Bienfaits de l'ostéopathie pour les bébés.
Régurgitations, déformations, toux, pleurs nocturnes... L'ostéopathie est à même de résoudre bien des problèmes, y compris au berceau ! ©Shutterstock

Organisées à Lyon les 1er et 2 octobre, les Journées Ostéopathiques de Lyon traiteront cette année de l’ostéopathie pédiatrique. Pourquoi faire consulter votre enfant par un ostéopathe ? A partir de quel âge ? Comment se déroule une consultation ? Les réponses d’Elvine Nicod-Haouy, ostéopathe, responsable de la formation en ostéopathie périnatale et pédiatrique et directrice scientifique d’ISOstéo Lyon.

Pourquoi consacrer les JODL 2021 à l’ostéopathie pédiatrique ?

Parce que les parents actuels sont davantage concernés par le développement psychomoteur de leurs enfants. Ils sont aussi plus sensibilisés à la notion de prévention de la santé. Ils ont compris qu’il ne fallait pas attendre l’apparition des premiers symptômes d’une pathologie, qu’il fallait agir plutôt que réagir.

 

Quelles sont les principaux motifs d’une consultation d’ostéopathie chez l’enfant ?
Elvine Nicod-Haouy.
Elvine Nicod-Haouy, ostéopathe et directrice de l’école ISOstéo.©DR

Schématiquement, de 0 à 6 ans, les consultations réalisées dans notre clinique périnatale et pédiatrique tournent autour de quatre grands motifs.

En premier lieu, les troubles digestifs, qu’il s’agisse de régurgitations, de colique ou de diarrhée. Ensuite, les problèmes posturaux comme les douleurs dorsales, les déformations crâniennes ou les troubles locomoteurs. Les pathologies de la sphère ORL (rhino-sinusite, dysphagie, toux, otalgie) ainsi que les problématiques liées au sommeil (insomnies, pleurs inexpliqués diurnes, apnée du sommeil..) sont aussi source de nombreuses consultations.

84% des enfants venant pour un bilan ostéopathique présentent au moins deux complications liées à ces thématiques. En consultant très tôt, on évite la pérennisation, voire l’aggravation, de certains motifs de consultations émergents.

 

On peut donc rendre visite à l’ostéopathe dès les premiers jours de l’enfant ?

Oui, sachant que nous conseillons aux parents de consulter dans un délai de deux mois suivant la naissance. Il faut savoir aussi qu’on ne manipule pas les bébés, on ne fait pas « craquer » l’enfant avant 6 ou 7 ans. À partir de cet âge, les consultations des enfants se rapprochent de celles des adultes, avec notamment des motifs d’ordre musculo-squelettique.

 

Comment se déroule une consultation d’ostéopathie chez l’enfant ? En moyenne, combien faut-il de séances pour traiter les jeunes patients ?

Elle est souvent plus rapide que celle d’un adulte, de l’ordre de 30 à 45 minutes contre une heure en général. Après une anamnèse (contexte de la grossesse, récit de la naissance et de l’actualité de l’enfant), l’ostéopathe réalise un examen clinique spécifique : observation, analyse des réflexes archaïques puis locomoteurs, tests spécifiques selon l’âge de l’enfant. Le traitement dépendra ensuite du résultat des tests.

En général, même s’il s’agit de problèmes mineurs, une deuxième consultation est préconisée pour accompagner le développement psychomoteur de l’enfant. En fonction de l’intensité et de l’antériorité du motif de consultation, davantage de séances peuvent être nécessaires. Enfin, un bilan ultérieur est conseillé pour suivre le développement de l’enfant et s’assurer que le problème a bien été résolu. Ce bilan est préconisé lors des trois âges charnières, trois étapes majeures dans la vie du nourrisson. À savoir la diversification alimentaire, le « quatre pattes » et la marche.

 

Pour en savoir plus sur les Journées Ostéopathiques de Lyon, les 1er et 2 octobre.

 

À SAVOIR

Les consultations chez votre ostéopathe sont désormais prises en charge par de nombreuses mutuelles. En fonction des contrats, la plupart proposent un forfait/séance ou un nombre limité de séances remboursées. En revanche, la Sécurité Sociale ne prend pas en charge à ce jour les consultations ostéopathiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here