maladie infantile : syndrome pieds-mains-bouche
Le syndrome pieds-mains-bouche touche en très grande majorté les enfants âgés de 6 mois à 4 ans. ©pixabay

Tiens, des boutons rouges sur les mains, les pieds et la bouche de mon bébé ! Il se peut que votre enfant ait contracté une maladie au nom très évocateur : le syndrome pieds-mains-bouche. Cette infection cutanée typique de la petite enfance et très contagieuse, qui touche aux extrémités du corps et la bouche, très courante mais aussi encore trop méconnue. Le point pour connaître et réagir au mieux face à cette maladie bénigne avec le Dr Pascal Besse, pédiatre à Lyon.

Le syndrome pieds-mains-bouche est une infection survenant généralement à l’automne et en été dans les zones au climat tempéré, comme en France métropolitaine. Cette maladie principalement infantile est très commune et se traduit par l’apparition de petits boutons rouges.

 

Qu’est-ce que le syndrome pieds-mains-bouche ?

La maladie pieds-mains-bouche est une infection virale, le plus souvent bénigne, touchant surtout les enfants âgés de 6 mois à 4 ans. Cette maladie infantile est très contagieuse. En effet, elle se propage rapidement dès lors que l’enfant est au contact des mains, des aliments ou d’objets infectés par la salive, les sécrétions ou encore les selles d’un enfant contaminé. Elle se caractérise par l’apparition de petites vésicules autour ou dans la bouche et aux extrémités du corps, c’est-à-dire sur les mains et les pieds.

Le syndrome pieds-mains-bouche est dû à plusieurs types de virus. En général, en France, ce sont les entérovirus de la famille des coxsackievirus, qui sont à l’origine de cette maladie. Le virus pénètre par la bouche et se diffuse dans le tube digestif. Une fois entré dans l’organisme, il se propage dans le sang.

Bien que l’enfant guérît généralement en une semaine, le virus peut demeurer plusieurs semaines dans les selles après l’infection. En effet, il peut vivre de 8 à 12 semaines. Une fois que l’infection est résolue, l’enfant est immunisé contre le virus qui a causé cette maladie.

 

Quels sont les symptômes ? 

Généralement, les symptômes apparaissent trois à sept jours après la contamination. Avant et pendant l’éruption des premières vésicules, l’enfant peut avoir :

des maux de tête et de gorge

de la fièvre

une rhinite

– des douleurs abdominales

– de la diarrhée

– une perte d’appétit

Puis les vésicules apparaissent au niveau des mains, des pieds et de la bouche. Ces boutons, contrairement à la varicelle, ne causent aucune démangeaison. Dans les cas les plus importants, ces boutons rouges peuvent atteindre les jambes, fesses et le dos. L’éruption est indolore sauf lorsque les boutons surviennent dans la bouche.

De plus, l’infection peut être asymptomatique et passer inaperçue chez certains enfants.

 

Syndrome pieds-mains-bouche : traitement et complications  

Il n’existe aucun traitement, antibiotique ou même vaccin contre cette pathologie infantile. Les lésions cutanées disparaissent spontanément. Il ne faut surtout pas les percer.

Néanmoins, il est possible de soulager les symptômes. Le paracétamol atténue ainsi les douleurs ou la fièvre. Des antiseptiques locaux incolores peuvent être prescrits par le médecin pour désinfecter les lésions. En attendant la guérison, il faut s’assurer de laver l’enfant avec un savon doux et de bien le sécher sans frotter. Il faut également bien le faire boire pour limiter les risques de déshydratation. Si les lésions cutanées dans la bouche gênent fortement l’enfant pour manger, il est préférable de proposer des aliments froids et liquides.

 

À la moindre complication, il ne faut pas hésiter à prendre rendez-vous chez son pédiatre.

En effet, même si cette maladie est le plus souvent bénigne, des complications peuvent apparaître chez certains enfants et nécessitent une plus grande surveillance :

– la principale complication est la déshydratation. L’enfant peut refuser de boire si les lésions cutanées présentes dans sa bouche sont trop importantes. Le risque de déshydratation est encore plus important chez les nourrissons.

– l’autre complication est l’onychomadèse (chute des ongles). Les ongles peuvent tomber quelques semaines après l’infection de l’enfant. C’est une complication qui reste rare et sans gravité. Les ongles repoussent normalement par la suite.

– dans certains cas extrêmement rares, cette infection peut entraîner des complications neurologiques ou respiratoires.

 

Comment prévenir cette maladie ?

Certains gestes simples permettent de prévenir la maladie pieds-mains-bouche :

–  se laver les mains très régulièrement

– laver et désinfecter les objets en contact avec l’enfant infecté par le virus

– éviter les contacts avec un enfant infecté

 

À SAVOIR

Cette maladie ne touche pas que les jeunes enfants. En effet, les enfants plus âgés et même les adultes peuvent être infectés par le syndrome pieds-mains-bouche. Les femmes enceintes doivent ainsi redoubler d’attention. Le virus augmente en effet le risque de fausse-couche au 1er trimestre DE LEUR GROSSESSE. Une surveillance échographique sera donc nécessaire.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here