vrai/faux sur le pain
10 milliards de baguettes sont consommées chaque année, en France. ©pixabay

Incontournable des tables françaises, le pain est l’un des éléments de base de notre alimentation. 10 milliards de baguettes sont ainsi consommées chaque année en France. Alors qu’un Français mange en moyenne 120 grammes de pain par jour, la consommation est à la baisse, soit trois fois moins qu’en 1950, du fait notamment de nombreuses idées reçues : le pain fait grossir, il est riche en matières grasses… Ma Santé démêle le vrai du faux sur cet aliment phare de notre pays, avec Barbara Valla, diététicienne et nutritionniste à Lyon.

Pain aux noix, aux céréales, aux graines, blanc, noir, complet, au levain… Le pain est consommé sous de multiples déclinaisons. Avec plus de 35 000 boulangeries en France, il est l’un des aliments préférés des Français, dont il est même l’un des plus savoureux symboles à travers le monde. Pourtant, de nombreuses idées reçues continuent de circuler à son sujet. Décryptage.

  

C’est un féculent

Vrai. Les féculents sont des aliments d’origine végétale contenant une grande quantité de sucres complexes. Ils fournissent une énergie que le corps utilise progressivement. Les féculents contiennent de nombreux nutriments permettant de réguler notre appétit.

 

Le pain fait grossir

Faux. Si une consommation excessive peut faire grossir, le pain en lui-même ne fait pas prendre de poids, contrairement à ce que l’on entend bien souvent. Ainsi, si on cherche à perdre du poids, on évitera de l’associer à un autre féculent, comme le riz ou les pommes de terre et on préfèrera l’utilisation du couteau pour pousser les aliments vers la fourchette ! Le pain, peut donc tout à fait s’intégrer à une alimentation équilibrée. Aliment traditionnel en France, il s’agit d’un aliment sain surtout s’il est fabriqué à partir de farine complète. 

Le pain blanc donne faim

Vrai. Le pain stimule l’appétit. En effet, son index glycémique élevé entraîne un pic d’insuline élevé responsable de la sensation de la faim. Il est ainsi préférable de manger du pain complet ou aux céréales, qui a un index glycémique plus bas.

Le pain complet est meilleur que le pain blanc

 Vrai. Tous les pains n’ont pas le même apport nutritionnel. En fonction des farines utilisées, les pains n’ont pas la même valeur nutritive. Plus les farines utilisées sont complètes, plus elles sont riches en minéraux et fibres alimentaires. Le pain complet et ses céréales non raffinées présentent donc un meilleur apport nutritionnel. Il a également été démontré que consommer des aliments riches en fibres, comme ceux à base de blé complet, contribuait à réduire le risque du cancer du côlon.

Néanmoins, un excès de fibres entraine une moins bonne absorption des minéraux et vitamines.

 

Il favorise la digestion

 Vrai. Le pain contribue à un bon transit intestinal. En effet, il est composé de fibres alimentaires qui permettent le bon fonctionnement de l’intestin. Le pain complet reste le meilleur pour réguler au mieux le transit intestinal. Attention, il ne faut pas supprimer les autres aliments riches en fibres comme les fruits et les légumes car ils sont indispensables à notre organisme pour rester en bonne santé.

Néanmoins, un excès de cet aliment chez les personnes sensibles au gluten peut engendrer des ballonnements.

 

Il est riche en matières grasses

Faux. Le pain contient très peu de matières grasses : 1 à 1,8 %. Ces matières grasses sont pour la plupart des graisses insaturées, c’est-à-dire qu’elles participent au bon entretien de nos artères. En revanche, les pains spéciaux comme ceux aux lardons ou aux pépites de chocolat contiennent, évidemment, davantage de matières grasses.

 

 

À SAVOIR

D’après L’OBSERVATOIRE DU PAIN, la majorité des Français jettent leur dévolu sur la baguette tradition. Elle est suivie de la baguette classique, du pain aux graines ou aux céréales. Sa consommation diffère en fonction de l’âge des individus. En effet, les jeunes en consomment beaucoup moins que leurs ainés. Toujours selon cet observatoire, le déjeuner représente le repas où la consommation de ce met est la plus importante. Devant le petit-déjeuner, contrairement à ce que l’on pourrait croire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here