Nutrition : les 10 faux amis minceurs de l’été

0
1364
Pourtant souvent préconisé dans les régimes, l'avocat reste un aliment très gras... à éviter ! ©Pexels

Smoothies, wrap, granola, avocat, yaourt grec… On leur prête aisément toutes les vertus, et pourtant, ces aliments ne sont pas nos meilleurs alliés comme nous l’explique la diététicienne grenobloise Barbara Balland.

  1. Le wrap 

Ce qui nous induit en erreur : Parce que sa pâte est fine et qu’il prend peu de place dans l’estomac, on pense que le wrap est un aliment minceur.

Pourquoi c’est peu diététique : Hormis si le wrap est fait maison, ce dernier est en général d’origine industrielle. Il contient à ce titre de nombreux conservateurs, du sucre, du sel et des graisses saturées type huile de palme. Il s’agit donc d’un aliment calorique qui de surcroît possède un indice glycémique (IG) élevé car il est fait avec de la farine blanche raffinée et non pas de la farine complète.

L’alternative : Un sandwich avec du bon pain complet qui aura au moins l’avantage de vous « caler » plus longtemps.

 

  1. Les sauces salades allégées

Ce qui nous induit en erreur : Leur appellation nous laisse penser qu’elles sont moins caloriques qu’une sauce traditionnelle.

Pourquoi c’est peu diététique : Déjà parce que tout ce qui est présenté comme allégé est en général consommé en plus grande quantité. De plus, ces sauces sont la plupart du temps un mélange d’eau, d’huile de tournesol, avec parfois un peu de moutarde et de vinaigre mais surtout elles sont composées d’émulsifiants, épaississants et arômes industriels. Ces additifs permettent de donner à la texture l’apparence de celle d’une vraie sauce.

L’alternative : Un simple filet d’huile d’olive ou de colza, deux huiles qui présentent de nombreux bienfaits pour la santé. On peut y ajouter un peu de yaourt et du citron pour alléger naturellement la sauce.

 

Granola et yaourt grec, des pièges industriels bourrés de calories

  1. Le granola

Ce qui nous induit en erreur : Si vous flânez régulièrement sur les réseaux sociaux, il ne vous aura pas échappé que le granola fait partie de ces aliments stars que l’on retrouve dans les brunchs « healthy ».

Pourquoi c’est peu diététique : Une fois encore, le granola consommé couramment est trop souvent d’origine industrielle. Or, pour faire tenir les boules de flocons d’avoine ou de blé entre elles, on les colle en général avec du sucre, du sirop de maïs ou encore du sirop de fructose (très sucré). De ce fait, on perd tout l’intérêt du flocon d’avoine qui possède un indice glycémique bas. Sans compter qu’on y ajoute souvent des éléments caloriques comme de la coco ou du chocolat.

L’alternative : Se rabattre sur des muesli floconneux, ou alors préparer son granola maison. Pour ce faire, mélangez les flocons d’avoine avec du jus de pomme et une cuillère d’huile. Faites cuire au four pour obtenir une texture croustillante.

 

  1. Le yaourt grec

Ce qui nous induit en erreur : On l’associe souvent au régime méditerranéen… alors qu’en fait le yaourt grec est une pure création marketing puisqu’il est d’origine bulgare. Le vrai yaourt grec étant fait avec du lait de brebis et non de vache.

Pourquoi c’est peu diététique : Le yaourt grec est certes très onctueux, mais il s’agit en réalité d’un produit à la frontière du yaourt et de la crème fraîche. Il contient environ 10% de matière grasse, ce qui représente une proportion de graisses très importante. Alors si vous mangez du yaourt grec pour perdre du poids, changez de rayon !

L’alternative : Opter pour un yaourt classique qui ne contiendra que 3,5% de matière grasse.

 

  1. L’huile de coco

 Ce qui nous induit en erreur : Plébiscitée par la communauté végan qui l’utilise pour remplacer le beurre, l’huile de coco est l’un des aliments les plus à la mode du moment.

Pourquoi c’est peu diététique : Car l’huile de coco est une graisse saturée comme l’huile de palme, et encore plus que le beurre. Déjà très présentes dans les graisses animales, les fromages ou la crème, ces graisses ne sont pas bonnes pour la ligne et encore moins notre santé cardiovasculaire. Sans compter que la production d’huile de coco n’est clairement pas écologique.

L’alternative : L’huile d’olive, de colza ou encore de noisettes ou de noix pour assaisonner les salades. Et le beurre en petite quantité pour les tartines !

 

L’avocat, gras, et pas vraiment local !

  1. L’avocat

Ce qui nous induit en erreur : Une fois encore, l’avocat est au menu de tous les petits déjeuner healthy.

Pourquoi c’est peu diététique : Contrairement à l’huile de coco, l’avocat présente l’avantage de contenir de bonnes graisses. Toutefois, l’avocat demeure un aliment gras et il n’est donc pas conseillé de le consommer tous les jours si l’on souhaite maigrir. Il faut aussi éviter de le manger avec de l’huile d’olive car cela ferait un doublon de lipides. Et pour finir, l’avocat n’est pas un produit très local.

L’alternative : Consommer plutôt des crudités assaisonnées avec de l’huile d’olive, ou alors ne pas manger plus d’un demi avocat par jour.

 

  1. Le sirop d’agave

 Ce qui nous induit en erreur : Le sirop d’agave est un sirop de cactus provenant principalement du Mexique. Consommé en substitution au sucre, il est souvent utilisé de manière décomplexée en raison de son origine végétale.

Pourquoi c’est peu diététique : L’agave ne possède pas un goût naturellement sucré comme la canne à sucre, le miel ou les fruits. Le sirop est en fait issu d’un procédé industriel. S’il possède un indice glycémique moins élevé que le sucre, il recèle cependant de fructose et peut être difficilement métabolisé par le foie.

L’alternative : On préfère le miel qui a un pouvoir sucrant plus important, et que l’on mettra donc en plus faible quantité.

 

Galettes de riz: c’est fade, donc propice au tartinage !

  1. La galette de riz soufflé

 Ce qui nous induit en erreur : Souvent présente au rayon diététique, la galette de riz soufflé nous semble inoffensive puisqu’elle n’est pas calorique.

Pourquoi c’est peu diététique : Car elle possède un indice glycémique très élevé (85 !), ce qui veut dire que le sucre sera rapidement absorbé sans que l’on ait de sentiment de satiété. Pire encore, nombreuses sont les personnes qui n’hésitent pas à les tartiner de confiture ou de pâte à tartiner afin de rehausser leur goût très fade.

L’alternative : Pour le goûter, autant manger du pain avec du chocolat noir pour que la collation soit plus rassasiante. Et dans un registre plus diététique, une banane et une petite poignée d’amandes vous rassasieront bien et éviteront les grignotages compulsifs de fin de journée.

 

  1. Les barres protéinées

Ce qui nous induit en erreur : On les consomme souvent parce qu’elles calent et contiennent de nombreuses protéines.

Pourquoi c’est peu diététique : Les barres protéinées contiennent très souvent de nombreux additifs, des matières grasses et sont souvent sucrées car elles sont enrobées de chocolat. Au final, elles renferment un nombre important de calories.

L’alternative : Si on avait l’habitude de les consommer au petit déjeuner, on jette son dévolu sur un yaourt avec du muesli. Si les barres étaient consommées à l’heure de la collation, on les remplace par un apport de protéines avec par exemple un œuf dur et une pomme. Ou une tranche de pain et une portion de fromage.

 

  1. Les smoothies

Ce qui nous induit en erreur : On se dit qu’ils sont sains car ils nous permettent de consommer un maximum de fruits.

Pourquoi c’est peu diététique : Car en réalité, ils nous font consommer trop de fruits ! Un smoothie contient l’équivalent de 2 à 3 gros fruits, or on l’oublie souvent mais un fruit correspond à 3 ou 4 morceaux de sucre. Le problème étant que dans le smoothie, les fibres du fruit sont écrasées, ce qui conduit à une absorption plus rapide du sucre. De plus, la forme liquide apporte un moins grand sentiment de satiété.

L’alternative : Tout simplement consommer les fruits entiers. Et si l’on tient absolument à s’offrir un smoothie, éviter de l’acheter en supermarché car ce dernier contiendra du sucre ajouté, et n’aura plus de vitamines.

 

À SAVOIR

Barbara Balland, diététicienne nutritionniste à Grenoble, est membre du réseau Maigrir 2000, communauté de nutritionnistes professionnels cultivant l’échange pour apporter conseils et sources de motivation.

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here