Un nouvel appel aux volontaires à Lyon pour l'étude sur tabagisme et maternité
A Lyon, l'étude sur le tabagisme des femmes enceintes se poursuit à Saint Joseph Saint Luc ©P.A.

Dans le cadre d’une étude nationale sur le tabagisme des femmes enceintes, le CH Saint Joseph Saint Luc, à Lyon, lance un nouvel appel aux volontaires. Objectif: analyser l’impact d’une incitation financière sur l’arrêt de la cigarette.

Comment convaincre les femmes enceinte d’écraser leur dernière cigarette avant de mettre au monde ? Fin mars 2016, le service tabacologie du Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc  lançait – tout comme une quinzaine de maternités en France – une étude visant à évaluer l’impact d’une incitation financière (bons d’achat, valables dans un grand nombre d’enseignes) sur le taux d’abstinence au tabac chez les femmes enceintes. Dans ce cadre, le CHSJSL a recruté et suivi 18 femmes enceintes fumeuses, et obtenus de premiers résultats assez encourageants. Cette étude nationale, portée par l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, avec le soutien financier de l’Institut National du Cancer, se présente comme une recherche de moyens alternatifs pour favoriser l’arrêt du tabac chez les femmes enceintes. Les études réalisées précédemment, sur les traitements de substitution nicotiniques, avaient mis en évidence leur moindre efficacité dans l’arrêt du tabac chez cette population.

Fumer, être enceinte et… motivée !

Pour continuer l’étude, qui prendra fin en mars 2018, le Centre Hospitalier cherche aujourd’hui de nouvelles volontaires. Cette étude prévoit 5 à 6 consultations de tabacologie par femme enceinte volontaire jusqu’à l’accouchement, et un rappel téléphonique dans les 6 mois qui suivent. Les volontaires seront réparties de manière aléatoire en deux groupes : un « groupe de contrôle » et un « groupe de traitement ». Pour les futures mamans souhaitant participer à cette étude au Centre Hospitalier, les critères d’éligibilité sont les suivants :
Etre enceinte de moins de 18 semaines (4 mois et demi)

  • Avoir 18 ans ou plus
  • Fumer au moins 5 cigarettes manufacturées par jour ou 3 cigarettes roulées par jour
  • Etre fortement motivée pour arrêter de fumer
  • Ne pas utiliser de cigarettes électroniques pendant cette grossesse 
  • Ne pas utiliser d’autres produits de tabac (pipe, cigare, tabac oral) que des cigarettes

Pour plus d’informations : 04 78 61 88 68, du lundi au vendredi de 9h à 17h, sauf le mardi après-midi.

A SAVOIR

La consommation de tabac chez les femmes enceintes augmente les risques pour la santé pendant la grossesse, à la naissance et peut être à l’origine de troubles de santé chez l’enfant : augmentation des risques de troubles psychiatriques, des cas d’obésité, d’asthme, de diabète de type 2, de tumeurs malignes de la rétine, de tumeurs cérébrales, de leucémie, ainsi que de la mortalité infantile quelle qu’en soit la cause.

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here