la sophrologie. Cette méthode, de plus en plus en vogue, aide à la prévention et la thérapie de nombreuses pathologies. Elke Coisnon, sophrologue, fait le tour de ce qu’il faut savoir sur cet ensemble de techniques psychocorporelles dédiées à la relaxation et au mieux-être.

Encore méconnue il y a quelques années, la sophrologie fait aujourd’hui de nombreux adeptes. Depuis ses débuts en 1960, elle a cependant évolué dans ses caractéristiques. Le premier courant de la sophrologie privilégiait la position debout et assise au détriment de la position allongée. La posture allongée est celle de détente de l’homme moderne souvent juste désireux du bien-être dans la relaxation.

Aujourd’hui, la pratique plus moderne utilise les trois positions du corps. La sophrologie s’ouvre ainsi aux personnes atteintes de pathologies parfois lourdes. Les détails de son application avec Elke Coisnon, diplômée en sophrologie médicale et assistante de formation à l’école de sophrothérapie de Rosemarie Sorce, à Sevrier, près d’Annecy en Haute-Savoie. 

 

Qu’est-ce que la sophrologie ? 

La sophrologie a été initiée par le Dr Caycedo, neuropsychiatre colombien et espagnol. Il cherchait à combiner des méthodes occidentales et orientales pour créer des techniques plus modernes de relaxation. L’étymologie de la sophrologie permet d’en comprendre le sens : elle est née des termes grecs soos : harmonie ; phren : conscience et logos : discours, études. On peut ainsi la définir comme l’étude de l’harmonie et de la conscience. Fondée sur la respiration consciente, la sophrologie comprend ainsi plusieurs techniques et applications dérivées de yoga, zen, hypnose, relaxation, visualisation, affirmations positives et méditation. 

 

Sophrologie : de la relaxation au bien-être

Quels sont les bienfaits de la sophrologie ?

La sophrologie est une méthode de relaxation donc un anti-stress très efficace au niveau psychologique et physique. Il s’agit d’une technique qui amène les participants à un désir de détente. Elle permet également  la prévention de certaines pathologies inhérentes à une vie pleine de stress, de sollicitations et d’obligations. Les exercices réalisés durant les séances permettent la sécrétion d’hormones du bien-être et du bonheur telles que la sérotonine, l’endorphine et la dopamine qui sont bénéfiques à la santé générale. Elles permettent de contrer l’action négative des hormones du stress et de l’anxiété : adrénaline et cortisol. Les séances de sophrologie aident les personnes malades par exemple, grâce aux bienfaits physiologiques et psychologiques. 

 

À qui s’adresse la sophrologie ? 

Cette pratique convient au plus grand nombre. Elle est utile et efficace dans le cadre de différentes pathologies à l’exception des maladies psychopathologiques graves. À l’inverse, les difficultés physiques ne sont pas contre-indiquées. La sophrologie peut ainsi convenir aux personnes atteintes d’handicaps physiques. La pratique de la sophrologie possède des effets bénéfiques et thérapeutiques dans le cadre des douleurs et problèmes articulaires et musculaires, des maladies ORL (acouphènes, presbyacousie…) des problèmes digestifs et gynécologiques ou encore de la vision et de locution (bégaiements, dysphasie…). 

 

Professionnels, femmes enceintes, enfants…

Est-elle recommandée dans des cas particuliers ?

Son efficacité est également avérée pour le traitement des troubles psychologiques. Elle peut être conseillée dans les addictions (tabac, alcool, sucre…) ou de la régulation du comportement alimentaire par exemple et les troubles psychiques du burn out, état dépressif, du stress au travail, des difficultés de couples et tout problème lié au manque de confiance en soi ou à la communication et de la reconnaissance d’autrui. 

Pour les femmes enceintes, des séances de préparation à l’accouchement peuvent être réalisées par des sages-femmes sophrologues. Après la naissance du bébé, la sophrologie propose un apport intéressant pour les jeunes mères souffrant de dépression post-partum ou de baby-blues

Les enfants peuvent-ils pratiquer la sophrologie ?

Il existe des cours spécifiques dédiés aux enfants. Dès 5-6 ans, la sophrologie peut les aider à stimuler leur confiance en soi, leurs capacités de concentration (pour les hyperactifs par exemple) et de mémorisation mais aide également à stabiliser leur intelligence émotionnelle et leur comportement. Durant la période changeante de l’adolescence, par exemple, cette pratique, source de bien-être, peut les aider à la traverser plus sereinement cette période si souvent en proie à des difficultés relationnelles. 

 

Sophrologie : des résultats parfois très rapides

Comment se passe une séance ? 

Les séances de sophrologie peuvent être réalisées en groupe ou de manière individuelle, selon les objectifs recherchés. Elles durent entre 1h et 1h30.

Les sessions de groupes sont souvent thématiques (confiance en soi, améliorations des aptitudes sociales…). Celles-ci débutent généralement en position debout avec des exercices de respiration et de relaxation dynamique.

En séance individuelle, les exercices réalisés dépendent de l’objectif visé, la problématique posée et les difficultés personnelles. Ces séances s’adaptent particulièrement aux thérapies comportementales, dans le cadre des addictions, de la préparation aux compétitions sportives ou encore aux concours et examens scolaires. Elles peuvent également aider à gérer les difficultés relationnelles liées au stress à la vie moderne.

Les prix des séances varient entre 15 à 20 euros en groupe et de 50 à 60 euros en individuel. 

 

En combien de temps mesure t-on les résultats ? 

Le temps d’action est très variable et dépend de la problématique de chacun. Certains obtiennent des résultats en trois ou quatre séances individuelles, pour d’autres cela peut être un peu plus long. 

Lors d’une préparation aux concours ou à des examens par exemple, les effets peuvent être plus rapides. En effet, durant l’état de flottement entre veille et sommeil atteint lors d’une séance, le cerveau ne sait plus réellement faire la différence entre le réel et l’imaginaire. Ainsi, la projection vers le jour de l’événement comme une réalité vécue permet de mieux préparer l’expérience à venir et de ”déstresser” le jour J de sa réelle réalisation.

 

À SAVOIR

Un bon sophrologue possède les qualités indispensables que sont l’empathie avec un intérêt réel pour l’être humain, la connaissance profonde de la sophrologie et une bonne formation. Attention, les diplômes ne sont pas représentatifs de l’efficacité du praticien dans cette méthode ! Il peut être intéressant de faire une séance d’essai pour tester le ressenti liée à la voix et à la personnalité du sophrologue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here