Des élèves pointant du doigt la consommation de tabac devant leur école.
Le tabac, c'est tabou, on en viendra tous à bout, à commencer devant les écoles, où sa consommation est désormais interdite à Lyon. ©Depositphotos

La ville de Lyon vient de prendre un arrêté pour bannir le tabac devant les écoles et les crèches municipales. Reste à faire appliquer cette mesure, aucune sanction n’étant prévue en cas d’infraction.

À Lyon, il est désormais interdit de fumer autour des écoles et des crèches municipales. En effet, la Ville de Lyon vient de prendre un arrêté pour bannir la cigarette autour de ces établissements. Cette décision s’inscrit dans le cadre de la politique de l’exécutif visant à faire de Lyon une « ville des enfants ».  Elle intervient également dans le cadre du « mois sans tabac » qui s’achèvera dans quelques jours.

Céline de Laurens, adjointe au maire de Lyon, présente les espaces sans tabac devant les écoles. ©Pascal Auclair

« Le tabagisme est un véritable enjeu de santé publique et une cause évitable de mortalité. Il cause en France 75 000 décès par an. Plus les enfants sont exposés jeunes au tabac, plus les risques qu’ils commencent à fumer jeune est grand », a expliqué Céline de Laurens, adjointe au maire de Lyon en charge de la santé et de la prévention. Pour justifier cet arrêté municipal, l’élue lyonnaise a rappelé qu’en France, l’âge moyen de la première cigarette était de 13 ans.

Par ailleurs, la région Auvergne-Rhône-Alpes figure parmi les mauvais élèves en matière d’addiction au tabac. Près de 27% des jeunes de moins de 25 ans du territoire sont en effet des fumeurs réguliers.

Zone sans tabac : un simple panneau incitatif

L’arrêté municipal concerne les 200 établissements scolaires et les 150 crèches de la ville de Lyon. Une initiative de bon aloi pour limiter la consommation de tabac chez les plus jeunes ou retarder l’âge de la première cigarette. Reste à savoir si un tel arrêté aura vraiment une efficacité.

De fait, l’instauration de ces zones sans tabac ne sera matérialisée que par un simple panneau disposé sur la façade des établissements concernés. Aucune zone de démarcation précise n’est prévue. De même, pas la moindre sanction n’est envisagée si des jeunes contrevenaient à cet arrêté municipal. Bref, une bonne idée qui risque de partir en fumée…

À SAVOIR

Même si le nombre de fumeurs a baissé de manière significative en France avec les campagnes régulières et l’augmentation continue u prix du paquet de cigarettes, la consommation de tabac demeure élevée en France. Selon les derniers chiffres de Santé Publique France, 24% des Français de 15 ans et plus sont des fumeurs réguliers. Or, le tabac reste le premier facteur de risque de cancers évitables.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here