Start-up lyonnaise, My Angel veut révolutionner le marché de l’assistance individuelle avec un boîtier d’alerte géolocalisable. Une solution pratique et peu onéreuse particulièrement utile pour les personnes âgées et en situation de dépendance.

Dès qu’un danger survient, My Angel veille sur vous… Présenté cette semaine au monde de l’économie de Rhône-Alpes, le concept de My Angel s’inscrit dans une démarche de protection de la santé et de la sécurité des individus. Le principe ? Un petit boîtier (4 x 7 cm) baptisé My Link, à glisser dans une poche ou un sac, dont la fonction de géolocalisation n’est activée qu’en cas d’alerte, soit automatiquement en cas de choc violent ou de disparition, soit volontairement en appuyant sur l’un des deux boutons du boîtier. “My Angel s’adresse à toutes les personnes qui peuvent être en danger dans leur vie quotidienne, l’objectif étant de leur apporter une assistance 24h/24, partout dans le monde, grâce à une couverture GSM multi opérateurs en France et le relais de 600 opérateurs dans 180 pays“, explique Lionel Brunnengreber, fondateur et PDG de la société.
Ce dernier a développé le concept en association avec Byblos Group, l’un des acteurs majeurs de la sécurité en France, qui dispose à Lissieu, dans la banlieue lyonnaise, d’une plateforme télésurveillance où convergent toutes les alertes. “Une dizaine de personnes se relaient de jour comme de nuit pour enregistrer toutes les alertes et repérer la position des personnes en danger, en temps réel, grâce aux écrans de géolocalisation“.

Une solution rassurante pour l’entourage

Si les enfants et adolescents, ainsi que les travailleurs à risques ou isolés, constituent des utilisateurs potentiels de My Angel, l’une des populations d’utilisateurs prioritaires demeure les personnes âgées et en situation de dépendance. “De plus, l’option My Angel CARE a été spécifiquement conçue pour assurer la protection des personnes présentant des troubles des fonctions intellectuelles. Une personne souffrant d’Alzheimer pourra par exemple être géolocalisée si elle ne rentre pas à son domicile. Mais notre abonnement RESCUE peut être aussi d’un précieux secours pour ceux qui perdent leurs facultés mentales de manière très épisodique. C’est une première démarche de sécurisation, rassurante pour l’entourage et beaucoup moins contraignante qu’un bouton rouge accroché au cou ou une grosse montre GPS au poignet, tant que l’on peut l’éviter”.
Les résidences services, EHPAD et autres établissements spécialisés pour personnes âgées sont aussi susceptibles d’adhérer au concept de My Angel, la géolocalisation permettant de retrouver rapidement un résident ou un patient n’ayant pas réintégré l’établissement. Dans d’autres cas, c’est le porteur de My Link qui activera directement l’outil GPS d’une simple pression sur le boîtier. “Dans ce cas, le protocole se révèle à la fois simple et très efficace, souligne Lionel Brunnengreber. Alerté immédiatement, le centre d’appel va vérifier la teneur du problème en essayant de joindre le porteur. Selon la situation ou s’il n’y parvient pas, il va activer la chaîne de secours (forces de l’ordre ou pompiers), en fournissant la position précise de l’utilisateur en difficulté “. Dans certains cas, My Angel peut également activer le service d’intervention de son partenaire Aquila, des agents de sécurité étant en mesure de se rendre sur les lieux pour constater la situation et prendre les dispositions d’urgence.

Un boîtier 100% français

Produit made in France, My Link a été conçu pour une ergonomie optimum et fabriqué pour partie dans la Vallée de la Plasturgie, près d’Oyonnax, dans l’Ain, et dans la région de Besançon pour la partie électronique. Ses fondateurs misent sur l’originalité du concept, la simplicité et l’efficacité du boîtier, ainsi que le caractère peu onéreux du produit (à partir de 6,90 € TTC/mois) pour séduire plus de 100 000 abonnés à l’horizon 2020.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here