Un centre de recherche ultra moderne sur la nutrition santé à Lyon
Le futur bâtiment dédié à la nutrition santé s'étendra sur 6 000 mètres carrés sur le site de l'hôpital Lyon Sud ©Colboc

Le Centre Européen Nutrition santé (CENS) va créer un pôle d’excellence sur le site de l’hôpital Lyon Sud, à Pierre-Bénite. Un bâtiment qui, à l’horizon 208, regroupera recherche fondamentale et recherche clinique pour améliorer la prévention de maladies comme le diabète, l’obésité ou les maladies cardiovasculaires.

Acteur majeur de la recherche en Nutrition-Santé, CENS (Centre Européen Nutrition Santé) vient de présenter son projet, inédit en France, de création d’un centre d’excellence public-privé en recherche et innovation sur le site du Groupement Hospitalier Sud, à Pierre-Bénite, dans le Campus Lyon Sud Charles Mérieux. A l’horizon 2018, ce bâtiment de 6 000 m2 sur trois niveaux accueillera les équipes pluridisciplinaires du laboratoire CarMeN (CardioMétabolisme et Nutrition) et du CRNH (Centre de Recherche en Nutrition Humaine) qui travaillent déjà en étroite collaboration avec le Centre de Recherche de l’Institut Bocuse. Il abritera également les équipes de l’Institut Européen du Lymphone (ELI).

Concilier recherche clinique et fondamentale

Financé à hauteur de 9 millions d’euros par les collectivités territoriales (Métropole de Lyon et Région Rhône-Alpes) dans le cadre du plan Campus, ce pôle d’excellence sera dédié à la recherche, à la formation et à l’accueil de projets collaboratifs. Il sera érigé sur un terrain des Hospices Civils de Lyon qui ont cédé la parcelle pour l’euro symbolique. La maîtrise d’ouvrage de ce bâtiment est portée par l’Université Claude Bernard Lyon 1 qui en sera propriétaire, et CENS le locataire. «Ce grand projet, qui allie recherche fondamentale et recherche clinique académique ainsi que des partenariats industriels, permettra de réunir sur un même lieu les acteurs de la recherche en Nutrition-Santé. De plus, il offrira la possibilité d’accueillir de nouveaux partenaires académiques ou industriels sur des surfaces réservées pour travailler sur des projets collaboratifs », explique Pr Martine Laville, présidente de CENS, praticien hospitalier et professeur des Universités en Nutrition.

Nutrition santé, diabète et obésité

La façade en briques du bâtiment, conçu par l’agence d’architecture Emmanuelle Colboc, se dressera face à l’entrée principale de l’hôpital Lyon Sud. Outre les équipes de chercheurs lyonnais, cet édifice lumineux et fonctionnel disposera également d’une cuisine métabolique, d’un restaurant pour des études d’interventions nutritionnelles mais aussi d’une salle d’activités physiques pour la recherche appliquée à l’amélioration des modes de vie. « Nos recherches portent principalement sur le diabète, l’obésité et les maladies cardiovasculaires. Ces maladies sont liées à l’évolution de notre mode de vie, à la sédentarité et à l’alimentation en particulier, mais aussi à la dégradation de notre environnement », souligne Dr Hubert Vidal, directeur de recherche à l’Inserm et du laboratoire CarMeN.
Grâce au soutien des partenaires publics et de partenaires privés (Institut Mérieux, groupe Nutrisens, groupe Seb, Fondation Bullukian, groupe Roquette Frères, Crédit Agricole) mais aussi grâce au partenariat noué récemment avec le CLARA (Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes), les experts lyonnais devraient donc disposer, à terme, d’un centre d’expertise à la dimension des enjeux de santé publique, économiques et sociétaux liés à la nutrition santé de demain.

CENS et son nouveau bâtiment ultra moderne
Une centaine de chercheurs seront regroupés dans le futur siège de CENS

Questions à… Professeur Martine Laville, présidente de CENS

Pourquoi construire à Lyon Sud un bâtiment dédié à la nutrition santé ?

Pour réunir sur un même lieu les acteurs de la recherche en nutrition-santé. Ce grand projet universitaire, qui s’inscrit dans le cadre du Plan Campus financé par les collectivités (Métropole de Lyon et Région Rhône-Alpes) allie la recherche fondamentale (laboratoire CARMEN) et clinique (CRNH Rhône-Alpes) académique. Il offrira en plus la possibilité d’accueillir de nouveaux partenaires académiques ou industriels sur des surfaces réservées pour travailler sur des projets collaboratifs. Ce bâtiment aura d’importantes capacités de recherche clinique avec la possibilité de suivre les effets de différents types de nutrition grâce à cuisine et un restaurant d’une quarantaine de couverts. Il bénéficiera aussi de l’expertise de l’Institut Paul Bocuse. De même, on pourra expérimenter des moyens de lutte contre la sédentarité grâce à une autre salle d’activité physique. Enfin, des espaces ouverts au public permettront de vulgariser nos travaux et d‘expliquer au plus grand nombre les résultats de nos recherches. Cette volonté de communication grand public s’inscrira également dans le cadre du projet de Cité Internationale de la Gastronomie à l’Hôtel-Dieu auquel CENS est associé.

Quels sont les atouts de CENS pour devenir un acteur de référence de la nutrition-santé ?

D’une part, l’existence d’un partenariat ancien, solide et constructif entre les acteurs académiques locaux (CarMeN, CRNH Rhône-Alpes, Institut Paul Bocuse…). D’autre part, des liens forts tissés avec les industriels locaux, régionaux et nationaux pour permettre au plus grand nombre de bénéficier, à terme, des avancées de la recherche fondamentale. Enfin, nous avons la chance de pouvoir compter sur le soutien de mécènes impliqués, à l’instar du Crédit Agricole, et de partenaires à forte valeur ajoutée comme le CLARA. CENS a également un rayonnement international comme le montre les alliances conclues avec d’autres régions comme le Québec ou la Wallonie. CENS est ainsi au cœur d’un dispositif international académique et industriel permettant le développement et la promotion de la nutrition-santé.

Quels sont les prochains grands projets de CENS ?

Mettre l’accent sur les populations à risques pour apporter des solutions aux grandes problématiques sociétales comme l’obésité ou le diabète, mais aussi aux pathologies des personnes âgées dont l’évolution dépend de leur état nutritionnel. Dans cette optique, le rapprochement avec l’Auvergne va nous donner encore plus de moyens et renforcer notre leadership grâce à une évidente complémentarité entre nos équipes.

A savoir

Fondé en avril 2012, CENS est un réseau d’experts scientifiques, de cliniciens et d’industriels travaillant ensemble pour apporter à la population civile des réponses aux enjeux de santé publique, économiques et sociaux liés à la nutrition.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here