L’insuffisance rénale, un mal insidieux

1
459
Les reins, un organe à protéger
Une simple analyse d'urine permet souvent de détecter une insuffisance rénale ©DR

Le Semaine nationale du rein a mis l’accent sur le dépistage des insuffisances rénales autour d’un slogan choc: “Prendre soin de ses reins: c’est vital pour tous !”. Comment détecter une insuffisance rénale ? Comment la traiter ? Les explications du docteur Solenn Linca, néphrologue à la clinique du Tonkin, à Lyon.

Qu’est-ce qu’une insuffisance rénale ?

L’insuffisance rénale est un dysfonctionnement des reins qui peut être soit aigu, brutal mais temporaire et régressif, soit chronique donc difficilement récupérable. Dans tous les cas, cela se traduit par une insuffisance de filtration des déchets du sang via les urines. Ces déchets sont donc accumulés dans le sang. Le problème, c’est que bien souvent, il n’y a pas de symptômes flagrants ni de grosses douleurs, si ce n’est une altération de l’état général, de la fatigue, un gonflement des chevilles, un essoufflement, parfois une perte d’appétit et une réduction de production des urines.

Le traditionnel “mal de reins” est-il un symptôme fréquent ?

Malheureusement non ! Le fameux mal de rein est généralement d’origine musculaire ou lié à une pathologie de la colonne vertébrale.

Qui sont les sujets sensibles aux insuffisances rénales ?

Ceux qui présentent un terrains à risques, à savoir les patients diabétiques, hypertendus ou présentant de lourds antécédents cardiaques.

Prise de sang et analyse d’urine

Comment diagnostiquer l’insuffisance rénale ?

Par une simple prise de sang et une analyse d’urine. Lors d’une visite à la médecine du travail, par exemple, la prise de la tension artérielle et la présence de sang et/ou de protéines dans le test urinaire va mettre en évidence un dysfonctionnement des reins.

Quelles sont les principales pathologies liées aux insuffisances rénales ?

Les deux principales maladies sont l’hypertension artérielle et le diabète, susceptibles de générer sur le long terme des insuffisances rénales si elles sont mal contrôlées. Mais  cela peut aussi être la conséquence d’une maladie inflammatoire chronique, auto immune. En réalité, il y a trois niveaux d’atteinte pour explique une insuffisance rénale:

  • En amont des reins: une défaillance cardiaque ou hypovolémie (déshydratation sévère par exemple) provoque une baisse d’apport sanguin au niveau du rein. Cette anomalie ralentira le fonctionnement rénal et donc la filtration des déchets.
  • Une atteinte organique des reins (infections à répétitions, diabète, maladie auto immune, lithiases, toxicité médicamenteuse …) peut aboutir à une insuffisance aigüe ou chronique.
  • En aval des reins: un blocage d’évacuation des urines (calcul, hypertrophie de prostate…) pourra provoquer une rétention d’urine qui sera préjudiciable sur le long terme si les déchets ne sont pas éliminés.

La dialyse pour les insuffisances rénales graves

Comment traiter ces insuffisances rénales ?

Tout dépendra de la cause. La correction sera d autant plus rapide que la problématique est récente. Par exemple, en cas de gastro-entérite engendrant une forte déshydratation, il suffira de bien réhydraté l’organisme. Par contre, lors de maladies auto immunes, inflammatoires ou pathologies chroniques évoluées, il faudra envisager un traitement beaucoup plus lourd.

C’est à dire ? 

Certains cas exigent des immunosuppresseurs, voire des molécules assimilables à de la chimiothérapie, sans certitude de pouvoir récupérer le rein à 100%. En cas de maladie chronique évoluée, le seul traitement possible est l’épuration extra rénale (lorsque le rein est tellement atteint qu’il ne fonctionne qu’à 10% de son potentiel, voire moins, sans perspective d’amélioration). Le patient doit alors se résoudre à des séances de dialyse.

Retrouvez la liste de tous les néphrologues de votre ville ou de votre quartier sur www.conseil-national.medecin.fr

Insuffisances rénales, les explications de la néphrologue
Le docteur Solenn Linca, néphrologue à la Clinique du Tonkin ©P.Auclair

A SAVOIR

Quelques conseils pour préserver la santé de vos reins: boire une quantité d’eau adaptée à ses besoins (au moins 1 litre par jour), répartie sur la journée, afin de faciliter le travail des reins; avoir une alimentation équilibrée afin d’éviter le surpoids et l’excès de cholestérol; ne pas manger trop salé car l’excès de sel favorise l’hypertension; arrêter de fumer; pratiquer un exercice physique régulièrement pour lutter contre la sédentarité.

 

Chargement des commentaires facebook ...

1 COMMENTAIRE

  1. Je vous dire bonjour a tous les membres ma question est la suivante comment pourrais-je m’aider avec un problème rénal qui m’embete beaucoup j’ai tout essayé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here