A Lyon,la place Bellecour sera-t-elle victime d'un couvre-feu avancé ? ©P.Auclair

Faut-il avancer le couvre-feu ou reconfiner ? A Lyon comme dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes, l’aggravation de la situation épidémique ne laisse que peu d’espoirs aux partisans du statu-quo. Quant à un assouplissement des mesures, il n’est pas du tout d’actualité. Reste maintenant à trouver le juste équilibre entre nouveau tour de vis et contraintes économiques. Alors que la campagne de vaccination commence enfin à monter en régime avec l’ouverture d’un grand centre à Lyon-Gerland.

A Lyon comme dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes, les derniers chiffres d’évolution de la pandémie de Covid-19 ne sont pas bons. Sans surpris malheureusement. Alors que l’on attend de connaître l’impact réel des fêtes de fin d’année, le taux d’incidence est à la hausse dans pratiquement tous les départements.

Sur l’ensemble de la région, le site de Santé Publique France révèle que ce taux d’incidence atteint 225 cas positifs/100 000 habitants. Soit au dessus du seuil de 200/100 000 fixé par les autorités sanitaires pour déclencher des mesures supplémentaires de restriction.

 

A Lyon, un nouveau tour de vis en préparation

Parmi les départements dans le rouge, le Rhône, et plus précisément la Métropole de Lyon. Jusqu’à présent, l’agglomération est parvenue à retarder l’échéance. Mais il est désormais acquis que les Lyonnais devront s’astreindre dans les prochains jours à de nouvelles contraintes quotidiennes. Reste à savoir si ce nouveau tour de vis sera localisé ou généralisé à l’ensemble du territoire national.

Un conseil de défense sanitaire se tient, ce jour, à Paris. Il doit débattre des grandes orientations qui seront entérinées demain à l’Elysée, avant d’être dévoilées à 18 heures par Jean Castex. Le Premier Ministre devra trancher entre plusieurs options plus ou moins rudes. Si un assouplissement des mesures sanitaires est hors de question, un statu quo n’est pas non plus envisageable. Il faudra donc choisir entre une méthode “douce”, le couvre-feu avancé, et un remède de cheval, le reconfinement général. Quitte à placer le curseur entre les deux.

 

Couvre-feu ou reconfinement, cruel dilemne

Parmi les principales options envisagées, donc, un couvre-feu avancé à 18 heures – comme déjà dans une vingtaine de départements – ou au minimum à 19 heures. Si on monte un peu le curseur, il sera difficile d’échapper à un reconfinement les week-ends. Mais un tel scénario ne serait pas sans incidences sur le plan économique, notamment pour les commerçants. En effet, la date des soldes a été retardée au 20 janvier. Et, la plupart des boutiques comptent sur cette période pour se refaire une santé financière Or, l’essentiel de leur chiffre d’affaires est réalisé en fin de journée et le samedi. Bref, une vraie catastrophe si l’option couvre-feu avancé/reconfinement les week-ends étaient retenue.

Enfin, la solution radicale serait évidemment un reconfinement généralisé plus ou moins souple, voire une fermeture des écoles. Mais ce scénario radical ne semble pas tenir la corde au sommet de l’Etat. Car désastreux sur le plan économique. Pourtant, l’aggravation progressive de la situation sanitaire et le spectre du variant anglais exigerait un coup d’arrêt brutal. Pendant qu’il en est encore temps… Sous peine d’un emballement de la pandémie sur le modèle anglais.

 

Un grand centre de vaccination ouvre à Lyon-Gerland

Bref, le gouvernement se retrouve aujourd’hui – et plus que jamais – devant un terrible et cruel dilemme. Une chose est sûre, il n’y a pas de solution idéale. Il faudra donc choisir la moins pire. En espérant que la campagne de vaccination produise ses effets positifs… le plus vite possible.

Or, les tergiversations gouvernementales du début d’année sont autant de semaines de perdues dans la lutte contre la pandémie. Depuis, le flot des critiques a fini par sortir les autorités de leur torpeur. Désormais, les fantassins de la campagne Covid semblent en ordre de marche, notamment à Lyon.

Ainsi, une centre de vaccination à grande capacité va ouvrir ce jeudi 14 janvier. Il sera situé dans les locaux du Palais des Sports de Gerland et devrait fonctionner 6 jours sur 7, de 8h30 à 20h.

Il sera ouvert à tous les professionnels de santé âgés de plus de 50 ans et/ou porteurs de facteurs de risques d’une forme grave de la Covid-19, ainsi qu’aux plus de 75 ans vivant à domicile (à partir de vendredi).

Au quotidien, sur chaque tranche horaire de 4 heures, 3 médecins, 9 infirmières et 7 personnels administratifs seront à l’ouvrage. Avec un objectif , dans un premier temps, de vacciner plus de 400 personnes par jour.

En parallèle, le centre de dépistage du palais des sports de Gerland continuera de fonctionner, pour poursuivre le dépistage en cours depuis septembre. Un centre qui a d’ores et déjà permis de tester plus de 54 000 personnes. 

 

La vaccination, plus que jamais une priorité

Par ailleurs, sur le territoire de la Métropole de Lyon, les Hospices Civils de Lyon ont été chargés par la Préfecture du Rhône et l’Agence Régionale de Santé d’organiser des centres de vaccination ouverts à tous les professionnels de santé libéraux, ainsi qu’à tous les professionnels du secteur de l’aide à domicile.

A ce jour, quatre centres fonctionnent :

  • Le premier est situé à l’Hôpital Edouard Herriot, dans le Pavillon U (1er étage) ;
  • Le deuxième est situé à l’Hôpital de la Croix-Rousse, au sein de la consultation de vaccination des voyageurs (bâtiment I) ;
  • Un troisième fonctionne à l’Hôpital Lyon Sud (bâtiment CENS-ELI) ;
  • Un dernier est ouvert au Groupement Hospitalier Est (Hôpital neurologique Pierre Wertheimer, 5ème étage).

Un centre de vaccination fonctionne également sur le site de l’Hôpital Nord-Ouest, à Villefranche-sur-Saône, pour couvrir le Nord du département.

 

A SAVOIR

Dans tous les autres départements d’Auvergne-Rhône-Alpes, des centres de vaccination sont aussi ouverts. Pour connaître le centre le plus proche de chez vous et prendre rendez-vous, consultez le site www.sante.fr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here