Selon une étude, boire du vin rouge est bon à la santé ©C.Ghrilé

Boire un verre de vin rouge le soir serait bon pour la santé. Telle est la conclusion d’une étude menée par des experts israéliens. Une affirmation avalisée par Fabrice Sommier. Sommelier réputé, expert en œnologie, il confirme les vertus du vin, en particulier du rouge… tout en mettant en garde contre les risques d’addiction.

Le vin est-il bon à la santé ?

Oui, le vin est très bon pour la santé, à condition d’éviter les abus.

Quelle est la bonne quantité à boire ?

Il n’y a pas de quantité idéale. Tout va dépendre de la personne. Le vrai problème, c’est l’addiction. Le vin doit rester un plaisir. Si vous avez soif, buvez un grand verre d’eau ! En revanche, si vous voulez partager un moment de convivialité, prenez un verre de vin !

 Le vin rouge meilleur à la santé

Tous les vins ont-ils les mêmes vertus pour la santé ?

Non, des études ont prouvé que le vin rouge est meilleur pour la santé que le blanc. En fait, le rouge est riche en polyphénols, ces molécules organiques dont les effets positifs pour la santé sont reconnus. Cet antioxydant naturel a un intérêt dans la prévention et le traitement de certains cancers, de maladies inflammatoires, cardiovasculaires ou neuro dégénératives. Les tannins des grands vins de Bordeaux sont excellents pour la digestion. Bref, on ne soigne pas par le vin mais ce peut-être un bon accompagnant, notamment pour le moral.

C’est à dire ?

Rabelais, à son époque, disait: “les joyeux guérissent toujours”. J’ai connu des amis qui, en période de chimiothérapie, après leur traitement, buvait un verre de vin. Ce verre quotidien avait plus d’effets positifs sur leur moral que n’importe quel médicament. C’était quelques gorgées de bonheur dans leur journée.
 

L’évolution des technologies de vinification a-t-elle aussi amélioré les bienfaits du vin ?

Evidemment. Les viticulteurs, par exemple, ajoutent beaucoup moins de souffre que par le passé. Ces sulfites, utilisés comme additif chimique pour optimiser la conservation le vin, sont à l’origine de réactions allergiques lorsqu’ils sont trop concentrés. On revient à la nature, au respect du terroir, du sol, ce qui contribue à réduire les risques d’intolérance.

A savoir

L’étude menée par une équipe de chercheurs, pour la plupart issus de l’Université Ben Gourions (Israël), révèle que la consommation du vin rouge n’est pas néfaste à la santé, bien au contraire. Reste à trouver le bon breuvage, le bon moment et… la bonne quantité ! En l’occurrence, les scientifiques israéliens estiment qu’un verre de vin rouge bu au moment du dîner constitue un réel bienfait pour la santé. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont réalisé une étude auprès de 224 personnes atteintes d’un diabète de type 2 susceptibles de développer une pathologie cardiovasculaire. Les sujets qui se sont astreints à boire juste un verre de vin rouge le soir ont vu leur bon cholestérol (HDL Cholestérol) augmenter. L’alcool, ingurgité de façon modérée, a également permis de laisser leurs risques cardiométaboliques et amélioré leur sommeil.

 

1 COMMENTAIRE

  1. Boire du vin pour le plaisir où lors d’une soirée ne pose pas de problème mais si cela devient une addiction ça peut engendrer plusieurs maladies telles que la rosacée, cancer du foie, ….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here