Danser POUR ELLES (Lyon) : vague rose sur la place Bellecour !

0
370

A Lyon, la place Bellecour s’est transformée en gigantesque dance floor, le temps d’une nouvelle édition de l’événement festif et solidaire Danser POUR ELLES. Une bonne raison, à l’occasion de la journée de la femme, de rappeler l’importance de l’activité physique dans la prévention des cancers.

Il y avait de la zumba dans l’air, vendredi 8 mars dans la Presqu’Île lyonnaise. Ce jour-là, qui était aussi celle de la Journée Internationale des Droits des Femmes, les Lyonnaises étaient invitées à se vêtir de rose pour participer à un grand événement festif en faveur de la prévention du cancer, Danser POUR ELLES, sur la place Bellecour.

Cette manifestation dansante, gratuite et ouverte à toutes (et tous !), est l’une des actions phare de l’association Courir POUR ELLES, créée par Sophie Moreau il y a dix ans pour promouvoir l’activité physique dans la prévention du cancer. « L’idée de ce moment festif et convivial est de rappeler qu’en ce jour du 8 mars, le premier droit des femmes est de prendre soin d’elles et de leur santé », a expliqué la présidente de l’association lyonnaise avant de monter sur scène pour présenter un chèque géant de 900 000 euros. Une somme considérable récoltée depuis la création de Courir POUR ELLES en faveur des soins de support pour les femmes atteintes d’un cancer.

 

De la danse, des animations et… Michael Jackson !

Sophie Moreau présente le chèque de 900 000 euros, montant des fonds récoltés en dix ans
Le chèque de 900 000 €, somme récoltée depuis la création de Courir POUR ELLES ©P.Auclair

Le rose est le signe de reconnaissance de l’association : vendredi soir, chaque participant était invité dès 17h30 et jusqu’à 21 heures à revêtir un t-shirt de cette couleur et à rejoindre le mouvement, au cœur de la Presqu’Île. Au programme ? Des cours de salsa et de zumba, une ronde géante autour de la statue de Louis XIV, des animations sur le village santé et, particularité de cette édition 2019, un show surprise avec un sosie de… Michael Jackson !

L’occasion de transformer la place Bellecour en piste de danse géante. Parmi les centaines de participants, quelques hommes, venus témoigner de leur soutien et peut-être un peu plus encore. « Nous attirons de plus en plus de garçons et de jeunes, qui se rendent compte qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Le cancer, contrairement à ce que pensent de nombreuses jeunes femmes, n’est pas réservé aux mamies de 50 ans ! », sourit Sophie Moreau, attentive à ce que l’événement ne s’enferme pas dans des clichés.

 

Danser POUR ELLES : pour eux aussi !

Danser POUR ELLES sous la statut de Louis XIV
La place Bellecour (Lyon) transformée en dance floor ©P.Auclair

L’objectif de l’association Courir POUR ELLES, en effet, est de sensibiliser l’ensemble des publics à la prévention du cancer par le sport, mais pas seulement. « Cette prévention par l’activité physique est valable pour toutes les maladies chroniques, cancer y compris. Cela touche aussi bien les hommes que les femmes, et quel que soit leur âge ».

L’idée, aussi, est de pousser chaque danseuse (ou danseur) à prendre part au grand rendez-vous annuel de l’association, dont la prochaine édition aura lieu le dimanche 19 mai au parc de Bron-Parilly. « Nous contaminons toutes celles qui viennent Danser POUR ELLES à venir aussi Courir POUR ELLES », confirme Sophie Moreau. Les volontaires, entre deux pas de danse, ont ainsi pu profiter d’un stand dédié pour s’informer, s’inscrire et venir ainsi grossir les rangs des 19 000 participantes de ce grand raz-de-marée rose et printanier. « On ne s’inscrit pas pour le fun », rappelle la présidente de l’association : « 71% du prix du dossard sert directement à des missions de prévention, mais aussi de soutien aux femmes hospitalisées ». L’objectif cette année ? Dépasser le million d’euros collectés depuis 2010. Un défi qui vaut bien une petite danse entre copines…

 

A SAVOIR

Courir POUR ELLES est une association dédiée depuis 2009 à la prévention du cancer et des maladies chroniques par l’activité physique, ainsi qu’au soutien des femmes en soin. La première édition de la course solidaire a eu lieu le 23 mai 2010. Répétée chaque année en mai avec une participation grandissante (de 1650 participantes en 2010 à 19 000 en 2018), l’opération a fait tache d’huile, donnant naissance à de nouveaux événements tout au long de l’année, dont les principaux sont Danser POUR ELLES le 8 mars et Rouler POUR ELLES en septembre.

Chargement des commentaires facebook ...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here