Le Centre hospitalier Saint Joseph Saint Luc, à Lyon, a un nouveau directeur général. En provenance de Rouen, Pascal Bonafini aura pour mission de développer l’activité et de renforcer la notoriété de l’établissement des quais du Rhône.

Pascal Bonafini vient d’être nommé directeur général du Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc (CHSJSL) à Lyon, dans le cadre du départ à la retraite de Madame Dominique Montégu.

A 53 ans, diplômé de l’Ecole de Management de Strasbourg et titulaire d’un Doctorat en Sciences de Gestion, Pascal Bonafini a débuté son parcours professionnel dans l’industrie, avant de rejoindre le secteur sanitaire en 1996 pour prendre la responsabilité des services économiques du Centre de Lutte contre le Cancer (CLCC) de Caen.
En 2003, il intègre le CLCC Henri Becquerel de Rouen, établissement dans lequel il exerce la fonction de Directeur Général Adjoint.
Engagé dans l’enseignement et la recherche, Pascal Bonafini est à l’origine de plusieurs publications traitant du management des établissements hospitaliers et des réseaux de santé.
Il a été impliqué dans la vie de la fédération UNICANCER en particulier en présidant le comité stratégique finance.
Au sein du CHSJSL, il aura notamment pour mission de garantir la mise en œuvre du CREF et de contribuer à la politique de développement de l’établissement.

A savoir

Le CH Saint Joseph Saint Luc est un Etablissement de Santé Privé d’Intérêt Collectif (ESPIC) de centre-ville qui compte près de 350 lits, emploie 1 000 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. A but non lucratif, il exerce une mission de service public sur l’ensemble de ses activités. Ses patients bénéficient d’une tarification publique, sans « reste à charge » et sans dépassement d’honoraires.

1 COMMENTAIRE

  1. bonjour ,
    je vous écris Monsieur Bonafini , pour vous faire part de mon indignation , en effet je me suis présentée hier soir aux urgences pour une grosse entorse de la cheville droite . Quand je suis repartie , il était minuit et demi donc bien sûr il n’y avait plus de tram .
    J’ai demandé un bon de transport qui m’a été refusé (pourtant je suis en ALD) , on m’a dit de prendre un taxi .
    Or je touche l’allocation adulte handicapé , soit environ 900 euros par mois , donc je n’ai pas les moyens de me payer un taxi . J’habite à Confluence , donc J’AI FAIT LE TRAJET A PIED , avec mon attelle , ma béquille et ma douleur . Je trouve cela proprement scandaleux . De plus je suis une femme , donc j’aurais pu me faire agresser . J’attend de votre part une explication , voire un rendez-vous avec vous , car j’ai beaucoup de choses à dire sur votre hôpital . Je m’appelle Jéromine Blanc , 06 45 92 17 61

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here