Le Centre Léon Bérard (CLB) à Lyon, spécialisé dans la lutte contre le cancer, souhaite développer son programme de recherche. Une expertise qui a un coût : le centre lance une campagne de collecte de fonds pour son bâtiment dédié à la recherche de transfert. Objectif: récolter 3 millions d’euros via des dons de particuliers ou d’entreprises.

Léon Bérard, le centre de lutte contre le cancer lyonnais, cherche à récolter 3 millions d’euros pour achever son bâtiment de recherche, le Cheney B, dédié à la recherche en cancérologie. « Nous voulons désormais passer à la vitesse supérieure dans ce programme de recherche, en créant un bâtiment à l’interface entre la recherche fondamentale et la recherche clinique, dans le but de développer et d’accélérer la recherche scientifique, et donc de mieux traiter les patients », explique en préambule Jean-Yves Blay, le directeur général du CLB.
Inauguré cet hiver, le bâtiment comporte sept niveaux dont quatre déjà occupés. Les trois derniers étages, encore en chantier, ont pour vocation le développement de la médecine personnalisée. Un concept novateur qui permet d’adapter le traitement à chaque patient, en fonction de ses spécificités et de son profil génétique et biologique. Bref, un traitement plus adapté, et donc plus efficace.

Faciliter les échanges entre chercheurs et praticiens

Dans cette optique, le Cheney B réunit la recherche fondamentale, qui vise à comprendre comment se développent les cellules cancéreuses, et la recherche clinique. Un passage des connaissances à la pratique thérapeutique. « L’objectif de ce lieu unique est de rassembler la recherche fondamentale la plus innovante, la recherche clinique et les soins aux malades pour accélérer les découvertes et leur application. Ce bâtiment à la croisée des mondes illustre la stratégie du centre engagée de longue date pour faciliter les échanges entre les acteurs de la recherche et de l’hôpital. Les chercheurs fondamentalistes vont pouvoir discuter avec les cliniciens afin de se poser les bonnes questions » explique Patrick Mehlen, le directeur de la recherche de transfert et de l’innovation du CLB.
A terme, le centre entend ainsi se positionner plus que jamais comme l’un des premiers centres de recherche au niveau national, voire même au niveau international, puisqu’il possède déjà 400 personnes dédiées à la recherche, contre 50 il y a dix ans. « Au cours du 20ème siècle, on guérissait 8% des patients atteints de cancer. Aujourd’hui, on en guérit 50%», affirme Jean Yves Blay, qui insiste sur la nécessité de continuer sur la voie du progrès.

Un appel à la générosité des entreprises et des particuliers

Le Cheney B, le plus récent bâtiment du centre, a représenté un investissement de 14,5 millions d’euros pour le CLB. Ce dernier a bénéficié d’une subvention de la Région Rhône-Alpes à hauteur de 7 millions d’euros. « Le soutien des partenaires et collectivités territoriales est là, mais ce n’est pas suffisant. Nous sommes maintenant devant une marche d’escalier », dit Jean Yves Blay. Une marche d’escalier qui nécessite une aide financière extérieure pour être franchie. Afin de mobiliser les fonds nécessaires, le centre lance donc une campagne de collecte de fonds auprès des entreprises et particuliers, avec la création d’un « Comité de Campagne ».
Emmanuel Imberton, le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon et président de ce « Comité de Campagne » s’est notamment investi dans le projet du bâtiment Cheney B. Son statut dans la sphère économique doit permettre de faciliter le contact entre les chefs d’entreprise et le CLB. « Le monde économique doit être aux côtés de projets aussi généreux que celui-là », affirme t-il.
Le CLB espère ainsi réunir la somme nécessaire – 3 millions d’euros – sur trois ans, dont la moitié en provenance des entreprises. Pour boucler ce financement, le centre s’adresse aussi aux 20 000 particuliers qui ont pris l’habitude de faire des dons. Cette manne servira à aménager les derniers étages du bâtiment, avec des équipements médicaux spécifiques mais indispensables au déroulement des recherches.

Des dons pour financer le chantier de Léon Bérard
Les trois derniers étages du centre de recherche encore en chantier ©P.Allione

A savoir

Les dons peuvent être adressés par chèque, virement bancaire, prélèvement automatique ou carte bancaire. Les chèques doivent être libellés à l’ordre du Centre Léon Bérard, et envoyés à l’adresse suivante : Centre Léon Bérard – Service Relations Donateur – 28 rue Laennec – 69373 LYON Cedex 08. Plus de renseignements sur le site internet du centre, rubrique ” Faire un don “. Service relations donateurs : 04 78 78 26 05. Partenariats entreprises (Elise Tabet) : 04 78 78 29 54

Chargement des commentaires facebook ...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here