Lyon Fête des Lumières annulation
L'annulation de la Fête des Lumières à Lyon va assombrir l'avenir de la ville ©DR

Annulation de la Fête des Lumières 2020. Programmée du 5 au 8 décembre à Lyon, la manifestation populaire n’aura pas lieu. L’information a été confirmée ce mercredi sur France 3. L’annulation, qui semblait inéluctable compte tenu de l’aggravation de l’épidémie de coronavirus et le reconfinement, a été officialisée par le maire de Lyon, Grégory Doucet.

Comme nous le laissions supposer dès le 16 octobre, la Fête des Lumières n’aura pas lieu en 2020. Le coupable: l’épidémie de coronavirus. Le maire de Lyon, Grégory Doucet, a officialisé la nouvelle ce mercredi sur le plateau de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Programmé à l’origine du 5 au 8 décembre, l’événement avait déjà du plomb dans l’aile. En fait, une ombre planait depuis l’annonce du passage de Lyon et de sa métropole en alerte maximale. L’information d’une annulation avait filtré la semaine dernière sur TF1. Quelques heures après la tenue d’une réunion en mairie.

 

Pas de Fête des Lumière… même “light”

fête des lumières lyon 2020 annulée
L’épidémie de coronavirus et le couvre-feu instauré à Lyon ont eu raison de l’édition 2020 de la Fête des Lumières ©P.Auclair

L’annonce imminente de nouvelles mesures restrictives, dont un probable reconfinement, a donc eu raison de la volonté de la municipalité. Début octobre, Grégory Doucet avait pourtant annoncé son intention de maintenir cette Fête des Lumières dans une version modifiée, plus “light”, afin de s’accommoder des nouvelles contraintes sanitaires.

Le premier magistrat de la ville avait notamment envisagé de supprimer toutes les spectacles prévus sur la Presqu’île. Avec la perspective de concentrer les illuminations sur quelques lieux ouverts. “Durant 4 soirées, dans plusieurs parcs de Lyon, des artistes présenteront leurs œuvres dans une ambiance poétique et apaisée. En raison de la crise sanitaire, l’accès à ces parcs sera limité à un public restreint“, expliquaient les organisateurs.

Depuis, dans un tweet, Grégory Doucet avait réaffirmé qu’une décision définitive serait prise “mi-novembre, en fonction de l’évolution de la crise sanitaire“. Et de préciser : “Nous travaillons actuellement en coordination avec le préfet du Rhône afin d’étudier les différents scénarios possibles“. L’annonce n’a pas attendu jusque là.

Cette annulation constitue un nouveau coup dur pour tous les artistes qui participent à la Fête des Lumières. Mais aussi pour les hôteliers et les restaurateurs de l’agglomération, déjà durement éprouvés par le confinement au printemps dernier. Une situation économique encore aggravée par le reconfinement instauré dans la métropole comme dans toute la France.

 

La crainte d’une seconde vague encore plus active

En réalité, la dégradation brutale de la situation sanitaire dans la région avait déjà sonné le glas de l’événement. Dans tous les hôpitaux de la métropole de Lyon, les services de réanimation sont déjà sous tension. Et les chiffres en provenance de Santé Publique France renforcent l’inquiétude d’une seconde vague encore plus ravageuse que la première.

 

A SAVOIR
La Fête des Lumières s’ajoute à la longue liste des événements annulés ces dernières semaines sur la Métropole de Lyon. Auparavant, le salon Equita (à Eurexpo), la course à pied SaintéLyon (entre Lyon et Saint-Etienne), le marché de la Place Carnot et de nombreux autres manifestations grand public avaient été victimes de la reprise de l’épidémie de coronavirus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here