Un homme et une femme qui s'étirent avant une séance de sport pour éviter d'éventuelles courbatures.
Gestes clé pour éviter une courbature, les étirements ne doivent pas être négligés. © Freepik

Réaction naturelle du corps, les courbatures sont la conséquence d’une sollicitation inhabituelle des muscles lors d’une activité physique. Elles ne se font ressentir qu’après l’effort. Il est possible d’en limiter les apparitions, mais aussi de réduire la douleur en soulageant les muscles grâce à diverses techniques.

Les courbatures sont un avertisseur pour le corps. Elles permettent de comprendre qu’il faut le préserver, tant il est proche de ses limites. Une courbature intervient généralement après un effort inhabituel et intense. On parle alors d’une douleur musculaire retardée. Elle n’apparaît en effet que plusieurs heures après la sollicitation des muscles.

 

D’où viennent les courbatures ?

Un effort physique anormal est susceptible de provoquer une inflammation des tissus conjonctifs-musculaires, les tissus qui permettent la contraction des muscles. Des micros-lésions des cellules musculaires peuvent se former à la suite de cette inflammation. Les muscles se retrouvent donc soumis à une « hyper pression », provoquant ainsi le phénomène de la courbature.

Une courbature peut aussi être la conséquence d’une infection virale, comme la grippe. Lorsque l’organisme est atteint par un virus, les ganglions luttent contre sa propagation. Cette lutte peut entraîner de la fièvre, mais aussi des douleurs musculaires et courbatures.

Une courbature se traduit par une forte sensibilité et des douleurs des muscles. Cette douleur est généralement bénigne. Si jamais les muscles sont davantage contractés et enflés, il ne s’agit sans doute plus d’une courbature, mais d’une autre affection musculaire (élongation, déchirure…)

 

La prévention contre les courbatures

S’il est essentiel de bien connaître les limites de son corps et de ses muscles, le premier moyen d’éviter une courbature est de bien s’hydrater. Il est important que le corps humain reçoive une quantité d’eau suffisante avant, pendant et après l’effort physique. Il est aussi impératif pour les muscles d’être échauffés correctement avant toute pratique sportive. L’étirement, après l’effort, est tout aussi important que l’échauffement.

Un apport en magnésium par l’alimentation peut aussi aider à la prévention des courbatures. Nombreux sont les sportifs qui complètent leurs repas par des noix, des céréales complètes ou encore des légumes secs.

 

Comment soulager les muscles ?

En cas de courbature, il est recommandé de continuer à solliciter ses muscles et de rester actif. L’effort doit toutefois être moins intense que le précédent. Une courbature a plus de chance de disparaître rapidement lorsque les muscles douloureux restent en mouvement.

La chaleur peut accélérer la disparition des douleurs musculaires. Notamment par un bain chaud ou par l’application d’une bouillotte sur un zone précise.

Les massages ou par l’application de certains traitements par le biais de massages. Il existe par exemple des préparations comme le Baume Aroma ou le Baume Saint-Bernard. Ils contiennent un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) et soit de l’eucalyptus, du camphre ou du menthol pour la sensation de chaleur qu’ils procurent (effet révulsif). Il est aussi possible d’utiliser de l’Arnigel (traitement homéopathique) ou de l’Arnican (extrait d’arnica) pour soulager les courbatures.

 

À SAVOIR

Si les courbatures s’accompagnent de fièvre, de crampes ou de tremblements musculaires, il est impératif de rapidement consulter son médecin. De même, si les douleurs musculaires persistent au-delà de 24 et 78 heures, la durée moyenne de leur disparition, il est préférable de contacter aussi un professionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here