Dengue: le groupe lyonnais Sanofi annonce un vaccin pour 2015

0
114

Sanofi Pasteur, division vaccins de Sanofi, vient de révéler l’efficacité de son vaccin contre la dengue. Le groupe, dont le siège mondial est implanté à Lyon-Gerland, espère diffuser le vaccin aux populations atteintes dès le second semestre 2015.

Publiés dans The New England Journal of Medicine, les résultats détaillés de l’étude d’efficacité clinique de phase III du candidat vaccin dengue en Amérique Latine laissent envisager une prochaine mise sur le marché du produit par Sanofi Pasteur. La division vaccins du groupe Sanofi annonce en effet que l’efficacité globale du vaccin dépasse les 60% contre toutes les formes de la maladie chez les enfants et adolescents âgés de 9 à 16 ans ayant reçu trois injections. Cette efficacité atteint même 95,5% pour la dengue sévère, réduisant à 80,3% les risques d’hospitalisation. Ce programme d’étude clinique a été mené auprès de plus de 31 000 participants dans dix pays endémiques en Asieet en Amérique latine.

Un vaccin aux résultats jugés “significatifs”

A la lumière de ces résultats qualifiés de “significatifs et cohérents” par le groupe lyonnais, dont le siège mondial est implanté dans le quartier de Gerland, Sanofi Pasteur annonce son intention de déposer une demande d’enregistrement dans plusieurs pays endémiques dès l’an prochain. “Nous prévoyons de soumettre le vaccin pour son enregistrement en 2015 dans les pays endémiques où la dengue est une priorité de santé publique,” explique Olivier Charmeil, président et CEO de Sanofi Pasteur. “Nous sommes engagés aux côtés de ces pays à soutenir leur ambition de réduire significativement le fardeau humain et économique de la dengue par des programmes de vaccination d’envergure. Notre objectif est d’aider à atteindre les objectifs de l’Organisation mondiale de la Santé de réduire la mortalité de la dengue de 50% et la morbidité de 25% d’ici 2020.”
Sanofi Pasteur produit d’ores et déjà le vaccin au sein d’un tout nouveau centre de production à Neuville-sur-Saône, en France, conçu pour fournir rapidement de larges quantités de vaccins. Ce dernier devrait logiquement être diffusé dans les zones à risques à partir du second semestre 2015 pour répondre aux besoins médicaux urgents non satisfaits dans les régions tropicales et subtropicales du monde.

La dengue, priorité de santé publique

 La dengue est une menace pour plus de 2,5 milliards de personnes, près de la moitié de la population mondiale, et représente une priorité de santé publique majeure dans plus de 100 pays en Amérique et en Asie. Chaque année, environ 500 000 personnes, parmi lesquelles des enfants, sont hospitalisées pour cause de dengue sévère. Ceci met sous pression les systèmes de santé, en particulier pendant les épidémies.La dengue s’est considérablement développée ces trente dernières années, avec une accélération cette dernière décennie du fait de l’intensification des voyages et de l’urbanisation.

A savoir

La dengue, transmise par les moustiques, représente une menace pour près de la moitié de la population mondiale. Actuellement, il n’existe aucun traitement spécifique disponible pour la dengue. Selon l’OMS, jusqu’à 100 millions de personnes sont infectées chaque année. Environ 2,5 % des personnes touchées par la maladie en meurent. La dengue sévère (ou dengue hémorragique) est une complication potentiellement mortelle, due à des fuites de plasma, l’accumulation de fluides, des difficultés respiratoires, des saignements sévères ou des troubles du fonctionnement des organes.

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here