le vrai du faux de la grossesse
Que se cache-t-il vraiment derrière le ventre rond d'une femme enceinte ? Ma Santé mène l'enquête... avec le sourire. ©Shutterstock

Une femme enceinte a une libido qui explose, la forme du ventre indique le sexe du bébé, on doit manger pour deux pendant la grossesse, la pleine lune favorise les accouchements, un bébé qui bouge beaucoup sera hyperactif… Il existe un grand nombre d’idées reçues et de croyances autour de la grossesse. Alors, comment dénouer le vrai du faux ? L’éclairage de Gaëlle Mahec, sage-femme à Valence.

La femme enceinte a une plus grande libido

Vrai. Durant la grossesse, on observe une augmentation du volume sanguin dans le petit bassin, ce qui permet potentiellement à la femme enceinte d’avoir davantage de sensations. De plus, elle secrète plus d’ocytocine, l’hormone de l’amour et de l’attachement. Mais la sexualité ne se résume pas à cela, elle est mutifactorielle. Une femme enceinte a avant tout un fort besoin de sécurité affective, et sa sexualité n’est pas toujours décomplexée, parfois pour des raisons culturelles.

 

On peut prédire le sexe du bébé grâce à la forme du ventre 

Faux. Que le ventre ait la forme d’un obus ou s’étende sur le côté dépend avant tout des ligaments et muscles qui tiennent le ventre. Aucun rapport avec le sexe du bébé !

 

Grossesse, bébé chevelu et mémoire

Un bébé chevelu cause des brûlures d’estomac

Faux. Cette affirmation n’a aucun sens. Les brûlures d’estomac sont liées à un relâchement du petit muscle qui ferme l’œsophage et l’estomac sous l’effet des hormones. De plus, le ventre de la femme enceinte exerce une pression ce qui empêche une vidange totale de l’estomac, et provoque des reflux.

 

Une femme enceinte, ça oublie tout !

Vrai. Pour pouvoir donner la vie, une femme doit se reconnecter à son cerveau archaïque, car la grossesse passe avant tout par l’intelligence du corps. En fait, la femme enceinte ne perd pas de matière grise, mais elle gagne en intelligence intuitive. Ce changement peut l’empêcher de bien fonctionner dans une société où tout est extrêmement planifié et rationnel. Mais je pense que nous devrions plutôt considérer cette période comme étant d’une grande richesse. Les femmes enceintes ont un potentiel de vie incroyable !

 

La grossesse gonfle-t-elle vraiment les pieds ?

Il est possible de prendre une pointure de chaussure pendant sa grossesse

Faux. Il est vrai que l’élasticité des tendons peut venir jouer un petit peu, mais de là à prendre une pointure, il ne faut pas exagérer. Toutefois, il peut être inconfortable de mettre certaines chaussures car on a souvent les pieds gonflés en fin de grossesse, et possiblement des œdèmes.

 

Une ligne brune peut apparaître sur le ventre

Vrai. Pendant la grossesse, une hyperpigmentation est visible au niveau des mamelons, de la vulve et du visage (le fameux masque de grossesse), c’est pour cela qu’il faut faire attention au soleil. Et une ligne brune peut apparaître au niveau du ventre. La pilosité peut aussi changer (en plus ou en moins) sous l’effet des hormones. Mais tout cela est réversible.

 

Gare à votre alimentation !

Pendant la grossesse, il faut manger pour deux

Faux. Non, il faut manger deux fois mieux. Nul besoin d’augmenter les quantités si on mange d’ordinaire en quantité normale. Les études montrent aussi qu’il est très important de manger bio pendant la grossesse, malheureusement toutes les bourses ne le permettent pas. Il est aussi préférable de fragmenter les repas en ajoutant une collation à 10H et 16H. Et bien sûr, il est fortement conseillé d’éviter le sucre sous peine de développer un diabète gestationnel.

 

Mon bébé bouge beaucoup, il va être hyperactif

Faux. Avoir un bébé qui bouge beaucoup, c’est positif, cela veut dire qu’il va bien, mais ça ne présage aucunement une hyperactivité. C’est un signe de vitalité qu’il ne faut pas réprimer. Une femme enceinte doit sentir son bébé plusieurs fois par jour. Après, chaque grossesse est unique et les futures mamans sont celles qui connaissent le mieux leur bébé. Quand quelque chose ne va pas, elles le sentent. C’est pourquoi il faut toujours leur faire confiance. Même s’il ne s’agit pas d’un problème de santé du bébé, cela peut cacher autre chose.

 

Au secours, elle veut des fraises !

Les femmes enceintes ont des envies alimentaires étranges

Vrai. Toutes les femmes enceintes ne vont pas se mettre à manger du foie de morue, mais il est vrai que des lubies alimentaires peuvent apparaître. Durant le premier trimestre, la femme subit un brassage hormonal énorme et mange ce qu’elle peut si elle a des nausées. Ce nettoyage du corps est nécessaire, car il nous rappelle que l’on attend un bébé et que l’on doit bien s’alimenter. De plus, ces envies ne viennent souvent pas de nulle part, elles peuvent correspondre à un réel besoin de l’organisme. Bien sûr, les envies sont à différencier des désirs, comme manger un pot entier de glace !

 

Il y a plus d’accouchements pendant la pleine lune

Vrai. On ne sait pas tellement pourquoi, mais il est vrai qu’on assiste à plus d’accouchements sur ces périodes. Dans les pays chauds, on observe aussi que plus de femmes accouchent la nuit, certainement car il fait plus frais.

 

Et si on faisait venir bébé plus vite ?

Une femme qui connaît un pic d’activité va accoucher dans les 24 heures

Faux. Cela ne se vérifie pas forcément. Psychiquement, l’approche du terme peut entraîner un lâcher prise ou au contraire de l’hyperactivité ou de l’angoisse. On met beaucoup les femmes sous pression en fin de grossesse, et cela ne leur est pas forcément bénéfique.

 

Il est possible de déclencher l’accouchement grâce aux rapports sexuels

Faux. Il n’y a pas de recette magique pour déclencher l’accouchement. En revanche, si on fait l’amour non pas pour déclencher l’accouchement mais par plaisir, on favorise la détente et donc l’ouverture. De plus, l’ocytocine sécrétée durant le rapport nous permet d’être dans une bonne énergie. Ce lâcher-prise signifie que l’on est dans l’acceptation que le déclenchement de l’accouchement se fait indépendamment de notre volonté. Des outils comme l’acuponcture ou l’ostéopathie peuvent aussi aider à créer l’espace nécessaire pour autoriser ce lâcher-prise.

 

Retrouvez la liste des médecins gynécologues-obstétriciens, sexologues et spécialistes en sexualité près de chez vous sur www.conseil-national.medecin.fr

 

À SAVOIR

L’année 2020 s’achève sur une triste réalité statistique. Dommage collatéral de l’épidémie de coronavirus, les chiffres de la natalité sont en chute libre en Auvergne-Rhône-Alpes. La baisse est estimée à 7,5% sur le Grand Lyon, et certaines maternités lyonnaises ont enregistré une diminution de 15% des naissances par rapport à 2019. Le climat anxiogène de l’épidémie a sa part de responsabilité. Les confinements, notamment, n’ont pas favorisé une reprise de la natalité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here