Luminothérapie – la lumière source de bien-être

3
232

En période hivernale, le moral est souvent au plus bas. La luminothérapie soigne ce trouble de l’humeur aussi appelé « dépression saisonnière », directement lié au manque d’ensoleillement. Envie de dormir? Grignotages incessants? Irritabilité? Tristesse diffuse? Des éléments de réponse pour faire la lumière !

 

100 fois moins de luminosité en hiver

La lumière solaire est source de vie et de santé.
Elle a aussi une grande influence sur notre état émotionnel : il suffit que le soleil brille pour que notre humeur soit améliorée.
Le niveau de luminosité solaire passe de 50 000 lux en été à 500 lux en hiver, soit 100 fois moins.
L’organisme sécrète alors davantage de mélatonine, une substance somnifère qui rend apathique. On estime qu’entre 3 et 10% de la population, essentiellement des femmes, est concerné par ce trouble.

Le syndrome de la marmotte

Contrairement aux dépressions classiques, les patients dorment beaucoup, voient leur appétit augmenter et présentent une fatigue diurne intense qui confine à l’apathie. Certaines personnes développent alors un véritable «syndrome de la marmotte», ne sortant presque plus de chez elles et passant le plus clair de leur temps au lit.
« L’hypothèse de base, expose le docteur Alain Nicolas, psychiatre au Vinatier et responsable de l’unité d’exploration hypnologique, est que chez certains, l’horloge biologique à du mal à se recaler sur la diminution de la durée du jour créant une désynchronisation interne de tous les rythmes biologiques ». Un phénomène qui remonterait à une époque reculée où nos ancêtres, qui avaient un accès réduit à la vie extérieure pendant la mauvaise saison, mettaient leurs organismes en mode « veille ». Seulement, aujourd’hui, cette période correspond pour beaucoup à la rentrée professionnelle et la dépression saisonnière peut handicaper certains dans leur carrière.

La lumière source de bien-être

Si les antidépresseurs sont souvent peu efficaces pour soigner cette pathologie, la luminothérapie et le sport offrent de bien meilleurs résultats. « Le patient est exposé une demi-heure devant une lampe de photothérapie, de préférence entre 7 et 8 h du matin pendant 15 jours en continu », détaille le docteur Nicolas qui précise qu’en général on constate une amélioration au bout de 15 jours.
Pour trouver des lampes de luminothérapie, des simulateurs d’aube et des ampoules qui reproduisent assez fidèlement le spectre de la lumière naturelle sur le site www.zestress.com et auprès de la Frapna, la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature, en ligne sur www.frapna.org.

Catherine Foulsham

[ad name=”Liens sponsorisés RA-S”]

Chargement des commentaires facebook ...

3 Commentaires

  1. […] Longtemps, on a cru qu’il était mauvais de sortir avec un bébé en bas âge. Il n’en est rien si vous prenez quelques précautions. Au contraire. Prendre l’air, fait un bien fou aux petits comme aux grands. Non seulement l’air froid et sec fusille tous les microbes, mais il oblige le corps à augmenter ses dépenses énergétiques et à développer son travail musculaire. S’obliger à sortir permet aussi de profiter de la lumière du jour dont on connaît l’effet bénéfique sur le moral. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here