orthese maladie de dupuytren
L'orthèse est souvent nécessaire après une opération de Dupuytren ©J.Redoux

Après une opération de la maladie de Dupuytren, le port d’une orthèse thermoformée est souvent nécessaire pour maintenir le doigt opéré en extension et éviter qu’il ne retrouve sa position d’origine. Comment ? Combien de temps ? Les réponses d’un orthoprothésiste à Lyon.

orties dupuytren
L’orthèse est surtout à porter la nuit pour maintenir le doigt en extension ©J.Redoux

Une opération de la maladie de Dupuytren n’est pas anodine. En effet, cet acte chirurgicale consiste à ouvrir la paume de la main du patient pour nettoyer l’aponévrose des fléchisseurs. Cette intervention réalisée sous anesthésie locale ou générale exige un suivi post-opératoire strict. Un suivi indispensable pour éviter les complications et accélérer la guérison.

Après l’opération, le port d’une orthèse est notamment vivement conseillé. En effet, cette solution doit permettre aux doigts opérés de retrouver une extension optimum. “C’est le chirurgien qui décide si une telle orthèse est nécessaire. Tous les doigts opérés ne sont pas forcément appareillés mais c’est vivement recommandé si un déficit d’extension demeure après l’opération“, explique Jean Redoux, orthoprothésiste à Lyon et fondateur de la société Orthesis.

 

Maladie de Dupuytren, une orthèse pour maintenir le doigt en extension

orthese dupuytren
Une orthèse pour maintenir un doigt en extension après une opération de Dupuytren ©J.Redoux

Selon ce spécialiste de l’appareillage de la main et du membre supérieur, “le doigt à la

mémoire de la position“. En d’autres termes, après l’acte chirurgicale, le doigt aura tendance à revenir dans sa position de flexion, conséquence de la maladie de Dupuytren. Phénomène décuplé par les problème cicatriciels consécutifs à l’intervention du médecin. “Une orthèse va donc garantir une extension correcte, insiste Jean Redoux. En revanche, en aucun cas, le port d’une orthèse sera suffisant pour éviter l’opération“.

Concrètement, quelques jours après l’opération, l’orthoprotésiste va réaliser une orthèse thermoformée. Cet appareillage assez léger est réalisé sur mesure. L’orthèse sera soit statique pour maintenir le doigt en extension en permanence. Soit dynamique pour optimiser l’extension du doigt. “En moyenne, en fonction de la technique chirurgicale, le port de l’orthèse est préconisé au moins deux mois pour un résultat optimum, de préférence la nuit voire quelques heures durant la journée les premiers jours suivants l’opération“, conclut Jean Redoux.

 

A SAVOIR

Une orthèse est une attelle réalisée à partir d’un matériau chauffé à 60°C. Avec la température, la plaque devient souple, ce qui permet à l’orthoprothésiste de la placer au contact direct de la peau, sans pression excessive. Lorsque l’orthèse se refroidit, elle devient alors plus rigide, ce qui permet d’effectuer des découpes pour rendre l’attelle le plus confortable possible. Une lame dite de “Levame” est ajoutée dans l’axe du doigt. Cette lame va agir comme un ressort pour contraindre le doigt de rester en extension sans empêcher la flexion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here