Le Grand Repas a été servi à près de 20 000 "Grands Lyonnais" dans les collèges de la Métropole ©Léo Sorlin

Proposer une alimentation de qualité, saine et durable. Pour sensibiliser les citoyens aux enjeux alimentaires de demain et favoriser une démarche éco-responsable dans l’assiette, la Métropole de Lyon a lancé le concept du Grand Repas. Objectif : servir près de 20 000 repas préparés par de grands chefs locaux.

Nutrition et santé, une thématique qui sera le fil conducteur de la future Cité Internationale de la Gastronomie inaugurée à l’automne prochain au cœur de la presqu’île de Lyon. En attendant l’ouverture de cet espace d’exposition inédit, la Métropole de Lyon a voulu mettre cette problématique sociale majeure au menu de ce vendredi 14 juin.

Le principe du Grand Repas ? Proposer à près de 20 000 habitants du Grand Lyon un menu unique imaginé par de grands chefs locaux, menus servis dans des lieux de restauration collective : collège, Ehpad, établissements sociaux et association. Toutes ces recettes ont été élaborées avec une contrainte: concocter des plats simples, réalisables par tous avec des produits locaux et de saison pour un coût de revient moyen équivalent à un repas service dans les institutions de la Métropole, à savoir 3 euros par repas.

 

Le Grand Repas servi à 20 000 “Grands Lyonnais”

Au total, près de 20 000 demi pensionnaires de 65 collèges du territoire métropolitain ont notamment pu apprécier la salade de lentilles, vinaigrette à l’orange et œuf mollet préparés par Barthélémy et Marie, maîtres de maison des Petites Cantines de Perrache. Les habitués de l’Escale Solidaire de Lyon 6e ou du restaurant administratif de l’Hôtel de Métropole se sont délectés du blanc de volaille à l’estragon et au vinaigre de Florence Périer, chef cuisinier du Café du Peintre. Quant aux résidants de l’Ehpad La Chauderaie à Francheville ou des trois Petites Cantines de la métropole, ils ont apprécié la tarte aux pommes à la Lyonnaise de Lorenzo Di Franco, chef cuisinier au collège Bellecombe.

L’alimentation est au cœur des grands enjeux actuels: santé publique, écologie et développement durable. Il s’agit par ce moment de partage de sensibiliser les habitants sur le lien entre l’alimentation et la santé, mais aussi valoriser notre gastronomie et les produits du territoire tout en faisant la promotion des valeurs du vivre-ensemble“, a expliqué David Kimelfeld, le président de la Métropole de Lyon dans le cadre des Petites Cantines de Perrache.

 

Alimentation et santé, privilégier les circuits courts

Grand Repas Lyon
David Kimelfeld, le président de la Métropole de Lyon, dans les cuisines du Grand Repas © FMI Léo Sorlin

Avant de mettre lui même la main à la pâte, le premier des Grands Lyonnais a dévoilé les chiffres révélateurs d’une enquête réalisée auprès d’un panel de 650 habitants du territoire métropolitain. Selon ce sondage, 15% des Grands Lyonnais ne mangent pas à leur faim et un tiers avoue ne pas avoir les moyens de s’alimenter correctement. Par ailleurs, deux tiers des habitants sont préoccupés par la présence de pesticides ou d’additifs dans leur alimentation, alors que 25% des personnes interrogées ont réduit sa consommation de viande. Enfin, pour 32% des Grands Lyonnais, le prix reste le premier critère de choix des produits alimentaires. Conséquence logique, 76% des sondés admettent que les grandes surfaces restent leur lieu d’achat préférentiel pour la nourriture.

Autre constat alarmant, les produits agricoles issus directement du territoire du Grand Lyon représentent seulement 4,6% des produits composants l’assiette alimentaire des habitants. A contrario, 95% de la production agricole et agroalimentaire de la région lyonnaise est exportée hors du territoire. Cherchez l’erreur…

L’agglomération lyonnaise est fortement dépendante de ses importations de produits alimentaires pour satisfaire la consommation locale“, a regretté Bruno Charles, vice-président de la Métropole en charge du développement Durable, de la biodiversité et de la politique agricole. Pour tenter de remédier à cette très faible autonomie alimentaire, les élus métropolitains souhaitent favoriser l’approvisionnement en circuit court afin de privilégier les producteurs locaux et la filière bio.

 

A SAVOIR

Les recettes du menu servi à l’occasion du premier Grand Repas sont disponibles sur le site internet de la Métropole de Lyon. Elles seront aussi distribués sur les marchés via le bus info santé ainsi qu’aux élèves des collèges participant à l’événement.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here