cancer du sein
La prévention du cancer du sein est passée au second plan, derrière l'épidémie de coronavirus. Un dommage collatéral qu'entend rétablir l'opération Octobre Rose. ©Freepik / Way Home Studio

Le mois d’« Octobre Rose », traditionnellement consacré à la prévention contre le cancer du sein, s’est ouvert cette année dans un contexte sanitaire très particulier. Grande oubliée face au Covid, cette cause nationale reste pourtant primordiale. Le point sur les événements et opérations de sensibilisation marquées du ruban rose dans notre région.

Après Septembre en Or, dédié aux cancers infantiles, place à Octobre Rose et à la prévention du cancer du sein. Les opérations de sensibilisation vont se succéder tout au long du mois, à Lyon comme un peu partout dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Il s’agit surtout d’une bonne occasion de rappeler toute l’importance d’une tumeur malheureusement très courante chez les femmes. Et passée au second plan en cette période épidémique. En effet, face au coronavirus, les sorties extérieures et contacts non essentiels se réduisent, engendrant selon la Ligue contre le cancer d’inquiétants ralentissements de dépistage et des retards de diagnostic.

Et si de nombreuses organisations annuelles se voient annulées en raison du risque sanitaire, la région Auvergne-Rhône Alpes reste mobilisée.

 

Octobre rose, un mois pour rappeler l’importance du dépistage

Dans le cadre d’ « Octobre Rose », de nombreux établissements battent le rappel autour de l’importance d’un dépistage. C’est le cas notamment du Centre Léon Bérard à Lyon, établissement de pointe spécialisé dans la lutte contre le cancer, y compris celui du sein.

Une femme sur huit en France est touchée par cette tumeur maligne, qui fait 12 000 victimes par an. Chaque année, ce sont plus de 54 000 nouvelles femmes qui sont touchées. Et si l’avancée en âge reste un facteur important, un quart des malades a moins de 50 ans.

Or, plus le diagnostic est précoce, plus les chances de guérison sont élevées. Des gestes de prévention simples, comme l’autopalpation et un suivi régulier chez un gynécologue, sont les meilleurs atouts pour endiguer la maladie.

 

Octobre rose : “le cancer n’a pas peur du virus”

La Ligue contre le cancer insiste sur la priorité des consultations régulières et l’organisation de dépistages organisés, et ce malgré la crise sanitaire. Son président s’inquiète : « Nous estimons à environ 30 000 le nombre de cancers n’ayant pas été diagnostiqués. Or, le cancer continue sa progression et n’a pas peur du virus ! ». Si respecter les gestes barrières est impératif, le dépistage l’est tout autant.

Le contexte ne joue pas en faveur de cette grande cause. Ne serait-ce que du fait de l’annulation de nombreux événements, y compris ceux, emblématiques à Lyon, de l’association Courir POUR ELLES, hautement fédérateurs. La crise sanitaire impose des circonstances difficiles, mais pas insurmontables. Les occasions de s’informer existent, et ce dans le respect des gestes barrières : utilisation des nouvelles technologies, lieux clos restreint, partage à distance…

 

Les événements Octobre Rose à Lyon
  • Le Challenge « Restons liés » : pour soutenir les patients, réalisez un bracelet rose de l’amitié et envoyez-le avant le 15 octobre au service « Challenge Restons liés », Centre Léon Bérard, Service Communication, 28 rue Laennec 69008 LYON.
  • Facebook Live du Centre Léon Bérard sur le « Cancer du sein métastatique » animé par le Dr Pierre-Etienne Heudel & Jean-Jacques Diaz : le 20 octobre à partir de 17h, focus sur les cancers du sein ayant métastasés, leur expansion à d’autres parties du corps et leur gravité.
  • Opération « Mon Bonnet Rose » : objectif ? Réaliser des bonnets à partir de vieux tee-shirts. L’hôpital Jean Mermoz les enverra par la suite à une association en lien avec les patients touchés.

 

Les événements Octobre Rose à Grenoble
  • Exposition Vénus du 7 au 31 octobre au CHU Grenoble Alpes (Hôpital Michallon, Hôpital de Voiron).
  • Amazones du FCG Rugby (marraines du centre de cancérologie de la femme) face à l’ASM-Romagnat. Match en soutien à Octobre Rose, rencontres avec les équipes du Centre de Cancérologie de la Femme.

 

Les événements Octobre Rose à Valence

 

À SAVOIR

De nombreuses villes, coincées par l’impossibilité d’organiser des événements, manifestent autrement leur soutien. C’est le cas de Saint-Etienne, qui a paré de rose l’Hôtel de Ville et coloré l’eau de ses fontaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here