Obesite un probleme de poids
L'obésité, un fléau des temps modernes à combattre au quotidien ©Pixbay

Avec plus de 17% des adultes atteints en France, l’obésité est devenu une problématique de santé publique majeure. Comment définir l’obésité ? Quels en sont les traitements ? Ma Santé fait le point sur cette véritable maladie, cible de nombreux préjugés.

En France, plus de 8 millions d’adultes sont obèses. Les enfants et adolescents sont également touchés, à grande échelle. Bien que les chiffres tendent à stagner depuis 2006, ils restent trop élevés : 18% des filles sont concernées contre 16% chez les garçons.

La région Auvergne-Rhône-Alpes semble moins touchée que la moyenne nationale qui fait état de 17,8% de personnes obèses, selon l’ARS.

Ainsi, seuls 4 % des enfants de Lyon et 2,6% de Grenoble, seraient touchés par un surpoids ou l’obésité.

 

À quel moment parle t-on d’obésité ? 

Un indice de masse corporelle (IMC), exprimé en kg/m2, permet de se situer sur une courbe de référence entre son poids, sa taille et son âge.

Ainsi, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), un IMC compris entre 25 et 30 kg/m2 correspond à un surpoids. À partir de 30, on parle d’obésité modérée. L’obésité sévère et morbide, est atteinte à partir d’un IMC d’une valeur de 40. Au-delà de 50, on utilise le terme de “super obésité”.

 

Quels sont les risques ? 

Les conséquences d’un poids largement en dessous de la normale, ont de nombreuses conséquences sur la santé. L’insuline n’agissant plus correctement, le diabète de type 2, souvent appelé “diabète gras”, en est l’une d’entre elles.

L’obésité augmente également le risque d’hypertension artérielle, de troubles cardiovasculaires, respiratoires et de sommeil (hypoventilation, apnée du sommeil…), de problèmes hépatiques et rénaux ou encore de nombreux problèmes dermatologiques. Le poids exerçant une importante pression sur les os et les articulations, l’obésité peut également entraîner des pathologies musculo-squelettiques et articulaires telle que l’arthrose.

Souvent pointés du doigt, les personnes en situation d’obésité doivent également faire face à de nombreuses difficultés psychologiques et souvent, un rejet de la société, communément appelé “la grossophobie”.

Quels sont les traitements contre l’obésité ? 

Les traitements proposés contre l’obésité dépendent de plusieurs facteurs : le stade de la maladie, le profil de la personne ainsi que son état de santé. Pour les enfants obèses par exemple, il semblerait que tout se joue entre 2 et 8 ans selon les spécialistes.

Pour les cas les moins graves, la thérapie passe généralement par une modification de l’hygiène de vie (rééquilibre du rythme de vie et du comportement alimentaire, pratique d’une activité physique…). Certains centres d’amaigrissement et d’aide à la perte de poids avec un encadrement médical peuvent aider les personnes qui en ont besoin, à atteindre ces objectifs. C’est le cas du Réseau de Prévention et de Prise en Charge de L’Obésité en Pédiatrie du Rhône (Réppop), dans le Rhône qui prend en charge 350 enfants en situation d’obésité chaque année. Il existe également des thérapies médicamenteuses.

À un stade avancé de la maladie, soit l’obésité morbide, les médecins peuvent avoir recours l’opération chirurgicale: la chirurgie bariatrique. Il existe plusieurs techniques possibles selon les cas. Les interventions dites “restrictives” permettent de limiter la capacité des patients à ingérer les aliments pour permettre une moindre consommation. Elles peuvent aller de la pose d’un anneau gastrique à l’ablation d’une partie de l’estomac aussi appelée la sleeve gastrectomie. Plus complexe, la technique du By-Pass gastrique, consiste à créer un court-circuit dans le système digestif en reliant une partie de l’estomac à l’intestin grêle.

Comment éviter de devenir obèse ? 

  • Adopter une alimentation saine en limitant la consommation de produits caloriques et en augmentant celle des fruits et légumes
  • Pratiquer une activité sportive régulière
  • Surveiller son indice de masse corporelle
  • Faire ses achats en dehors des horaires de repas pour éviter les dérives
  • Respecter un rythme et une bonne hygiène de vie
  • Privilégier les aliments naturels et cuisinés soi-même plutôt qu’industriels
  • Réduire la sédentarité
  • Pour les personnes particulièrement exposées à cette maladie pour des raisons héréditaires, surveiller sa prise de poids, avec un suivi médical si nécessaire.

 

À SAVOIR

Le calcul de l’indice de masse corporel (IMC) se calcule en divisant son poids en kilogramme par le carré de la taille en cm. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, un IMC normal est compris entre 18 et 25. Revenez en  page d’accueil du site pour calculer votre IMC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here